Eric Fischl, prochain artiste à prendre la parole dans la série Conversations contemporaines

OTTAWA, le 27 août 2015 /CNW/ - En partenariat avec le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC), l'ambassade des États-Unis à Ottawa et le programme Art dans les ambassades (Art in Embassies) du Département d'État accueilleront l'illustre artiste américain Eric Fischl à Ottawa le 10 septembre à l'occasion de la troisième rencontre de la série Conversations contemporaines.  

La série Conversations contemporaines (#artconvoAIE) donne la parole à des artistes américains de réputation internationale qui viennent au Canada au cours de l'année 2015 pour y parler de leur travail. Chaque artiste participe à une conférence publique au Musée des beaux-arts du Canada, où on discute d'enjeux qui transcendent les frontières et de sujets qui inspirent, instruisent et tissent des liens. À l'appui de la série de conférences du MBAC, des œuvres des artistes participants sont présentées dans une exposition organisée à Lornado, la résidence officielle de l'ambassadeur des États-Unis au Canada, Bruce Heyman, et de Vicki Heyman, qui a contribué à mettre sur pied cette initiative. L'aquarelle et la maquette Tumbling Woman (2012) d'Eric Fischl font partie de cette exposition.

La troisième rencontre de cette série de dialogues publics met en vedette le célèbre peintre et sculpteur américain Eric Fischl. Considéré comme l'un des artistes les plus influents de la fin du xxe siècle et du début du xxie siècle, Fischl est connu pour ses œuvres qui reflètent les nuances psychologiques de l'être humain et mettent en relief les particularités du corps.

Parallèlement à cette discussion, une version grandeur nature en acrylique moulé translucide de l'emblématique sculpture Tumbling Woman de Fischl sera exposée temporairement au Musée des beaux-arts du Canada du 4 au 14 septembre, puis à l'ambassade des États-Unis jusqu'au 23 octobre. La sculpture, qui avait été créée à l'origine en réaction aux événements du 11 septembre 2001, exprime la vulnérabilité d'un corps dans l'espace.

« Nous avons choisi les pièces Tumbling Woman - ces magnifiques aquarelle et sculpture créées par Eric après le 11 septembre 2011 -, parce qu'elles explorent la condition humaine et la façon dont les gens réagissent devant les manifestations internes et externes de la vulnérabilité et de la perte », a indiqué Vicki Heyman.

« Eric Fischl est une voix unique dans l'art contemporain américain, comme artiste, bien entendu, mais aussi comme conférencier. Je suis impatient d'échanger avec lui et je remercie chaleureusement nos amis de l'ambassade des États-Unis d'avoir organisé cette passionnante série de rencontres avec des artistes américains exceptionnels », a déclaré Marc Mayer, directeur général du Musée des beaux-arts du Canada.

Première artiste de la série, Marie Watt a donné le coup d'envoi aux Conversations au Musée des beaux-arts du Canada, à Ottawa, en février 2015. Nick Cave a participé à la deuxième rencontre en mai, alors que Stephen Wilkes conclura la série avec une conférence le 19 novembre. Les autres artistes représentés à l'exposition d'Art dans les ambassades (Art in Embassies) à Lornado sont Edward Burtynsky, Chuck Close, Theaster Gates, Alex Katz et Hung Liu.

L'événement avec Eric Fischl est maintenant complet. Les membres du public qui souhaitent s'assurer d'une place au prochain événement qui aura lieu le 19 novembre et mettra en vedette l'artiste Stephen Wilkes, peuvent confirmer leur présence à compter du 19 octobre au rsvp@beaux-arts.ca.

Pour en savoir davantage sur la série, consultez http://www.gallery.ca/conversations/fr/.

À propos d'Eric Fischl

Né en 1948 à New York, Eric Fischl grandit dans la banlieue de Long Island. Il fréquente le Phoenix College, en Arizona, et obtient son baccalauréat en beaux-arts du California Institute for the Arts, à Valencia, en 1972. Fischl vit ensuite quelque temps à Chicago, en Illinois, où il travaille comme gardien au Museum of Contemporary Art.

En 1974, il s'installe à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pour enseigner la peinture au Nova Scotia College of Art and Design. Fischl présente sa première exposition individuelle à la Dalhousie Art Gallery en Nouvelle-Écosse en 1975 avant de retourner s'établir à New York en 1978.
L'éducation banlieusarde de Fischl, marquée par l'alcoolisme et par une culture de « country club » dominée par l'obsession de l'image au détriment du contenu, servira de toile de fond à sa démarche artistique.

Ses premières œuvres sont ainsi consacrées à la fracture entre l'expérience vécue et le non-dit. C'est en illustrant les sombres et troublants dessous de la société américaine qu'il se fera remarquer des critiques. 

« [Pour cette sculpture], j'ai choisi le mot tumbling (« qui chute ») plutôt que falling (« qui tombe ») parce que je souhaitais transmettre l'idée d'un mouvement latéral […] l'idée que nous sommes en mouvement, que nous allons dans une certaine direction, sans en décider. Je voulais exprimer le sentiment de vulnérabilité qu'on ressent quand on perd l'équilibre : cette sensation de déracinement, de perte de repère. J'ai aussi décidé de représenter une femme plutôt qu'un homme parce que, selon moi, dans notre culture, la femme a toujours été un symbole de vulnérabilité, mais aussi d'instinct nourricier et de sollicitude. »

Note biographique reproduite avec l'aimable autorisation de : www.ericfischl.com.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada

Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d'œuvres d'art canadiennes historiques et contemporaines au monde. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d'art européen du xive au xxie siècle au Canada, d'importantes œuvres d'art américain, asiatique et indigène, ainsi qu'une collection mondialement réputée d'estampes, de dessins et de photographies. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d'un siècle. L'une de ses principales missions consiste à accroître l'accès à l'excellence en matière d'œuvres d'art pour tous les Canadiens. Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au beaux-arts.ca.

À propos du programme Art dans les ambassades (Art in Embassies)

Fondé en 1963 par le président John F. Kennedy, le programme Art dans les ambassades (Art in Embassies) sous l'égide du Département d'État joue un rôle de premier plan dans la diplomatie publique des États-Unis en favorisant les échanges culturels grâce aux arts visuels. Réunissant plus de 20 000 participants privés et institutionnels et présent dans quelque 200 lieux dans 190 pays à l'échelle mondiale, Art dans les Ambassades (Art in Embassies) est l'une des principales organisations vouées aux arts en partenariat public-privé. Pour de plus amples renseignements, rendez-vous au : http://art.state.gov.

 

SOURCE Musée des beaux-arts du Canada

Renseignements : Valérie LaForce, Assistante, Relations avec les média, Ambassade des États-Unis à Ottawa, laforcev@state.gov, 613-688-5316; Josée-Britanie Mallet, Agente principale, Relations publiques et médiatiques Musée des beaux-arts du Canada, bmallet@beaux-arts.ca, 613-990-6835


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.