Fermeture de la machine no 9 de Produits forestiers Résolu à Alma - Le CIFQ déplore la perte de quelque 85 emplois

QUÉBEC, le 6 mars 2015 /CNW Telbec/ - De passage au Saguenay‒Lac-Saint-Jean dans le cadre de sa tournée annuelle, le président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), M. André Tremblay, accueille avec déception l'annonce de l'arrêt définitif de la machine no 9 à l'usine de papier d'Alma de Produits forestiers Résolu et les pertes d'emplois découlant de cette décision.

« Nous sommes particulièrement sensibles au sort des travailleurs qui ont appris cette nouvelle en fin de journée hier. En plus des 85 travailleurs directement touchés par la fermeture de la machine et des travailleurs dans les scieries et en forêt qui pourraient voir leurs emplois fragilisés, ce sont leurs familles, leur communauté et, ultimement, l'économie de la région qui en subiront les contrecoups », a affirmé André Tremblay.

Le CIFQ tient à rappeler que l'industrie forestière évolue dans un régime forestier parmi les plus rigoureux au monde, garant d'un aménagement durable de nos forêts. « À chaque fois que Greenpeace dénonce les pratiques forestières québécoises auprès de nos clients, elle fait de la désinformation et elle s'attaque aux régions et aux travailleurs qui vivent de la forêt. Elle oublie l'importance économique et sociale du secteur forestier et rompt ainsi l'équilibre entre les aspects environnementaux, économiques et sociaux qui définissent pourtant la notion de développement durable », a-t-il ajouté.

À Alma, le CIFQ a rencontré une trentaine d'élus de la région pour échanger sur l'état actuel de l'industrie forestière et de son avenir. La rencontre a donné lieu à des échanges particulièrement riches compte tenu de l'importance du secteur dans la région. En effet, avec plus de 7 000 emplois liés à la forêt, le Saguenay‒Lac-Saint-Jean se situe au premier rang des régions forestières du Québec.

« Le Sommet économique régional qui se tiendra en juin est une occasion unique dont nous devons tirer profit. Nous devons dégager, avec nos partenaires, une vision commune du développement de l'industrie, une vision porteuse de retombées économiques et d'emplois pour la région dans une perspective de développement durable», de conclure M. Tremblay.

À propos du CIFQ
Le Conseil est le porte-parole de l'industrie forestière du Québec. Le CIFQ compte plus 160 membres réguliers, de sciage résineux et feuillus, de déroulage, de pâtes, papiers, cartons et panneaux œuvrant au Québec, ainsi que 180 membres associés. Ces derniers génèrent un chiffre d'affaires de 15,9 milliards $ chaque année, soit près de 4 milliards $ en salaires et avantages sociaux, dont près de 1,5 milliard $ est retourné aux gouvernements sous forme de taxes et d'impôts payés par les entreprises et les travailleurs.

 

SOURCE Conseil de l'industrie forestière du Québec

Renseignements : Mario St-Laurent, Directeur des communications, Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), 418 657-7916, poste 402, mario.stlaurent@cifq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.