Fermeture du Pavillon Sainte-Marie - La CAQ se porte à la défense d'une institution à Saint-Jérôme

QUÉBEC, le 23 mars 2016 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait l'occasion de prouver que le patient est au cœur de ses priorités en annonçant dès aujourd'hui qu'il réévalue son projet de transformation du Pavillon Sainte-Marie, à Saint-Jérôme, en centre d'hébergement et de soins de longue durée. Malheureusement, le ministre a préféré bloquer une motion de la CAQ en ce sens, a déploré le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de santé et député de Lévis, François Paradis.

Prévue pour le 15 avril prochain, la fermeture du pavillon, que M. Paradis n'a pas hésité à qualifier de « sauvage », risque de laisser des dizaines de patients aux prises avec des troubles de comportements majeurs, des problèmes de santé mentale ou des déficiences physiques dans une situation précaire. Le caquiste s'est porté à leur défense à l'Assemblée nationale, mercredi, en déposant une motion au Salon bleu.

« À Saint-Jérôme ce matin, il y a une nouvelle manifestation pour dénoncer la fermeture sauvage du Pavillon Sainte-Marie. Des patients de Saint-Jérôme seront transférés à Rivière-Rouge à plus de 125 kilomètres et même à Mont-Laurier, à 180 kilomètres au Nord. Il est minuit moins une. Le pavillon doit fermer ses portes dans trois semaines. Pourquoi le ministre de la Santé continue-t-il de faire la sourde oreille? Il dit souvent que sa priorité est le patient. Qu'il le prouve », a déclaré François Paradis.

La motion du député caquiste invitait l'Assemblée nationale à faire part de son indignation quant à la transformation du Pavillon Sainte-Marie de Saint-Jérôme et demandait formellement à Gaétan Barrette de trouver une solution alternative. Rien n'indique, malheureusement, qu'il le fera et pendant ce temps, les témoignages de détresse s'accumulent et laissent présager le pire, a ajouté le député de la CAQ. « Comment peut-il expliquer cette décision à Denise Hudon, qui visite sa propre fille depuis 30 ans et qui devra dorénavant déménager celle-ci à 120 kilomètres, mettant ainsi en péril un contact essentiel entre une mère et sa fille? Le ministre doit retourner à la table à dessin et proposer une alternative aux patients et aux familles », de conclure François Paradis.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Samuel Poulin, Attaché de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-254-3754, samuel.poulin@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.