Ex aequo participe à la consultation sur le bilan de la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise de la Ville de Montréal

MONTRÉAL, le 23 mai 2013 /CNW Telbec/ - C'est avec conviction qu'Ex aequo a participé à la consultation publique sur le bilan des réalisations 2009-2011 de la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise de la Ville de Montréal. Malgré un bilan garni d'un nombre important de réalisations, les représentants d'Ex aequo ont attiré l'attention des membres de la Commission sur plusieurs enjeux qui préoccupent les personnes ayant une limitation fonctionnelle. Selon Mathieu Frappier, agent de défense des droits chez Ex aequo, « la Ville nous donne l'opportunité de participer à la réflexion entourant son bilan, c'est pour nous l'occasion idéale de mettre de l'avant nos propositions pour une ville véritablement inclusive. »

Lors de la première partie de la consultation, la Ville a dressé un bilan des 317 réalisations de son plan triennal. Celles-ci couvrent les 4 axes définis dans la Politique d'accessibilité universelle de la Ville de Montréal, soit : architectural et urbanistique, programmes, services et emploi, communications ainsi que sensibilisation et formation. D'emblée, nous avons salué l'adoption en 2011 de la Politique d'accessibilité universelle de la Ville de Montréal et nous recommandons vivement que sa portée soit tangible pour les mandataires et les sociétés paramunicipales de la Ville.

De plus, les représentants d'Ex aequo ont exprimé leurs préoccupations concernant l'habitation, l'accessibilité des petits commerces, l'aménagement des débarcadères pour les personnes à mobilité réduite et la participation citoyenne aux instances de la Ville. Toujours selon M. Frappier, « notre vision inclusive d'une participation citoyenne pleine et entière repose sur la qualité des milieux de vie fréquentés par les citoyens et citoyennes. »

Peu pour l'habitation accessible aux personnes en situation de handicap
En ce qui concerne l'habitation, nous constatons que le bilan fait état de seulement 3 réalisations. C'est bien peu, considérant le rôle fondamental de l'habitation en tant que besoin essentiel pour tous et toutes et, plus spécifiquement pour les personnes ayant une limitation fonctionnelle, l'importance d'avoir un logement qui permet une véritable inclusion sociale. C'est pourquoi nous avons insisté sur la nécessité mais aussi l'urgence de construire de nouveaux logements sociaux universellement accessibles, et ce, dans tous les arrondissements de la ville.

L'accessibilité commerciale demeure un défi de taille
En ce qui a trait à l'accessibilité des petits commerces, nous avons rappelé que nous sommes conscients des défis que posent les « petites surfaces » en matière d'accessibilité. Cependant, nous pensons que Montréal doit se positionner comme « leader» de l'accessibilité universelle et, ainsi, mettre en place une réglementation qui oblige les nouvelles « petites surfaces » à être accessibles.

L'accessibilité et la sécurité des débarcadères pour les personnes handicapées  doivent être priorisées
Les personnes ayant des limitations fonctionnelles se déplacent de plus en plus, et ce, de différentes façons. C'est pourquoi nous croyons que les débarcadères résidentiels pour les personnes à mobilité réduite doivent être conçus de façon à assurer la sécurité des utilisateurs. Actuellement, lorsqu'une personne en fauteuil roulant motorisé quitte un véhicule, elle doit descendre au niveau de la rue et se rendre à l'intersection la plus proche pour monter sur le trottoir. Cette situation est encore plus préoccupante lorsque la chaussée est enneigée.

L'impératif démocratique
Pour nous, la participation aux  échanges et aux décisions sur les enjeux montréalais doit être possible, sans détour. Non seulement il est essentiel de faire connaître la réalité des personnes en situation de handicap dans le cadre des projets structurants dans nos quartiers ou arrondissements, mais également, l'engagement dans la communauté contribue à l'inclusion sociale des personnes. Les personnes en situation de handicap veulent elles aussi enrichir la démocratie locale, des quartiers à la ville centre. C'est pourquoi nous réaffirmons que les séances et les consultations publiques de la Ville de Montréal et de ses 19 arrondissements doivent être universellement accessibles (lieux, communications, etc.).

Perspectives
La période de questions à laquelle les représentants d'Ex aequo ont participé, était parfaitement propice au dialogue. La vaste majorité des groupes et citoyens ont par ailleurs relevé "que nous étions dans la bonne voie" et que la reconnaissance, par les élus, du concept de l'accessibilité universelle est un facteur déterminant de réussite. Par ailleurs, tous les groupes en causes s'entendaient sur la nécessité d'améliorer les investissements et de prioriser encore mieux l'accessibilité universelle. Nous serons présents pour accompagner la Ville, ses mandataires et ses partenaires vers une ville inclusive et universellement accessible.

Ex aequo est un organisme montréalais sans but lucratif qui se consacre, depuis 1980, à la promotion et à la défense des droits des personnes ayant une déficience motrice. Ex aequo favorise l'action citoyenne de ses membres et la concertation avec différents organismes.

SOURCE : EX AEQUO

Renseignements :

Mathieu Frappier
Agent de défense des droits, Ex æquo, www.exaequo.net
Cellulaire : 438 933-1660   Bureau : 514 288-3852, poste 226

Profil de l'entreprise

EX AEQUO

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.