Entente sur les régimes publics de retraite - Le ministre Leitão doit apporter des solutions rapidement pour les salariés du Québec

MONTRÉAL, le 22 juin 2016 /CNW Telbec/ - La CSN déplore le retrait du Québec de l'entente intervenue entre les provinces canadiennes et le gouvernement fédéral sur la bonfication du Régime de pensions du Canada (RPC). Alors que les bonifications toucheront à terme tous les travailleurs et les travailleuses du Canada, les salarié-es québécois en seront exclus.

La CSN craint que les salarié-es du Québec deviennent des laissés-pour-compte. « Il est inacceptable que les salarié-es soient pris en otage parce que les employeurs refusent de voir leurs cotisations augmenter, alors que l'ensemble des travailleuses et des travailleurs des autres provinces profiteront d'un régime bonifié », déplore Francine Lévesques, vice-présidente de la CSN.

L'organisation syndicale doute de la réelle volonté du ministre Leitão qui affirme vouloir protéger les salarié-es les plus défavorisés en les mettant à l'abri d'une hausse des cotisations. « Ce gouvernement nous a habitués à plusieurs choses depuis son élection, mais certainement pas à le voir prendre la défense des intérêts des plus défavorisés », affirme Francine Lévesque. Il importe de trouver des solutions rapidement qui permettrait de bonifier les revenus de retraite sans appauvrir les plus précarisés pendant leur vie active, tout en s'assurant que la classe moyenne pourra compter sur des revenus de retraite suffisant.

La CSN constate également que le volontariat n'apporte pas les résultats escompté, les régimes volontaires d'épargne-retraite en sont la preuve. Pour Francine Lévesque, les solutions devront nécessairement inclure une participation des employeurs. « On ne peut pas compter uniquement sur l'épargne individuelle, les employeurs doivent faire leur part. Les solutions du ministre devront comporter un aspect de contrainte sinon, ce sera le retour à la case départ. » La CSN s'explique mal cette réaction des employeurs, alors que leur contribution aux différents programmes comme la CSST, les normes minimales du travail ou le RQAP, a diminué dans les derniers mois.

La CSN exige, sans délai aucun, que le gouvernement dévoile ses intentions dans le dossier de la bonification du RRQ. « Si M. Leitão veut développer des solutions propres au Québec, parfait, mais il doit faire connaître ses véritables intentions rapidement. Les travailleurs et les travailleuses du Québec ont le droit de savoir », plaide Francine Lévesque.

À propos

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

 

SOURCE CSN

Renseignements : Jonathan Aspireault-Massé, conseiller, Service des communications de la CSN, 514 378-1753

RELATED LINKS
www.csn.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.