Exchange Income Corporation annonce ses résultats du premier trimestre de 2017

WINNIPEG, le 12 mai 2017 /CNW/ - Exchange Income Corporation (TSX : EIF) (la « société » ou « EIC »), une société diversifiée axée sur les acquisitions qui cible les occasions dans les secteurs de l'aérospatiale, de l'aviation et de la fabrication, a déclaré ses résultats financiers pour le trimestre clos le 31 mars 2017. Tous les montants sont présentés en dollar canadien.

Remarques du chef de la direction
« Nous avons à notre actif une solide feuille de route au chapitre des produits, des résultats et de la croissance du dividende et au premier trimestre, nous avons exécuté un plan qui nous aidera à poursuivre sur cette lancée en 2017. Bien que nos résultats financiers soient essentiellement inchangés par rapport au dernier exercice, les produits des activités ordinaires ayant progressé de 2 % et le BAIIA ayant reculé de 2 %, ils demeurent supérieurs au plan interne. De plus, nous avons jeté les bases qui assureront une croissance substantielle de nos activités pour le reste de l'exercice », a déclaré Mike Pyle, chef de la direction d'Exchange Income Corporation.

« Comme nos compagnies aériennes exercent leurs activités dans les conditions difficiles du Nord canadien, la capacité d'assurer la maintenance de nos aéronefs de manière diligente et rentable est essentielle à notre succès. Nous avons toujours effectué la maintenance générale de nos petits appareils à l'interne et externalisé l'entretien de nos avions ATR et Dash 8. Or, depuis l'acquisition en 2015 de Provincial Aerospace, nous sommes en mesure d'effectuer la maintenance de tous nos aéronefs à l'interne. Au premier trimestre de 2017, nous avons donc internalisé avec grand succès l'ensemble de la maintenance générale, conformément à notre plan. Cette initiative a réduit les coûts de maintenance en éliminant la marge de profit à payer à des tiers, mais son atout principal, c'est que nous contrôlons désormais l'échéancier. Les activités de maintenance seront donc effectuées pendant la saison creuse hivernale, une période de l'année où nos clients ont accès à des routes d'hiver. Ce plan a toutefois engendré des coûts, puisque nous avons versé plus de 3 M$ à des tiers transporteurs afin de ne pas perturber le service à la clientèle pendant cette période. Les appareils de tiers ont été rendus au début d'avril et le programme de maintenance générale de 2017 sera essentiellement achevé au deuxième trimestre. Ainsi, notre flotte sera disponible pour la période de pointe des deux derniers tiers de l'exercice. »

M. Pyle a ajouté que « même si nos activités sont invariablement touchées par des intempéries au premier trimestre, les trois premiers mois de cette année se sont avérés particulièrement ardus au centre du Canada et dans les provinces de l'Atlantique, ce qui a entraîné l'annulation de 735 vols de plus qu'au premier trimestre de 2016. Ces difficultés ont réduit le BAIIA de près de 1 M$ au cours du trimestre. »

« La robuste croissance de Regional One s'est poursuivie, le BAIIA ayant bondi de 27 % en raison de la monétisation de l'incidence des portefeuilles croissants de contrats de location et de pièces de l'entreprise. Les sommes investies dans les aéronefs en 2016, jumelées à l'acquisition nette de quatre appareils en 2017, donneront de l'élan à cette tendance. Nous sommes également ravis de constater la croissance de notre segment Fabrication, plus particulièrement à Stainless et dans les activités en Alberta, dans la foulée de la relance de l'économie américaine et du secteur pétrolier et gazier. Keewatin a remporté le contrat d'évacuation par avion sanitaire pour la région de Kitikmeot au Nunavut et couvre maintenant les trois régions de ce territoire. Les travaux relatifs à ce contrat devraient démarrer au quatrième trimestre. »

« Pour résumer, malgré la tiédeur des résultats financiers du premier trimestre et l'interruption de nos trimestres consécutifs de croissance, les trois premiers mois de l'année se sont avérés fort importants du point de vue stratégique, comme en témoigneront nos résultats pour le reste de 2017. »

Faits saillants des résultats financiers et opérationnels pour le premier trimestre de 2017

  • Les produits des activités ordinaires consolidés se sont élevés à 222,5 M$, en hausse de 2 %.

  • Le BAAIA consolidé a perdu 2 % pour atteindre 43,3 M$, une baisse en grande partie attribuable à l'incidence des frais d'affrètement ponctuels versés à des tiers, aux mauvaises conditions météorologiques à l'échelle du Canada et à la vigueur du dollar canadien au premier trimestre.

  • La dotation aux amortissements a augmenté de 27 % pour s'établir à 27,5 M$ en raison de précédents investissements de croissance à Regional One.

  • Le résultat net ajusté a atteint 7,8 M$, soit 0,25 $ par action.

  • Le résultat net a été de 5,6 M$, soit 0,18 $ par action.

  • Les flux de trésorerie disponibles se sont établis à 33,8 M$.

  • Les flux de trésorerie disponibles diminués des dépenses d'investissement de maintien ont été de 6,4 M$ ou 0,21 $ par action.

  • Des investissements de croissance totalisant 59 M$ ont surtout été consentis pour élargir la gamme d'avions en service de Regional One et accroître la flotte aérienne de Perimeter et de Calm Air.

  • La société a conclu la prise ferme d'une offre publique d'actions, l'émission de 2 303 450 actions au prix de 42,45 $ l'action ayant généré un produit brut de 98 M$. Le produit net a été affecté au remboursement de la facilité de crédit de la société.

  • La société a augmenté de 200 M$ sa facilité de crédit syndiquée, qui passe à 750 M$, et a prolongé l'échéance en 2021.

  • Keewatin a remporté un contrat d'évacuation par avion sanitaire d'une durée de cinq ans pour la région de Kitikmeot au Nunavut.

Faits saillants de nature financière
(Tous les montants sont exprimés en milliers, sauf les données en pourcentage et par action)







T1

2017

T1

2016

Variation
nette

Variation
en %

Produits des activités ordinaires

222 528 $

217 898 $

4 630 $

2 %

BAIIA1

43 348 $

44 331 $

(983 $)

-2 %

Résultat net

5 559 $

9 873 $

(4 314 $)

-44 %


Par action (de base)2

0,18 $

0,36 $

(0,18 $)

-50 %

Résultat net ajusté3

7 808 $

12 008 $

(4 200 $)

-35 %


Par action (de base)

0,25 $

0,43 $

(0,18 $)

-42 %

Flux de trésorerie disponibles4

33 789 $

34 890 $

(1 101 $)

-3 %


Par action (de base)

1,09 $

1,26 $

(0,17 $)

-13 %


Dépenses d'investissement de maintien

27 409 $

18 089 $

9 320 $

52 %

Flux de trésorerie disponibles diminués des
dépenses d'investissement de maintien

6 380 $

16 801 $

(10 421 $)

-62 %


Par action (de base)

0,21 $

0,61 $

(0,40 $)

-66 %


Ratio de distribution (de base)

250 %

79 %

S. O.

S. O.

Dividendes déclarés

16 335 $

13 258

3 077 $

23 %

 

Examen des résultats financiers du premier trimestre
Les produits des activités ordinaires consolidés se sont élevés à 222,5 M$ pour le premier trimestre de 2017, en hausse de 2 % par rapport aux 217,9 M$ pour le premier trimestre de 2016. Cette augmentation découle de plusieurs facteurs, notamment l'excellent rendement de Regional One, qui a continué à monétiser sa gamme d'actifs récemment élargie, la croissance des compagnies aériennes existantes et la reprise modeste du secteur Fabrication, plus particulièrement à Stainless et dans les activités en Alberta. La croissance des produits des activités ordinaires consolidés a toutefois été freinée par un fléchissement à Provincial, attribuable à l'achèvement d'un contrat de modification aérospatiale à la fin de 2016, et par WesTower, qui a subi l'effet du report des dépenses en capital des clients en lien avec l'échéancier du déploiement de la nouvelle technologie sans fil.

Du point de vue des secteurs, le secteur Aérospatiale et aviation, qui regroupe les compagnies aériennes existantes[5], Regional One et Provincial Aerospace, a généré des produits des activités ordinaires de 177,0 M$ au premier trimestre de 2017, soit 3,5 M$ ou 2 % de plus qu'à l'exercice précédent.

Le secteur Fabrication a généré des produits des activités ordinaires de 45,5 M$ au premier trimestre de 2017, soit 1,1 M$ ou 2 % de plus qu'au premier trimestre de 2016. La progression des produits en glissement annuel résulte en grande partie du rétablissement des conditions des activités en Alberta et de la reprise de l'économie américaine.

Au premier trimestre de 2017, le BAIIA consolidé s'est élevé à 43,3 M$, en baisse de 1,0 M$ ou 2 % par rapport au premier trimestre de 2016. Ce léger recul est attribuable à divers facteurs, notamment l'effet des conditions hivernales difficiles ayant entraîné le plus grand nombre d'annulations de vol de l'histoire de la société, les frais d'affrètement versés à des tiers par suite de la décision stratégique d'effectuer le plus de travaux de maintenance possible sur les avions de la société pendant le creux saisonnier du premier trimestre, la hausse des frais de carburant payés par les compagnies aériennes et la vigueur du dollar canadien. Le recul du BAIIA a été en grande partie annulé par les gains générés par Regional One, qui a continué à faire croître substantiellement ses produits des activités ordinaires et sa marge du BAIIA par suite de la monétisation en cours de sa gamme élargie d'avions, de moteurs et de pièces.

Du point de vue des secteurs, le secteur Aérospatiale et aviation a généré un BAIIA de 42,8 M$ au premier trimestre de 2017, soit un résultat essentiellement semblable aux 43,6 M$ inscrits pour la période correspondante de l'exercice précédent. Au premier trimestre de 2017, la marge du BAIIA du secteur Aérospatiale et aviation s'est établie à 24,2 % alors qu'en 2016, elle était de 25,1 %, les compagnies aériennes ayant connu un rendement exceptionnel en raison de la forte demande de services d'évacuation par avion sanitaire et des conditions météorologiques relativement clémentes.

Le secteur Fabrication a généré un BAIIA de 4,7 M$ au premier trimestre de 2017, en hausse de 3 % par rapport aux 4,5 M$ inscrits au premier trimestre de 2016. La marge du BAIIA du secteur Fabrication s'est établie à 10,3 % pour le premier trimestre de 2017, contre 10,2 % pour le premier trimestre de 2016. Les projets de services sur le terrain de Stainless ont affiché une croissance particulièrement forte, laquelle a été en partie annulée par WesTower, qui continue de subir l'effet du report des dépenses en capital des clients.

Sur une base consolidée, EIC a généré un résultat net de 5,6 M$, ou 0,18 $ par action (de base) pour le premier trimestre de 2017. À titre de comparaison, le résultat net du premier trimestre de 2016 avait totalisé 9,9 M$, ou 0,36 $ par action (de base). Ce recul en glissement annuel découle de plusieurs facteurs, notamment le BAIIA réduit déjà noté et une hausse de 5,8 M$ de la dotation aux amortissements résultant de précédents investissements de croissance visant essentiellement Regional One afin d'élargir sa gamme d'avions en service pouvant être loués. La diminution en glissement annuel du résultat net par action (de base) a aussi subi l'incidence de la hausse de 12 % du nombre d'actions par suite de la conclusion de la prise ferme de la société au début de 2017 et de la conversion de débentures convertibles tout au long de 2016.

Si l'on exclut l'effet net des coûts d'acquisition et de la dotation aux amortissements des immobilisations incorporelles, EIC a généré un résultat net ajusté de 7,8 M$, ou 0,25 $ par action (de base), au premier trimestre de 2017. Par comparaison, le résultat net ajusté s'était établi à 12,0 M$ et à 0,43 $, respectivement, pour le premier trimestre de 2016.

Examen des paramètres financiers clés
Les flux de trésorerie disponibles pour le premier trimestre de 2017 ont été de 33,8 M$, alors qu'ils étaient de 34,9 M$ au premier trimestre de 2016. La baisse est attribuable au BAIIA réduit et aux frais d'intérêts accrus, et a été en partie compensée par les impôts moins élevés. Au premier trimestre de 2017, les flux de trésorerie disponibles par action ont totalisé 1,09 $ (de base), en baisse de 13 % par rapport au chiffre de 1,26 $ (de base) enregistré à l'exercice précédent.

Les dépenses d'investissement de maintien ont atteint 27,4 M$, soit 52 % de plus que les 18,1 M$ précédemment inscrits. La société a pris la décision stratégique d'effectuer le plus de travaux de maintenance possible pendant le creux saisonnier du premier trimestre afin de préparer sa flotte en vue de la période de pointe des deux derniers tiers de l'exercice. Comme l'indiquait le rapport annuel de 2016, les investissements de maintien devraient être plus élevés au cours de l'exercice 2017. On s'attend à ce que cette situation persiste au deuxième trimestre avant de revenir au niveau historique des compagnies aériennes de la société, voire à un niveau inférieur.

Au premier trimestre de 2017, les flux de trésorerie disponibles diminués des dépenses d'investissement de maintien ont été de 6,4 M$, ou 0,21 $ par action (de base). Ils s'établissaient à 16,8 M$ et à 0,61 $, respectivement, pour le premier trimestre de 2016.

Au premier trimestre, EIC a effectué des investissements de croissance de 58,8 M$, une hausse de 30,9 M$ par rapport au dernier exercice. Les sommes ont été investies dans le secteur Aérospatiale et aviation, en grande partie pour augmenter le portefeuille d'appareils CRJ900 à Regional One, poursuivre la construction d'un démonstrateur d'avion de surveillance maritime pour Provincial et ajouter des avions à la flotte des compagnies aériennes existantes dans le but de jeter les bases de l'expansion des services dans le nord-ouest de l'Ontario.

Le ratio de distribution d'EIC selon les flux de trésorerie disponibles diminués des dépenses d'investissement de maintien par action a été de 250 % pour le premier trimestre de 2017. La rentabilité et le ratio de distribution d'EIC sont plus faibles au premier trimestre en raison de l'incidence des conditions météorologiques et des routes d'hiver sur la demande de services de transport de fret et de passagers des compagnies aériennes existantes. Sur douze mois, le ratio de distribution d'EIC s'établit à 73 %, conformément aux normes historiques de la société.

Fonds de roulement
Au 31 mars 2017, EIC présentait une position de trésorerie nette de 21,1 M$ et un fonds de roulement net de 198,6 M$, soit un ratio de liquidité générale de 2,27 pour 1. À titre de comparaison, au 31 décembre 2016, la position de trésorerie nette d'EIC était de 26,5 M$ et son fonds de roulement net, de 178,5 M$, ce qui donnait un ratio de liquidité générale de 2,05 pour 1. Cette augmentation est attribuable avant tout à Regional One, qui a investi des sommes importantes dans son stock de pièces destinées à la revente, y compris des avions dont le démantèlement est prévu.

Perspectives
« Nos perspectives de croissance interne demeurent positives à court terme pour nos deux secteurs », a déclaré M. Pyle. « Regional One devrait continuer sur sa lancée de croissance rentable pour le reste de l'exercice 2017, tirant profit des investissements réalisés en 2016 et jusqu'à ce jour en 2017. L'internalisation de la maintenance de nos appareils, l'ajout de nouveaux avions et l'élimination des frais versés à des tiers bénéficieront également à nos compagnies aériennes existantes, plus particulièrement à mesure que nous poursuivons notre expansion dans le nord-ouest de l'Ontario.

Du côté de notre secteur Fabrication, l'intensification soutenue des activités pétrolières et gazières devrait dynamiser la demande pour les produits et services de nos activités en Alberta alors que le redressement de l'économie aux États-Unis s'annonce favorable pour les activités de Stainless. Cette embellie sera toutefois tempérée par la faible demande dans le secteur des télécommunications. »

Pour conclure, M. Pyle a ajouté que « nous sommes toujours déterminés à poursuivre notre croissance en effectuant des acquisitions rigoureuses et en investissant dans nos activités existantes. Forts d'un solide bilan et d'une marge de manœuvre financière attribuable à l'émission d'actions et au rehaussement de notre facilité de crédit, de même que d'un capital disponible de plus de 325 M$, nous sommes bien placés pour tirer profit des décisions stratégiques prises au premier trimestre. Nous sommes toujours d'avis que notre rendement en 2017 surpassera nettement le rendement généré à l'exercice précédent. »

On trouvera les états financiers intermédiaires complets et le rapport de gestion de la société pour le trimestre clos le 31 mars 2017 à www.ExchangeIncomeCorp.ca ou à www.sedar.com.

Avis de conférence téléphonique
Le 10 mai 2017 à 9 h HE, la société tiendra une conférence téléphonique avec Mike Pyle, chef de la direction, Mme Carmele Peter, présidente, et Mme Tamara Schock, directrice financière, afin de discuter de ses résultats financiers du premier trimestre de 2017.

Les parties intéressées peuvent se joindre à la conférence téléphonique en composant le 1 888 231-8191 ou le 647 427-7450. Veuillez composer le numéro 15 minutes à l'avance pour vous assurer d'obtenir la communication. La conférence téléphonique sera archivée et pourra être réécoutée jusqu'au jeudi 18 mai 2017 à minuit. Pour écouter la conférence téléphonique archivée, composez le 1 855 859-2056, puis entrez le code de réécoute 7913686.

La conférence téléphonique sera diffusée en direct, en mode audio, sur le Web, à www.ExchangeIncomeCorp.ca et à www.newswire.ca/fr/. Veuillez vous connecter au moins 15 minutes avant la conférence téléphonique afin d'avoir le temps, le cas échéant, de télécharger le logiciel nécessaire à l'écoute de la webdiffusion. La webdiffusion sera archivée et disponible pendant 365 jours.

Exchange Income Corporation
Exchange Income Corporation est une société diversifiée axée sur les acquisitions qui cible deux secteurs : l'aérospatiale et les services et le matériel d'aviation, et la fabrication. La société applique une stratégie d'acquisition rigoureuse afin de découvrir des entreprises rentables et bien établies qui possèdent une équipe de direction compétente, génèrent des flux de trésorerie réguliers, qui exercent leurs activités dans des marchés spécialisés et qui sont porteuses d'occasions de croissance interne.

Actuellement, la société est active dans deux secteurs : Aérospatiale et aviation ainsi que Fabrication. Le secteur Aérospatiale et aviation regroupe Perimeter Aviation, Keewatin Air, Calm Air International, Bearskin Lake Air Service, Custom Helicopters, Regional One et Provincial Aerospace. Le secteur Fabrication comprend Overlanders, Water Blast, Stainless Fabrication, WesTower Communications au Canada et Ben Machine. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la société, visitez le site www.ExchangeIncomeCorp.ca. D'autres renseignements concernant la société, notamment les documents publics déposés, sont disponibles sur le site de SEDAR (www.sedar.com).

_______________________________

1 Le BAIIA correspond au résultat avant les intérêts, l'impôt, la dotation aux amortissements et d'autres charges hors trésorerie telles que les profits ou pertes comptabilisés sur la juste valeur des contreparties éventuelles, la dépréciation d'actifs et les coûts de restructuration et tout élément hors exploitation inhabituel et non récurrent tel que les coûts d'acquisition. Le BAIIA n'est pas une mesure du rendement reconnue dans les Normes internationales d'information financière (IFRS), mais la direction l'utilise pour évaluer le rendement de la société et de ses segments.

2 Le nombre d'actions ordinaires en circulation de la société était de 31,1 millions au 31 mars 2017, en hausse par rapport aux 27,6 millions au 31 mars 2016. Cette croissance est principalement attribuable à l'offre publique d'actions de 98 M$ réalisée le 4 janvier 2017 et à la conversion de débentures convertibles tout au long de 2016. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les changements touchant les actions ordinaires en circulation, veuillez consulter la rubrique 6 - Situation de trésorerie et sources de financement du rapport de gestion de la société.

3 Le résultat net ajusté correspond au résultat net ajusté pour exclure les coûts d'acquisition passés en charges, la dotation à l'amortissement des immobilisations incorporelles achetées au moment de l'acquisition et les charges de désactualisation hors trésorerie accélérées et non récurrentes attribuables au remboursement de débentures convertibles.

4 Les flux de trésorerie disponibles sont une mesure financière que la direction utilise pour évaluer le rendement de la société et sa capacité à verser un dividende. Les flux de trésorerie disponibles pour la période correspondent aux flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, selon la définition donnée à ce terme dans les IFRS, ajustés pour tenir compte de la variation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement, des produits reportés à long terme et de tout élément hors exploitation inhabituel et non récurrent. Ils ne constituent pas une mesure reconnue par les IFRS.

5 Les compagnies aériennes existantes regroupent Calm Air, Perimeter, Keewatin, Bearskin, Custom Helicopters et d'autres entreprises de soutien à l'aviation du secteur Aérospatiale et aviation.

6 Les dépenses d'investissement pour le maintien des activités ne constituent pas une mesure IFRS. Les dépenses d'investissement correspondent aux dépenses de maintien ou de croissance. Elles sont engagées par la société pour maintenir son exploitation à son niveau actuel et elles comprennent les versements de capital effectués par la société sur ses contrats de location-financement.

7 Les flux de trésorerie disponibles diminués des dépenses d'investissement de maintien ne constituent pas une mesure IFRS.

 

SOURCE Exchange Income Corporation

Renseignements : Mike Pyle, Chef de la direction, Exchange Income Corporation, 204 982-1850, MPyle@eig.ca ; Joe Racanelli, Relations avec les investisseurs, NATIONAL Equicom, 416 586-1943, JRacanelli@national.ca

Profil de l'entreprise

Exchange Income Corporation

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.