État des infrastructures municipales au Québec - Le BAC appuie l'Union des municipalités du Québec

MONTRÉAL, le 26 sept. 2012 /CNW Telbec/ - Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) a pris connaissance, hier, des résultats de l'étude commandée par l'Union des municipalités du Québec (UMQ) à Deloitte et E&B Data qui fait le constat sur la situation des infrastructures municipales au Québec. Le BAC appuie l'UMQ dans ses demandes aux deux paliers de gouvernement, et réitère l'urgence d'investir dans la réfection des infrastructures liées à l'eau.

Ce sondage, effectué auprès de municipalités qui représentent plus de la moitié de la population québécoise, révèle que l'investissement requis pour les infrastructures liées à l'eau (eaux usées et pluviales et aqueduc) serait de l'ordre de plus de 110 milliards $.

Les nombreux refoulements d'égouts et bris d'aqueduc dont sont victimes les résidents des municipalités du Québec depuis plusieurs années préoccupent les assureurs. Il est mentionné dans le sondage que les municipalités constatent que 17 % des conduites d'évacuation des eaux usées présentent une dégradation notable ou accélérée, et 24 % une usure apparente, tandis que 35 % des conduites de distribution d'eau potable devraient être réhabilitées.

Plus de 50 % des coûts de réclamations en assurance habitation
Le BAC réitère le fait que les dommages causés par l'eau liés aux infrastructures municipales totalisaient en 2011 plus de 400 millions de $, et ce, au Québec seulement. « C'est 50 cents sur chaque dollar en réclamation en assurance habitation qui sont payés pour les dommages causés par l'eau. Ce qui est plus problématique, c'est lorsque ces dommages deviennent récurrents », selon Johanne Lamanque, vice-présidente, Québec au BAC. Si rien n'est fait par les différents paliers de gouvernement, les assureurs sont inquiets des répercussions défavorables que cette situation pourrait avoir sur la disponibilité et la couverture des dommages causés par l'eau.

Le BAC rappelle qu'il a mis au point un outil d'évaluation des risques liés aux infrastructures qui permet aux municipalités de mesurer les probabilités de défaillance de leurs infrastructures pouvant se traduire en refoulements d'égouts. Il s'agit d'un projet pancanadien où près d'une dizaine de municipalités participent au projet pilote, dont London et Hamilton, Fredericton, Moncton et Bathurst, St-Jean de Terre-Neuve, Winnipeg et Coquitlam en Colombie-Britannique. Aucune municipalité québécoise n'a adhéré au projet à ce jour.

À propos du BAC
Le Bureau d'assurance du Canada est l'association sectorielle nationale qui représente les sociétés privées d'assurance habitation, automobile et entreprise du Canada. Ses sociétés membres représentent 90 % du marché de l'assurance de dommages au Canada. Il offre différents services aux consommateurs afin de les informer et de les accompagner lors de la souscription de leurs assurances ou lors d'un sinistre.

SOURCE : BUREAU D'ASSURANCE DU CANADA

Renseignements :

Julie Bellemare
Conseillère en affaires publiques
Tél. : 514-288-1563, poste 232
Cell.: 514-953-0828

Profil de l'entreprise

BUREAU D'ASSURANCE DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.