Entre 2010 et 2014, au Québec, 22 travailleurs du secteur agricole sont décédés après avoir subi un accident du travail - Électrocution d'un entrepreneur agricole : la CSST dévoile les résultats de son enquête

JOLIETTE, QC, le 17 juin 2015 /CNW Telbec/ - Le 4 novembre 2014, Ghislain Bélisle, entrepreneur agricole, est mort électrocuté et une travailleuse a été blessée à la suite d'un contact avec le courant électrique, lors du déplacement manuel d'une vis à grain mobile à proximité d'une ligne électrique. Parmi les causes à l'origine de l'accident, la CSST identifie des lacunes dans la méthode utilisée pour déplacer la vis à grain près des fils électriques.

La CSST rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête et rappelle à tous les employeurs leur obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. Rappelons qu'entre 2010 et 2014, au Québec, 22 travailleurs du secteur agricole sont décédés après avoir subi un accident du travail. Outre cet événement qui a coûté la vie à M. Bélisle, un autre accident mortel relatif au  déplacement manuel d'une vis à grain a eu lieu le 8 novembre 2014, dans la région de Saint-Jean-sur-Richelieu.

L'entrepreneur est électrocuté

Les journées précédant l'accident, l'entrepreneur procède à la récolte du grain de soya et au remplissage d'un silo à l'aide de la vis à grain mobile. Au moment de l'accident, l'entrepreneur et la travailleuse placent la vis à grain mobile pour la vidange du silo prévue le lendemain matin. Lors du déplacement de la vis à grain, sa partie supérieure entre en contact avec des fils électriques de 14 400 volts. L'entrepreneur est décédé par électrocution et la travailleuse a été blessée à la suite d'un contact avec le courant électrique.

Mieux identifier les dangers

L'enquête a permis à la CSST d'établir deux causes pour expliquer cet accident. D'une part, l'orientation de la vis à grain fixe du silo impose le positionnement de la vis à grain mobile à proximité de la ligne électrique. D'autre part, la méthode de travail utilisée pour déplacer la vis à grain mobile à proximité des fils électriques à moyenne tension est dangereuse.

Mesures de prévention

Afin d'éviter qu'un tel accident se reproduise, la CSST demandera à l'Union des producteurs agricoles d'informer ses membres des conclusions de cette enquête, notamment sur la nécessité de :

  • planifier l'érection de silos afin d'assurer que, lors des travaux de remplissage ou de vidange, il n'y a pas de pièces, d'éléments de machinerie ou de personnes qui risquent de s'approcher d'une ligne électrique à moins de la distance d'approche minimale;
  • respecter les directives du fabricant lors de la manipulation d'une vis à grain mobile;
  • mettre en place des méthodes et des techniques de travail permettant de respecter les distances d'approche minimale d'une ligne électrique.

De plus, dans le cadre de son partenariat avec la CSST visant l'intégration de la santé et de la sécurité au travail dans la formation professionnelle et technique, le ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche diffusera, à des fins pédagogiques, le rapport d'enquête dans les établissements de formation qui offrent les programmes d'études en agriculture.

La CSST rappelle qu'il est important de bien circonscrire les dangers présents lors du déplacement de l'équipement ou de la machinerie agricole. Des procédures sécuritaires de travail respectant les directives d'utilisation émises par les fabricants doivent alors être élaborées.

Les accidents du travail, ça blesse plus de monde qu'on pense!

Chaque jour au Québec, 225 personnes se blessent en travaillant… et c'est sans compter tous les autres qui sont aussi blessés par ces accidents. Conjoints, enfants, parents, amis, collègues, patrons : tout le monde en souffre! Les accidents du travail et les maladies professionnelles peuvent être évités par une gestion permanente de la santé et de la sécurité.

L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe et participer à l'identification des dangers, à leur élimination et à leur contrôle. Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs.

Le rapport d'enquête de l'accident est disponible dans le site Web de la CSST, au http://www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004055.pdf.

Une photo de la scène de l'accident est disponible, libre de droits, en format JPG, à l'adresse suivante :
http://www.csst.qc.ca/salle_de_presse/actualites/2015/PublishingImages/belisle.jpg

Pour en savoir plus sur la santé et la sécurité du travail, visitez le www.csst.qc.ca.
Facebook : www.facebook.com/lacsst
Twitter : www.twitter.com/lacsst

 

Source :

Chantale Beaudoin, communicatrice régionale
CSST - Direction régionale de Lanaudière
Tél. : 450 753-2600, poste 2719, ou 1 800 461-4489
chantale.beaudoin@csst.qc.ca     

 

SOURCE Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Chantale Beaudoin, communicatrice régionale, CSST - Direction régionale de Lanaudière, Tél. : 450 753-2600, poste 2719, ou 1 800 461-4489, chantale.beaudoin@csst.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.csst.qc.ca

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.