Étude des crédits budgétaires : Emploi et Solidarité sociale - Des coupes de 17 millions dans les mesures d'aide à l'emploi

QUÉBEC, le 26 juin 2014 /CNW Telbec/ - Le député de Saint-Jean et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'emploi, de formation professionnelle, d'alphabétisation et de jeunesse, Dave Turcotte, et le député de Rimouski et porte-parole en matière de lutte à la pauvreté, de solidarité et d'économie sociale, Harold LeBel, dénoncent le manque de vision du gouvernement et du ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, quant aux mesures d'aide à l'emploi, à la lutte contre la pauvreté et à l'aide sociale.

« Le Parti libéral a promis la création de 250 000 emplois durant son mandat. Comment cette promesse peut-elle être crédible, alors que le ministre Blais a confirmé, hier, son choix de couper 17 millions de dollars dans les mesures d'aide à l'emploi? La seule mesure de soutien à l'emploi qu'il propose, ce sont des coupes! Dans toutes les régions, les organismes soutiennent de nombreuses personnes afin de les intégrer au marché du travail; or, le ministre minimise leurs efforts en coupant davantage dans leurs budgets », a déclaré Dave Turcotte.

Lutte contre la pauvreté : le ministre Blais toujours vague
Par ailleurs, l'étude des crédits budgétaires a permis de confirmer que le ministre François Blais demeure vague sur ses intentions quant au bilan et à la reconduction de la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

« Plus de 10 ans après l'adoption de cette loi par un gouvernement du Parti Québécois, il convient de réunir les partenaires et les experts afin d'en tracer un bilan et de se projeter dans l'avenir. Le ministre ne s'est pas engagé en ce sens, malgré la nécessité de ces travaux. Il préfère larguer le mandat sur les épaules de la commission présidée par Lucienne Robillard, sans toutefois lui demander de prendre en considération les impacts de ses futures recommandations sur la pauvreté au Québec », a poursuivi Harold LeBel.

En ce qui concerne l'ajout d'inspecteurs à l'aide sociale, tel que l'a annoncé le ministre des Finances lors du dernier budget, le ministre Blais a confirmé que ceux-ci pourront prendre en considération la délation et tenter de corroborer les renseignements ainsi recueillis auprès du voisinage des prestataires de l'aide sociale. En insistant sur cette mesure, on ajoute aux nombreux préjugés concernant les bénéficiaires au lieu de les soutenir véritablement dans une démarche qui les mènerait hors de la précarité.

« Plus l'étude des crédits budgétaires avance, plus on constate que le gouvernement abandonne les personnes les plus vulnérables. Ses choix abaisseront l'aide nécessaire à l'intégration à l'emploi, à la lutte contre la pauvreté et au soutien aux prestataires de l'aide sociale. L'austérité libérale représente visiblement l'augmentation de la précarité et des difficultés de nos concitoyens les plus fragiles », ont conclu les députés.

 

SOURCE : Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.