Exploitation sexuelle - Équipe intégrée: rien de nouveau sous le soleil

MONTRÉAL, le 22 avril 2017 /CNW Telbec/ - Suite à l'annonce faite par le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, quant à la mise en place d'une équipe intégrée de plusieurs corps policiers pour lutter contre le proxénétisme et la traite de personne à des fins sexuelles, pour la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, il convient de rectifier le tir. Cette annonce n'est pas une nouvelle stratégie.

« Rappelons qu'en 2013, suite à un travail de concertation avec les organismes communautaires experts en matière de prévention, le SPVM a déposé le plan d'action directeur 2014-2016 sur la prostitution et la traite des personnes à des fins d'exploitation sexuelle. Dans ce plan directeur, le SPVM prônait déjà la mise en place d'une escouade métropolitaine mixte qui serait responsable des enquêtes en matière de traite de personnes et de proxénétisme et à laquelle se grefferaient des enquêteurs des couronnes nord et sud de Montréal, de la Sûreté du Québec et de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Trois ans plus tard, on nous annonce la même chose comme une nouvelle. Il y a quelque chose qui ne marche pas  », déclare Mme Massé.

La députée rappelle que la concertation est incontournable dans ce dossier. « La police ne peut pas être la seule à agir pour contrer l'exploitation sexuelle. C'est une chose de rendre la structure policière plus efficiente, mais encore faut-il que le gouvernement entame un dialogue ô combien nécessaire avec les organismes qui sont sur le terrain. Monsieur Coiteux ne peut pas et ne doit pas se permettre de se priver de cette expertise pourtant essentielle pour prévenir l'exploitation sexuelle », continue-t-elle.

« Il n'y a toujours pas de financement pour la mise sur pied d'une structure de concertation à Montréal pour lutter contre l'exploitation sexuelle. Ça n'a pas de sens, il y a urgence d'avoir une vraie approche intégrée. Mais faudra-t-il attendre une autre vague de fugues pour mettre en place une telle approche, la seule qui soit véritablement gagnante pour nos jeunes ? », termine la députée.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Eve-Marie Lacasse, Responsable des communications de Québec solidaire, 514-625-7431 ou eve-marie.lacasse@quebecsolidaire.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.