EXO U annonce ses résultats financiers du troisieme trimestre de l'exercice 2015

MONTRÉAL, le 26 févr. 2015 /CNW Telbec/ - EXO U Inc. (TSXV: EXO) (« EXO U » ou la « société »), un fournisseur‑concepteur de solutions logicielles agnostiques pour systèmes d'exploitation multiplateformes permettant de proposer des interfaces tactiles et des expériences des plus personnalisées à l'utilisateur, a dévoilé aujourd'hui ses résultats financiers pour son trimestre terminé le 31 décembre 2014. Tous les montants sont indiqués en dollars canadiens, à moins d'indication contraire.

 

FAITS SAILLANTS DES TROIS ET NEUF MOIS TERMINÉS LE 31 DÉCEMBRE 2014









Trois mois
exercice 2015

Trois mois
exercice 2014

Neuf mois
exercice 2015

Neuf mois
exercice 2014







Revenus


- $

- $

815 923 $

73 307  $

BAIIA négatif ajusté 1


(2 264 341) $

(979 724) $

(5 291 049) $

(2 586 233) $

Perte nette


(2 929 508) $

(1 333 138) $

(7 169 495) $

(6 030 163) $

Perte de base et diluée par action


(0,07) $

(0,04) $

(0,17) $

(0,20) $

 

1.

Le BAIIA négatif ajusté est une autre mesure financière non conforme aux IFRS. Voir l'annexe du présent communiqué de presse pour connaître la définition de la société d'une telle mesure et pour faire le rapprochement entre la perte nette tel qu'établi conformément aux IFRS et le BAIIA négatif ajusté.

 

Faits saillants du T3 de l'exercice 2015 et subséquents

- À la suite du trimestre, le 11 février 2015, la société a été inscrite à la 2015 TSX Venture 50. Cette prestigieuse liste annuelle regroupe, dans cinq secteurs différents, les dix meilleures sociétés classées selon une formule accordant une pondération équivalente à l'appréciation de la valeur de l'action, à la croissance de la capitalisation boursière, au volume de négociation et à la couverture des analystes.

- Le 23 décembre 2014, EXO U a annoncé une entente de dix ans, en dollar américain, avec l'institut d'économie et de gestion, une université située dans la Fédération de Russie, pour le déploiement, après un projet pilote fructueux, de 2 360 licences.

- En décembre 2014, un projet pilote de la solution d'enseignement de la société a été réalisé avec succès dans deux écoles secondaires canadiennes auprès de plus de 250 élèves. La rétroaction a été très positive. Les enseignants ont en effet mentionné que le logiciel facilitait notamment l'amélioration de la gestion de la classe, le temps d'enseignement et le temps de transition entre les leçons, ainsi qu'une augmentation de la discipline et de la responsabilité des élèves concernant l'utilisation de la technologie en classe.  Un résumé de l'étude de cas se trouve ici (en anglais seulement) :http://www.exou.com/pdf/en-US/exo-u-montreal-case-study_02-2015.pdf

- Au 31 décembre 2014, le solde de trésorerie de la société se chiffrait à 6 239 283 $. Les flux de trésorerie affectées aux activités d'exploitation se sont chiffrés à 1 755 468 $ pour le trimestre.

- Le contrôle rigoureux des activités a permis de réduire les dépenses de 90 997 $ par rapport au trimestre précédent.

« Notre troisième trimestre a été marqué par un important jalon pour notre société soit la signature d'un premier contrat à l'extérieur des Amériques. Nous avons également réalisé un projet pilote très fructueux en Amérique du Nord », a affirmé Shan Ahdoot, président et chef de la direction d'EXO U. « Ces récents accomplissements ainsi que le lancement de la nouvelle version améliorée de notre logiciel d'enseignement prévu pour le ASU+GSV Summit à Phœnix (Arizona) en avril seront déterminants pour notre croissance, car ils permettront de profiter des occasions de contrat à l'échelle mondiale et de créer des possibilités en Amérique du Nord. »

Résultats financiers

EXO U n'a pas enregistré de revenus au troisième trimestre terminé les 31 décembre 2014 et 2013, alors qu'en cumul annuel pour l'exercice 2015, les revenus se chiffrant à 815 923 $ sont attribuables aux trois classes numériques fournies au Panama.  Au 31 décembre 2014, la société a un revenu reporté de 386 925 $ inscrit à l'état consolidé intérimaire non vérifié de la situation financière.  Ces revenus reportés sont associés à la signature d'un contrat avec le gouvernement du Panama visant notamment l'octroi de licences de la solution d'EXO U.  Au 31 décembre 2014, la société n'avait pas comptabilisé de revenus de cette entente de licences, car les critères de comptabilisation des revenus n'étaient pas complètement remplis.  Bien qu'elle tente de continuer à remplir ses obligations découlant de l'entente de licences, en raison du report d'échéance demandé par l'ancien gouvernement du Panama concernant le contenu qu'il doit fournir et d'un changement subséquent de gouvernement au Panama, la société croit qu'il y a un risque que la mise en œuvre et le déploiement complet ne se produisent pas durant l'exercice financier en cours.

En cumul annuel, la marge brute se chiffre à 683 451 $, ce qui représente 84 % des revenus.

Les dépenses en recherche et développement (« R et D ») ont représenté 1 185 188 $ et 2 656 531 $, respectivement, au troisième trimestre et pour la période de neuf mois, soit une augmentation 780 249 $ et 1 590 084 $, respectivement, comparativement aux mêmes périodes de l'exercice précédent.  Ces augmentations s'expliquent surtout par les embauches effectuées au département de R et D, car ce sont les employés techniques d'EXO U qui stimulent le développement du produit.

Les frais liés aux ventes, et les frais généraux et d'administration au troisième trimestre se chiffraient à 1 129 766 $, ce qui correspond à une augmentation de 508 210 $ par rapport à la même période de l'exercice précédent. En cumul annuel, ces dépenses sont passées de 1 732 676 $ au cours de l'exercice 2014 à 3 473 067 $ pour l'exercice en cours.  Ces hausses sont attribuables aux nouvelles embauches, aux coûts de déplacements, aux honoraires professionnels et au développement des affaires, de même qu'à l'implantation de la société à Palo Alto, en Californie, et qu'à des pertes accrues liées au taux de change.

La rémunération à base d'actions au troisième trimestre a augmenté sur 12 mois, passant de 281 191 $ à 563 788 $ et de 856 867 $ à 1 654 404 $ pour la période de neuf mois, ce qui reflète l'émission d'options d'achat d'actions aux nouveaux employés, aux membres indépendants du conseil d'administration et à certains tiers.

Le BAIIA négatif ajusté était de 2 264 341 $ pour le trimestre, par rapport à un BAIIA négatif ajusté de 979 724 $ à la même période de l'exercice précédent, soit une augmentation de 1 284 617 $. Depuis le début de l'exercice, le BAIIA négatif ajusté a atteint 5 291 049 $ comparativement à 2 586 233 $ il y a 12 mois.  Ces augmentations du BAIIA négatif ajusté sont attribuables à des dépenses plus élevées pour le développement de la solution de la société ainsi qu'à une augmentation des effectifs pour réaliser les buts et objectifs de la société.

Au 31 décembre 2014, la société avait un solde de trésorerie de 6 239 283 $, soit 747 172 $ de moins qu'au 31 mars 2014. Les espèces affectées aux activités d'exploitation et d'investissement visant à développer la solution ont été en partie contrebalancées par les espèces générées suite à l'exercice de bons de souscription et d'options d'achat d'actions au cours de la période de neuf mois.

Continuité de l'exploitation

Les états financiers consolidés condensés intermédiaires non audités de la société pour les périodes de trois et neuf mois terminées le 31 décembre 2014 ont été préparés selon l'hypothèse de continuité de l'exploitation ce qui sous-entend que la société continuera à réaliser ses actifs et à s'acquitter de ses passifs dans le cours normal des opérations.  L'hypothèse de continuité de l'exploitation de la société est dépendante, entre autres choses, de la capacité de la société de générer de futures opérations profitables en obtenant des contrats et en augmentant sa base de revenus ainsi qu'elle soit en mesure d'obtenir du financement afin de rencontrer ses obligations découlant des opérations commerciales normales. 

Au 31 décembre 2014, la société n'avait toujours pas atteint le seuil de la profitabilité dans son exploitation et de ce fait, a accumulé un déficit totalisant 19 746 437 $ depuis sa création et ce, incluant la perte nette de 7 169 495 $ réalisée au cours de la période de neuf mois terminée à cette date.  La société s'attend, dans le cadre du développement de son exploitation, à continuer de générer d'autres pertes d'exploitation ainsi que des flux de trésorerie négatifs provenant des activités d'exploitation.  Ces incertitudes significatives remettent en question la capacité de la société de continuer son exploitation.  Si et le moment où la société pourrait devenir profitable et générer des flux de trésorerie positifs provenant des activités d'exploitation est incertain.

Malgré le fait qu'il n'y ait aucune assurance que les plans de la direction se réaliseront, la direction considère de façon raisonnable que la société sera en mesure de continuer son exploitation dans le future et ce, en prenant en considération, entre autres choses, la réduction des coûts opérationnels actuels de la société ainsi que sa capacité d'obtenir du financement. 

Par conséquent, les états financiers consolidés condensés intermédiaires non audités n'incluent aucun ajustement relativement aux montants recouvrables et à la classification des actifs enregistrés ni à la classification des passifs qui serait nécessaire si la société n'était pas en mesure de poursuivre sous l'hypothèse de la continuité de l'exploitation.

Les états financiers consolidés condensés intérimaires non audités et les notes complémentaires, ainsi que le rapport de gestion pour les périodes de trois et neuf mois terminées les 31 décembre 2014 et 2013 se trouvent dans le profil de la société sur SEDAR, au www.sedar.com.

À propos d'EXO U

Les actions d'EXO U se transigent sur la Bourse de croissance TSX sous le symbole EXO.V. EXO U développe une plateforme logicielle innovante qui permet aux entreprises et établissements d'enseignement de mobiliser et de gérer en toute sécurité leur main-d'œuvre mobile et leurs étudiants en offrant des expériences utilisateurs supérieures, que ce soit pour les applications de bureau ou mobiles. Au cœur de la plateforme d'EXO U est le EXOengine, un moteur intelligent et agnostique qui unifie plusieurs plateformes logicielles, permettant aux appareils d'interagir et de communiquer ensemble de manière transparente. Il permet une véritable mobilité pour les entreprises et les établissements d'enseignement en résolvant les problèmes importants de la mobilité tels que la sécurité, la vie privée, la collaboration, et la gestion des applications et du contenu. Le cadre technologique agnostique d'EXO U offre aux utilisateurs finaux un espace de travail intelligent qui est sûr, fiable et intuitif. Cet espace de travail est conçue pour connecter les gens, accéder aux services, et partager des informations et du contenu numérique, tout en minimisant les requis en termes d'infrastructure et de connectivité Internet. Il simplifie la gestion de l'ensemble du cycle de vie des applications, permettant ainsi aux organisations de se concentrer sur la création d'applications engageantes qui fonctionnent sur différents systèmes d'exploitation et facteurs de forme, ce qui augmente la productivité des développeurs et réduit le coût total de possession pour les organisations. En offrant une expérience utilisateur attrayante et exceptionnelle sur tous les appareils informatiques, sans compromettre la sécurité ou les renseignements confidentiels, les solutions pour entreprise et pour l'éducation d'EXO U permettent aux organisations d'adopter la consommérisation et de profiter de tous les avantages d'un monde mobile. Pour plus d'informations, visitez http://www.exou.com/ et suivez-nous sur Twitter @exo_u

MISE EN GARDE À L'ÉGARD DES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Certaines déclarations du présent communiqué de presse, y compris celles qui expriment les attentes ou les estimations de la direction en ce qui a trait au rendement futur de la société, constituent des « énoncés prospectifs » au sens des lois applicables sur les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que la direction les considère comme étant vraisemblables au moment de les formuler, sont intrinsèquement assujetties à des incertitudes et à des risques importants sur les plans commercial, économique et concurrentiel. Les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer de façon importante de ceux qui sont anticipés dans ces énoncés et il n'existe aucune assurance que les opportunités envisagées ou les discussions entreprissent avec certains gouvernements n'aboutissent à des contrats signés finaux ni que la société sera en mesure d'obtenir du financement à des termes acceptables, ou un financement, afin de poursuivre ses opérations.  Nous avisons les investisseurs de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Pour des renseignements additionnels relatifs à ces estimations et hypothèses ainsi qu'à d'autres hypothèses et facteurs de risques, le lecteur doit se référer au rapport de gestion d'EXO U pour les périodes de trois et neuf mois terminées le 31 décembre 2014 disponible dans le profil de la société sur SEDAR, au www.sedar.com.  Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse représentent les attentes actuelles d'EXO U.  Sauf si la législation applicable l'exige, EXO U n'a pas l'intention de mettre à jour ces énoncés prospectifs pour tenir compte, notamment, de nouveaux renseignements ou d'événements futurs, et elle ne s'engage nullement à le faire.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son Fournisseur de Services de Réglementation (tel que ce terme est défini par les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou l'exactitude du présent communiqué.

 

ANNEXE

BAIIA négatif ajusté pour les périodes de trois et neuf mois terminées les 31 décembre 2014 et 2013

 

(en dollars canadiens)

Trois mois
terminés le
31 décembre
2014

Trois mois
terminés le
31 décembre
2013

Neuf mois
terminés le
31 décembre
2014

Neuf mois
terminés le
31 décembre
2013






Perte nette

(2 929 508)

(1 333 138)

(7 169 495)

(6 030 163)






Frais financiers (revenus), montant net

(6 569)

(664)

(16 087)

14 312

Amortissement des immobilisations corporelles

15 827

10 247

43 901

30 011

Amortissement des actifs intangibles

37 065

36 524

111 197

109 572

BAIIA négatif

(2 883 185)

(1 287 031)

(7 030 484)

(5 876 268)






Rémunération à base d'actions

563 788

281 191

1 654 404

856 867

Perte de change nette              

55 056

26 116

85 031

52 837

Coûts d'inscription

--

--

--

2 380 331






BAIIA négatif ajusté

(2 264 341)

(979 724)

(5 291 049)

(2 586 233)

 

La direction a recours à la perte nette, telle qu'elle est présentée dans l'état consolidé intermédiaire non audité de la perte et de la perte globale, de même qu'à la perte avant les frais (revenus) financiers, l'impôt sur le revenu, l'amortissement des immobilisations corporelles et l'amortissement des actifs intangibles (y compris la charge de dépréciation) (« BAIIA négatif ») et le BAIIA négatif ajusté, pour évaluer le rendement de la société. Le BAIIA négatif et le BAIIA négatif ajusté représentent d'autres mesures financières.

Le BAIIA négatif donne une indication de la capacité de la société de générer un bénéfice d'exploitation avant la prise en compte des décisions de la direction en matière de financement, de l'amortissement des immobilisations corporelles, de l'amortissement des actifs intangibles, de même que de l'impôt sur le revenu.

Le BAIIA négatif ajusté donne une indication de la capacité de la société à générer un bénéfice d'exploitation avant la prise en compte de certaines transactions sans effet sur la trésorerie. Le BAIIA négatif ajusté est une mesure que la société utilise pour prendre des décisions stratégiques, établir des résultats prévisionnels et évaluer le rendement. Le BAIIA négatif ajusté est le BAIIA négatif abstraction faite des coûts de rémunération à base d'actions, des gains (pertes) de change et autres éléments exceptionnels et inhabituels.

Ni le BAIIA négatif ni le BAIIA négatif ajusté ne représentent les flux de trésorerie réels provenant des activités d'exploitation, et ces mesures ne sont pas des mesures de rendement financier reconnues en vertu des Normes internationales d'information financière (« IFRS »). La définition que donne EXO U du BAIIA négatif et du BAIIA négatif ajusté peut différer de celle utilisée par d'autres sociétés. Les investisseurs doivent garder à l'esprit que le BAIIA négatif et le BAIIA négatif ajusté ne doivent pas être considérés comme un substitut à la perte nette définie conformément aux IFRS ou comme des indicateurs du rendement de la société.

 

SOURCE EXO U Inc

Renseignements : Sean Peasgood, Relations avec les investisseurs, Tél : (416)-565-2805, Courriel : Sean@SophicCapital.com

LIENS CONNEXES
http://www.exou.com

Profil de l'entreprise

EXO U Inc

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.