Équiterre et le WWF utilisent l'art pour illustrer l'urgence d'agir contre les changements climatiques

MONTRÉAL, le 24 nov. 2015 /CNW/ - Pour illustrer les impacts des perturbations climatiques sur notre environnement, Équiterre et le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) présentent : Ours polaire sur glaces éphémères. À quelques jours de l'ouverture de la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), les deux organisations proposent un projet artistique comprenant la sculpture de glace d'un ours polaire grandeur nature par un artiste inuit, la projection extérieure de vidéos d'animation et une conférence portant sur les enjeux qui menacent les espèces et communautés arctiques.

L'ours polaire est un emblème majeur de l'Arctique; il est un indicateur important des espèces et des communautés qui subissent les conséquences des changements climatiques dans cette région. L'Arctique canadien, qui occupe près de 40 % du Canada et les deux tiers de ses côtes, est intimement lié à notre identité. Hélas, cette région subit des transformations à un rythme effréné, transformations qui marquent son paysage à jamais. Le réchauffement climatique y est deux fois plus rapide qu'ailleurs sur la planète, ce qui provoque la fonte de la banquise, pilier de la vie arctique, et bouleverse la réalité des communautés et des espèces de la région entière.

La sculpture Ours polaire sur glaces éphémères
L'Ours polaire sur glaces éphémères a été créé par Mark Coreth, artiste britannique, en trois exemplaires en 2009 et présenté à la COP15 à Copenhague. Les œuvres ont aussi été exposées entre autres à Londres, Ottawa, Québec et Toronto depuis 2010. Composée de plâtre, de caoutchouc, de céramique, de cire et de bronze, l'œuvre pèse 6 000 kg avec la glace et 400 kg à son état squelettique, dévoilé lorsque la glace fond, métaphore du réchauffement climatique. Représentant un ours polaire grandeur nature, cette œuvre est spectaculaire.

« Nous voulions démontrer que les changements climatiques, dont résultent les hivers doux et les printemps hâtifs que nous connaissons depuis les dernières années, ont des impacts catastrophiques sur la condition de vie des peuples du Nord et plusieurs espèces animales menacées, telles que les ours polaires, affirme Steven Guilbeault, directeur principal d'Équiterre. La sculpture est une façon de démontrer l'interdépendance des différents territoires en ce qui a trait aux changements climatiques. » Au Canada, des artistes inuits ont toujours participé à la sculpture des ours de glace. Et celle de cette année n'y fera pas exception - l'œuvre est réalisée par l'artiste Peter Ittukallak de Puvirnituq. Il est assisté par Julien Doré, un sculpteur des Laurentides.

Quand nous avons demandé à Peter Ittukallak de participer au sculptage de l'œuvre, il a tout de suite accepté. « J'aime faire ce genre de travail, parce que je suis inquiet au sujet des changements climatiques. Il pleut aujourd'hui. Il devrait faire froid comme en hiver, mais il pleut. Je n'ai malheureusement pas de contrôle sur les animaux et la faune, mais le climat m'inquiète - et je sais que je peux faire une différence. »

Les gens sont invités à venir toucher l'œuvre et en observer la fonte. Elle sera exposée à côté de la Maison du développement durable (50, rue Sainte-Catherine Ouest) à Montréal, jusqu'au 12 décembre.

L'Arctique en image
Pour accompagner cette magnifique œuvre, des vidéos d'animation seront projetées tous les soirs de 17 h 30 à 18 h, du 23 novembre au 6 décembre, sur les murs de la station de métro Saint-Laurent et du pavillon Président-Kennedy de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Cette projection mettra en lumière les impacts du réchauffement sur la biodiversité et les communautés de l'Arctique grâce à des faits saillants et des chiffres-chocs.

« Imaginez si le tiers de la superficie du Québec disparaissait, demande Sophie Paradis, directrice pour le Québec du WWF-Canada. C'est le drame qui se joue en Arctique. D'ici à 2040, la banquise d'été aura en grande partie disparu en laissant seulement une mince lisière de glace limitée aux côtes du nord du Canada et du Groenland. Cela illustre l'ampleur des bouleversements climatiques auxquels nous faisons tous face. Mais, nous connaissons les solutions et nous devons les mettre en œuvre maintenant. Le prix de notre inaction sera bien plus élevé que ce qu'il nous en coûtera d'investir dans la nécessaire transition. »

Midi-conférence
Paul Crowley, vice-président du programme Arctique de WWF-Canada et Steven Guilbeault, cofondateur et directeur principal d'Équiterre, donneront la conférence « L'Arctique se réchauffe - Conséquences sur les espèces et les communautés » dans l'Atrium de la Maison de développement durable le mercredi 25 novembre de 12 h 15 à 13 h 15. Pour plus de détails et réserver une place : http://ow.ly/UR95a.

Équiterre et le WWF-Canada tiennent à remercier le Groupe Robert pour leur soutien indéfectible durant tout le projet et la Fédération des coopératives du Nouveau-Québec pour leur aide et leur service de traduction avec Peter Ittukallak.

À propos des initiateurs du projet :
Équiterre s'est donné pour mission de contribuer à bâtir un mouvement de société en incitant citoyens, organisations et gouvernements à faire des choix écologiques, équitables et solidaires. Par son action, Équiterre veut porter l'attention sur les aspects fondamentaux de la vie. Manger, se transporter, habiter, jardiner et consommer : des besoins vitaux, mais aussi des moyens à la portée de chacun pour agir de façon responsable et changer le monde un geste à la fois.
www.equiterre.org

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) propose des solutions aux principaux défis de conservation de notre planète afin de mettre un frein à la dégradation de l'environnement naturel de la planète et de construire un avenir où les êtres humains vivront en harmonie avec la nature. wwf.ca/fr

SOURCE Fonds mondial pour la nature - Canada

Bas de vignette : "Ours polaire sur glaces éphémères (Groupe CNW/Fonds mondial pour la nature - Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20151124_C7723_PHOTO_FR_552396.jpg

Bas de vignette : "Équiterre (Groupe CNW/Fonds mondial pour la nature - Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20151124_C7723_PHOTO_FR_552397.jpg

Renseignements : Pour plus de renseignements sur le point de presse et le projet Ours polaire sur glaces éphémères : Sophie Paradis, directrice pour le Québec, WWF-Canada, sparadis@wwfcanada.org, 514-603-7627; Dale Robertson, Équiterre, drobertson@equiterre.org, 514 605-2000

RELATED LINKS
www.wwf.ca

Profil de l'entreprise

Fonds mondial pour la nature - Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.