Étude de la Banque Scotia: l'état de l'économie influe sur le comportement
des investisseurs canadiens

TORONTO, le 4 janv. /CNW/ - La lenteur de la reprise influence de diverses façons le comportement des investisseurs canadiens, peut-on lire dans une étude de la Banque Scotia sur l'attitude des investisseurs quant à leurs placements. Plus de la moitié des participants à l'étude (55 %) adoptent un point de vue neutre sur l'économie, ce qui semble indiquer que l'incertitude persiste.

L'étude a permis de découvrir que les placements de deux investisseurs sur cinq (41 %) sont investis en totalité dans des régimes enregistrés de retraite alors que cette proportion s'établissait à 29 % l'an dernier, augmentation attribuable en bonne partie à une diminution correspondante de 14 % du nombre d'investisseurs qui placent leur argent dans des produits d'épargne enregistrés comme dans des produits non-enregistrés.

"Compte tenu des pertes importantes que de nombreux Canadiens ont essuyées en 2008-2009, il n'est pas étonnant de constater l'attrait qu'exercent aujourd'hui les placements enregistrés, comme les REER et les CELI", affirme Andrew Pyle, conseiller, gestion de patrimoine, ScotiaMcLeod. "Pour reconstituer leurs épargnes, de nombreux investisseurs choisissent de tirer parti des avantages fiscaux offerts par les régimes enregistrés."

L'étude a aussi permis de découvrir que 54 % des investisseurs canadiens détiennent des fonds communs de placement, ce qui en fait le produit de placement le plus demandé, même si ces fonds ont perdu 11 % de leur popularité depuis l'an dernier. D'autre part, les comptes d'épargne attirent 6 % plus d'investisseurs, se classant ainsi au deuxième rang (50 %) des produits les plus demandés, à peine moins que les fonds communs de placement.

"La tendance à privilégier les comptes d'épargne s'est manifestée l'an dernier, alors que les investisseurs canadiens sont devenus moins tolérants aux risques. Peut-être attendent-ils maintenant le moment opportun pour immobiliser leur argent", ajoute M. Pyle.

Dans le climat économique actuel, rien d'étonnant à ce que les investisseurs canadiens surveillent leurs placements de près, ce qui est le cas de 37 % des participants à l'étude.

Bien que la proportion des investisseurs canadiens ayant retiré de l'argent de leurs placements pour une raison autre que celle qui les avait poussés à investir n'a que légèrement augmenté au cours de l'année écoulée (41 % en 2009 comparativement à 37 % en 2008), leurs motifs ont changé. En effet, la proportion de ceux qui remboursent une hypothèque et d'autres dettes est passée de 19 % au cours de l'année précédente à 25 %. En 2008, les dépenses courantes représentaient le motif principal des retraits (24 % en 2009 comparativement à 29 % en 2008). L'achat d'une nouvelle maison se classe toujours au troisième rang.

Chose intéressante, malgré l'incertitude économique et les pertes, la proportion d'investisseurs qui prévoient prendre leur retraite avant 65 ans est en fait passée de 43 % au cours de l'année précédente à 49 % en 2009.

TNS Canadian Facts (www.tns-cf.com) est l'une des organisations les plus prestigieuses au Canada offrant des services complets d'études de marché, de sondages d'opinion et de recherches sociales. TNS, qui a fusionné récemment avec Research International, est le leader mondial des études de marché et offre à ses clients des analyses décisionnelles et des conseils d'affaires fondés sur la recherche qui aident ces derniers à prendre des décisions opérationnelles éclairées. TNS connaît en profondeur les secteurs de la consommation, de la technologie, des finances, de l'automobile, de la politique et de la recherche sociale. Ses produits exceptionnels couvrent la gamme complète des questions de marketing et d'affaires, et la firme se spécialise dans le développement de produits et l'innovation, les marques et la communication, la gestion des parties prenantes, la vente au détail et les consommateurs, ainsi que dans les recherches qualitatives. Offrant le meilleur service qui soit dans plus de 70 pays, TNS fait partie du groupe Kantar. Veuillez consulter le site www.tnsglobal.com pour obtenir de plus amples renseignements.

La Banque Scotia est l'une des principales institutions financières en Amérique du Nord et la plus internationale des banques canadiennes. Forts de leur effectif de près de 68 000 employés, le Groupe Banque Scotia et ses sociétés affiliées comptent environ 14,6 millions de clients dans une cinquantaine de pays. Outre des services bancaires d'investissement, la Banque Scotia offre une gamme complète de produits et de services aux particuliers, aux petites et moyennes entreprises ainsi qu'aux grandes sociétés. L'actif de la Banque Scotia s'établit à plus de 496 milliards de dollars (au 31 octobre 2009). Les actions de la Banque Scotia sont cotées en bourse à Toronto (BNS) et à New York (BNS). Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web de la Banque à l'adresse www.banquescotia.com.

SOURCE Banque Scotia

Renseignements : Renseignements: Robyn Harper, Relations publiques, Banque Scotia, (416) 933-1093, robyn_harper@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.