Étude internationale : Les Canadiens sont les plus nombreux à dire que des préoccupations financières font obstacle à leur départ à la retraite dans les cinq années à venir

Sur une note plus positive : Au Canada, les retraités sont plus nombreux que les non-retraités à pratiquer une saine alimentation, à faire de l'activité physique et à considérer que leur santé est bonne compte tenu de leur âge

** L'avenir de la retraite 2016 : Repartir du bon pied. Vous trouverez le rapport complet et un document infographique à www.hsbc.ca/retraite**

VANCOUVER, le 27 janv. 2016 /CNW/ - Les non-retraités canadiens sont parmi les plus nombreux à vouloir prendre leur retraite d'ici cinq ans (74 %). Toutefois, un peu moins de la moitié d'entre eux (45 %) ne croient pas être en mesure d'y arriver; ils sont suivis de près par les non-retraités en France (54 %), en Argentine (51 %) et à Singapour (48 %). Par ailleurs, 93 % des répondants canadiens - une proportion écrasante et la plus élevée des 17 marchés de l'étude - disent que des considérations financières telles qu'un manque d'épargne, des dettes importantes ou la nécessité de subvenir aux besoins de personnes à charge les empêchent de prendre la retraite dont ils rêvent.

Betty Miao, vice-présidente à la direction et responsable en chef des services bancaires de détail et de gestion de patrimoine, Banque HSBC Canada, a déclaré : «La retraite devrait être l'occasion de choisir ce que l'on veut vraiment faire, que ce soit voyager, tenter une nouvelle aventure, passer plus de temps avec la famille et les amis ou tout simplement profiter de sa liberté. Pourtant, comme le montre notre dernière étude internationale, Repartir du bon pied - la douzième de la série sur L'avenir de la retraite -, épargner en prévision d'une retraite confortable et active n'est pas toujours facile pour les gens en âge de travailler.»








Aimeraient

partir à la

retraite d'ici

cinq ans* (%)


Aimeraient

partir à la

retraite d'ici

cinq ans, mais

en sont

incapables* (%)

Argentine


78


51

France


77


54

Chine


75


31

Royaume-Uni


75


45

Canada


74


45

Australie


74


43

Brésil


73


40

États-Unis


72


37

Mexique


70


41

Malaisie


69


28

Singapour


68


48

Taïwan


61


39

Inde


61


14

Indonésie


58


14

Hong Kong


57


33

Émirats arabes unis


29


22

Égypte


15


17

MOYENNE INTERNATIONALE


65


38


*Non-retraités âgés de 45 ans et plus






 

La situation au Canada :

  • «La sérénité maintenant!» : À l'image de la moyenne internationale, 25 % des
    non-retraités âgés de 45 ans et plus qui aimeraient prendre leur retraite évoquent le fait que le travail a un effet négatif sur leur santé mentale ou physique. D'un autre côté, 28 % des retraités canadiens disent que leur santé générale s'est détériorée une fois à la retraite, mais ils s'en tirent mieux que les Américains (36 %), les Anglais (37 %) et les Français (36 %).
  • L'ère de la non-retraite : Les résultats de la dernière étude montrent que 14 % des
    non-retraités du Canada croient qu'ils ne prendront jamais leur retraite, ce qui concorde avec les résultats de l'année dernière (15 %). En fait, les répondants d'autres pays commencent à penser comme les Canadiens : la moyenne internationale, qui était de 10 % l'année dernière, s'est établie à 18 % cette année.
  • L'écart entre les sexes se maintient : Près d'une femme retraitée sur trois (32 %) indique que sa situation financière s'est détériorée à la retraite, contre un homme sur quatre seulement (24 %). De plus, 98 % des femmes non retraitées âgées de 45 ans ou plus éprouvent des difficultés financières, comparativement à 88 % des hommes.

Gros plan sur la santé et la retraite :

  • Votre grand-mère : la prochaine gourou santé et mode de vie? Ayant plus de temps à consacrer à une vie saine, les retraités canadiens sont parmi les plus nombreux à dire que leur santé est bonne compte tenu de leur âge. En fait, les trois quarts d'entre eux (74 %) disent qu'ils pratiquent une saine alimentation et plus de la moitié (55 %) se disent en bonne santé compte tenu de leur âge, comparativement à des moyennes internationales de 70 % et 45 % respectivement.
  • Le coût imprévu des soins médicaux. Les dépenses en santé peuvent être considérables à la retraite, mais les trois quarts (75 %) des gens en âge de travailler au Canada ne savent pas combien leur coûteront les soins de santé à la retraite. Cela est important dans la mesure où les Canadiens sont parmi les plus nombreux à dire que les médicaments d'ordonnance et en vente libre constituent une dépense non négligeable à la retraite (68 % contre une moyenne internationale de 45 %). Dans les faits, la proportion des Canadiens âgés de 65 ans et plus pour qui cette dépense est la plus importante est de 9 %.

Mme Miao d'ajouter : «Avec le climat économique incertain et les temps plus difficiles qui s'annoncent, les Canadiens qui arrivent à l'âge de la retraite devraient être soulagés de savoir que les préoccupations de santé n'ont pas représenté pour les retraités actuels un obstacle financier aussi important que ces derniers l'auraient cru. En fait, c'est une raison de plus pour planifier dès maintenant la vie active que vous voulez vivre dans les années à venir.»

Notes aux rédacteurs :

  1. Un document infographique contenant les faits saillants du rapport canadien peut être téléchargé à partir de www.hsbc.ca/retraite

  2. Réalisée pour le compte de la HSBC, L'avenir de la retraite est une série d'études indépendantes de premier plan sur les tendances mondiales en matière de retraite. Elle offre des observations bien documentées relativement aux principales préoccupations découlant du vieillissement des populations et de l'augmentation de l'espérance de vie partout dans le monde. Le rapport mondial, Repartir du bon pied, est le douzième de la série et présente le point de vue de plus de 18 000 personnes réparties dans 17 pays et territoires du monde entier (Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, Égypte, Émirats arabes unis, États-Unis, France, Hong Kong, Inde, Indonésie, Malaisie, Mexique, Royaume-Uni, Singapour, Taïwan).

    Les résultats de l'étude sont basés sur un sondage représentatif à l'échelle nationale de personnes en âge de travailler (25 ans et plus) et retraitées dans chaque pays ou territoire. Le sondage a été réalisé en ligne par Ipsos MORI en septembre et octobre 2015 et des données supplémentaires ont été recueillies par entrevue en Égypte et aux ÉAU. Depuis les débuts de la série, en 2005, plus de 159 000 personnes ont été sondées dans le monde.

    Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de la série L'avenir de la retraite, visitez le site www.hsbc.ca/retraite

  3. La Banque HSBC Canada, filiale de la société HSBC Holdings plc, est le chef de file des banques internationales au pays. Nous aidons des entreprises et des particuliers partout au Canada à faire des affaires et à gérer leurs finances à l'échelle mondiale par l'entremise de trois secteurs d'activité mondiaux, soit les services aux entreprises, les services bancaires internationaux et marchés et les services bancaires de détail et gestion de patrimoine. Le Canada est un marché prioritaire pour le Groupe HSBC, l'un des plus importants groupes de services bancaires et financiers au monde dont les actifs totalisaient 2 549 milliards de $US au 30 septembre 2015. Le Groupe HSBC sert des clients du monde entier en mettant à leur disposition un réseau international d'environ 6 100 bureaux qui sont répartis dans 72 pays et territoires en Europe, en Asie, dans les Amériques, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et sont reliés entre eux grâce à des technologies de pointe.

SOURCE HSBC Bank Canada

Bas de vignette : "Infographique : 2015 HSBC L’avenir de la retraite Repartir du bon pied (Groupe CNW/HSBC Bank Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160127_C8487_PHOTO_FR_606996.jpg

Renseignements : Aurora Bonin, Première directrice, relations avec les médias, aurora.f.bonin@hsbc.ca, 604-641-1905; Fabrice de Dongo, Premier directeur, relations avec les médias, 416-868-8282, fabrice_dedongo@hsbc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.