Entretien des barrages - Retards et explosion des coûts compromettent la sécurité de la population

QUÉBEC, le 5 mai 2017 /CNW Telbec/ - Depuis un an, la majorité des projets planifiés n'a pu être réalisé dû à l'explosion des coûts des projets de démolition ou de réfection des barrages. Cette situation est causée par une diminution des effectifs au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Par manque de personnel, il a dû confier des travaux à Hydro-Québec Construction dans le cadre d'un projet-pilote à fort prix en 2016.

Dysfonctionnements au Ministère

Le rapport du Vérificateur général de 2015 avait pourtant sonné l'alarme quant aux dysfonctionnements au Ministère. Il recommandait notamment de veiller au respect de la Loi sur la sécurité des barrages et de combler le déficit d'entretien des barrages. Le démantèlement du Centre d'expertise hydrique, piloté, en partie, par l'ex-ingénieur Daniel Rivard d'Hydro-Québec a conduit à une réorganisation du Ministère et à la dissémination du personnel. Rappelons que M. Rivard a été embauché de gré à gré explicitement dans ce dossier.

M. Rivard en infraction

On se demande maintenant quel rôle M. Rivard, en infraction avec l'Ordre des ingénieurs, a joué dans l'embauche d'Hydro-Québec lorsqu'il a recommandé en 2016 que la réalisation des 10 projets au coût estimé de 3,7 M $ soient exécutés par Hydro-Québec. Résultat, sur les 10 projets devant être réalisés par Hydro-Québec, seulement 4 ont pu être effectués; le budget ayant été épuisé avant terme.

Pour en finir avec la vulnérabilité

« Tout comme au ministère des Transports, qu'attend le gouvernement pour effectuer le renforcement de l'expertise en ingénierie aux barrages? Y a-t-il quelqu'un au sein de l'État ayant le leadership nécessaire pour régler la vulnérabilité du gouvernement en ingénierie une fois pour toutes? » fulmine M. Guyaz. L'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) donne à titre d'exemple l'augmentation des coûts de la démolition du barrage Coucoushee au Témiscamingue. Les ingénieurs du gouvernement ont estimé les travaux à 125 000 $ alors que la proposition de mandat d'Hydro-Québec réclamait 533 999 $. Seuls 2 barrages ont pu être démolis plutôt que les 5 prévus, faute de budget. Des enjeux de sécurité persistent toujours pour ces barrages.

À propos de l'APIGQ

L'APIGQ est le syndicat qui représente tous les ingénieurs œuvrant dans la fonction publique québécoise. Il compte 1400 membres dont la majorité travaille au MTQ et au MDDELCC.

 

SOURCE Association professionnelle des ingénieurs du Gouvernement du Québec

Renseignements : Andy Guyaz, ing., Secrétaire-trésorier, 418 683-3633, poste 200 avant 8 h et poste 120 durant les heures de bureau, apigq.qc.ca, info@apigq.qc.ca

LIENS CONNEXES
apigq.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.