Équilibre budgétaire : La FCCQ déçue de constater que le gouvernement manque à ses engagements !

MONTRÉAL, le 28 nov. 2013 /CNW Telbec/ - En novembre 2012, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) félicitait le gouvernement d'avoir proposé un budget empreint de réalisme et de mesures de soutien à l'investissement privé tout en privilégiant le retour à l'équilibre budgétaire au terme de l'exercice 2013-2014. Aujourd'hui, à la suite de la présentation de la mise à jour économique du ministre des Finances et de l'Économie, la FCCQ ne peut que constater que le gouvernement manque à ses objectifs d'équilibre budgétaire et d'instaurer une rigueur budgétaire faisant en sorte que le Québec vive selon ses moyens. Et bien qu'ayant instauré une rigueur budgétaire, il n'a pu faire les choix qui permettront au Québec de vivre selon ses moyens.

« Le déficit annoncé de 2,5 milliards de dollars aggravera la situation économique du Québec. Bien que le gouvernement du Québec n'ait pas le plein contrôle sur ses revenus, le contrôle de la croissance des dépenses lui incombe entièrement ainsi que celui du climat d'affaires »,  affirme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ. « Nous reconnaissons par ailleurs que le gouvernement a fait des efforts pour contrôler les dépenses selon ses engagements initiaux ».

Le retour à l'équilibre budgétaire a toujours été prioritaire pour la Fédération depuis la crise économique de 2008. Nous regrettons que le gouvernement reporte sur une période de deux ans le retour à une saine stabilité budgétaire. En raison de l'importance de la dette, nous croyons que le gouvernement doit s'y attaquer plus rapidement. « Revenir au déficit zéro renforcera la crédibilité du Québec auprès du secteur financier et contribuera à maintenir les taux d'emprunt et à diminuer la part du service de la dette par rapport à l'ensemble des dépenses», d'ajouter Mme Bertrand.

L'obligation de vivre selon nos moyens et de faire des choix courageux !

Au début de l'année budgétaire, le gouvernement a manifesté une ferme volonté de contrôler ses dépenses. La promesse semble avoir été tenue et nous la saluons. Pour la FCCQ, il importe que le gouvernement poursuive ses efforts dans ce sens afin de contenir la croissance des dépenses au maximum selon la croissance de la richesse collective. Malheureusement, les données fournies aujourd'hui dans la mise à jour économique, démontrent que le Québec vit encore nettement au-dessus de ses moyens et ne pourra éviter le requestionnement en profondeur de ses façons de faire.

L'obligation de réduire la dette ! 

« Le Québec, qui s'est bâti un tissu social généreux au cours des années, a actuellement la plus lourde dette du Canada, qui représente un fardeau pour l'économie et toute la société québécoise », de poursuivre, Mme Bertrand. « Il est essentiel que le gouvernement s'attaque à ce fardeau afin d'éventuellement retrouver une marge de manœuvre qui lui permettra de maintenir nos programmes sociaux et de soutenir le développement économique ».

Un climat d'affaires à restaurer !

Par ailleurs, le gouvernement doit poursuivre ses efforts à créer un climat favorable au développement de l'économie et ainsi créer de la richesse. De toute évidence, le climat d'affaires du Québec n'a pas été en mesure de contrebalancer le ralentissement économique chez nos partenaires. De ce côté, le gouvernement doit clairement prendre le parti du développement économique dans tous les secteurs d'activités en mettant en place des conditions d'affaires favorables tant pour les investisseurs étrangers que pour les entreprises déjà établies chez nous.

Pour ce faire, la FCCQ invite le gouvernement à porter un intérêt particulier au processus d'approbation des projets économiques et aux procédures de délivrance des permis et autorisations.

Ces processus sont particulièrement lourds au Québec et il faut chercher à les alléger. Il est possible, selon la FCCQ, d'avoir des exigences élevées sur le plan de la protection de l'environnement et de l'acceptabilité sociale des projets et de mener avec célérité les processus qui tiennent compte de ces impératifs.

À propos de la FCCQ
Grâce à son vaste réseau de près de 150 chambres de commerce et 1200 entreprises du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d'affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois.
Plus important réseau de gens d'affaires et d'entreprises au Québec, la FCCQ est l'ardent défenseur des intérêts de ses membres au chapitre des politiques publiques, favorisant ainsi un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.

 

SOURCE : Fédération des chambres de commerce du Québec

Renseignements :

Camilla Sironi
Conseillère aux communications
Fédération des chambres de commerce du Québec
Tél. : 514 844-9571 p. 3227
Cell : 514 647-4745
camilla.sironi@fccq.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.