Est-ce que le gouvernement du Québec développe une dépendance aux taxes sur le tabac ?

MONTRÉAL, le 13 nov.  2014 /CNW Telbec/ - Si les rapports publiés sur les intentions du gouvernement provincial d'augmenter les taxes sur le tabac se concrétisent dans la mise à jour budgétaire de décembre, il s'agira de la troisième augmentation pour les fumeurs adultes du Québec en 2014.

« Il n'est ni juste ni efficace de faire porter le fardeau des déficits gouvernementaux à 20 pour cent de la population », nous dit Nadine Bernard, porte-parole d'Imperial Tobacco Canada. « Le tabac est une cible facile pour les gouvernements en quête de revenus, et ils ne semblent pas être en mesure de résister à cette tentation. Suite à une première hausse du gouvernement fédéral en février et à une seconde augmentation en juin par le gouvernement du Québec, nous ne sommes pas encore rendus à Noël, et ils veulent encore en rajouter ».

Le gouvernement du Québec pense peut-être avoir la contrebande de tabac sous contrôle, mais l'histoire a démontré que les impacts négatifs des chocs de taxes dans le marché légal se feront sentir dans 12 à 18 mois. Et Québec pourrait alors faire face à des niveaux de contrebande aussi élevés qu'il y a quelques années. Avec la contrebande de tabac estimée à 15% par le gouvernement, le gouvernement du Québec perd déjà plus de 200 millions $ par année à cause des ventes illégales de tabac. Le fait d'augmenter les taxes sur les produits du tabac ne fera qu'aggraver les choses et compromettra les mesures prises pour améliorer la situation. Il existe plus de 200 cabanes de vente de tabac au Québec qui sont prêtes à répondre à la demande croissante des fumeurs adultes que générera cette hausse de taxes.


« Ce qui est le plus décourageant, c'est que le gouvernement n'apprend pas de ses erreurs - dans un marché aussi fragile que le Québec, chaque hausse de taxe sur le marché légal du tabac incite davantage les fumeurs adultes à se tourner vers le marché noir pour se procurer des produits du tabac, là où aucune taxe n'est exigée, où aucune loi n'est appliquée, des cigarettes sont rendues aux mineurs et où la criminalité prédomine », poursuit Madame Bernard. « Tout compte fait, c'est une simple question d'économie : chaque hausse de taxe encourage la contrebande et la criminalité, c'est ce qu'il faut retenir ici », conclut-elle.

 

SOURCE : Imperial Tobacco Canada (Français)

Renseignements : Relations avec les médias : Nadine Bernard, Porte-parole, Imperial Tobacco Canada, 514 932-6161, poste 2222


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.