Fermeture du Pavillon Sainte-Marie - Des travailleuses et des travailleurs manifestent devant le bureau de la ministre Lucie Charlebois

SAINT-CLET, QC, le 4 avril 2016 /CNW Telbec/ - Demandant le maintien des activités au Pavillon Sainte-Marie, une cinquantaine de travailleuses et de travailleurs du Pavillon Sainte-Marie à Saint-Jérôme se sont déplacés à Saint-Clet pour manifester devant le bureau de circonscription de Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie.

« La ministre Charlebois devrait être du côté des résidents, de leur famille et des travailleuses et des travailleurs du Pavillon Sainte-Marie. En tant que responsable de la réadaptation, elle doit défendre les personnes handicapées intellectuelles et physiques. Elle devrait savoir, sinon nous lui rappelons, que les soins au Pavillon Sainte-Marie pour ces personnes n'ont pas d'égaux au Québec. C'est pourquoi elle devrait militer au sein de son gouvernement pour garder le Pavillon ouvert et l'investissement des sommes promises par l'ancien gouvernement pour la construction d'un nouvel édifice. Il nous semble normal que la ministre défende la clientèle de son ministère », a constaté Richard Belhumeur, président du Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ).

« Depuis l'annonce de la fermeture, il y a un empressement de la part de la direction et du CISSS des Laurentides à déménager les résidents. Heureusement, la mobilisation des familles et des travailleurs font en sorte que personne n'a encore quitté leur milieu de vie. De plus, la demande d'injonction initiée par le Comité des usagers ne sera pas entendue avant novembre. Il serait tellement plus simple pour tout le monde de maintenir les activités au Pavillon. Depuis deux semaines, les bagages des résidents sont faits. On va même jusqu'à vider les pharmacies d'urgence faisant en sorte que les médicaments ne sont pas immédiatement accessibles. C'est la sécurité de notre monde qu'on met en jeu », a déploré Sylvie Chartrand, présidente du syndicat des travailleuses et des travailleurs du Pavillon Sainte-Marie.

« Faut-il rappeler à la ministre qu'on veut transférer les résidents dans des ressources intermédiaires, mais qui n'offrent pas le même type de services qu'en centre de réadaptation? Sinon, on vise des places en CHSLD où il n'y a pas de service de réadaptation et qui sont loin des familles. Si la ministre a un cœur et une moindre sensibilité pour le bien-être des résidents du Pavillon et pour leur famille, elle peut mettre son poids dans la balance et faire renverser la décision irresponsable de fermer un centre qui répond spécifiquement aux besoins de cette clientèle déficiente intellectuelle », a demandé Richard Belhumeur.

Une annonce de construction d'un CHSLD qui cache peut-être autre chose

Rappelons que le SQEES-FTQ a interpellé publiquement la ministre Charlebois lui demandant pourquoi a-t-elle reporté une annonce de la construction d'un CHSLD de 96 places à Saint-Jérôme? Le syndicat se demandait aussi si les sommes pour cette construction sont les mêmes qui étaient prévues pour la reconstruction du Pavillon Sainte-Marie. La ministre n'a toujours pas répondu à ces questions.

« Aujourd'hui, non seulement nous réitérons ces questions à la ministre, mais nous lui en posons d'autres : Est-ce que le nouveau CHSLD prévu à Saint-Jérôme sera en mode privé-conventionné, tel que l'est présentement le Pavillon Sainte-Marie? Si tel est le cas, est-ce le Groupe Champlain, gestionnaire du Pavillon Sainte-Marie, qui bénéficiera du financement pour ces 96 lits? Nous serions étonnés que le Groupe Champlain cède son permis d'exploitation sans avoir un retour d'ascenseur », s'est interrogé le président du SQEES-FTQ, Richard Belhumeur. Le syndicat espère avoir réponse à son questionnement.

Le SQEES-FTQ représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la santé et des services sociaux. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.

 

SOURCE Syndicat québécois des employées et employés de service, section locale 298 (FTQ)

Renseignements : Benoit Hamilton, Conseiller aux communications, SQEES-FTQ, 514.347-9836

RELATED LINKS
www.sqees.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.