Entente avec la FMOQ - Des primes injustifiées et injustifiables

QUÉBEC, le 3 juin 2015 /CNW Telbec/ - La députée de Taillon et porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé et d'accessibilité aux soins, Diane Lamarre, et le député de Rosemont et porte-parole en matière de services sociaux, Jean-François Lisée, dénoncent le fait que l'entente conclue par le gouvernement avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) contienne non seulement le retour de la prime Bolduc, mais également un article visant à rémunérer les médecins pour des actes posés par d'autres professionnels de la santé.

« Plus on lit l'entente conclue avec les omnipraticiens, mieux on comprend les gains financiers que le ministre leur a accordés. L'article 21 vient exaucer un souhait de longue date des médecins : recevoir un supplément pour travailler avec d'autres professionnels. Déjà, Yves Bolduc leur avait donné un boni de 60 000 $ par année pour chaque infirmière praticienne spécialisée supervisée au sein des GMF. Or, dans l'entente conclue, il est question d'élargir cette façon de faire à d'autres catégories de professionnels », a déclaré Diane Lamarre.

« Dans le contexte budgétaire actuel, où chaque dollar compte, comment le ministre peut-il faire le choix de verser un supplément aux médecins pour le simple fait de travailler en collaboration avec d'autres professionnels? Tous les professionnels de la santé qui veulent plus d'interdisciplinarité souhaitent que ce soit le patient qui sorte gagnant de cette meilleure collaboration », a poursuivi la députée.

Pour sa part, Jean-François Lisée a dénoncé le fait que d'un côté, le gouvernement libéral invoque l'austérité pour récupérer des sommes auprès des autres artisans de la santé, mais que, de l'autre, il ménage les médecins. « Le gouvernement propose d'abolir les primes de rétention pour les infirmières en région, réclame 177 M$ aux pharmaciens, veut appauvrir tous les salariés de la santé en n'indexant même pas leur salaire au cours des prochaines années, mais il offre davantage aux médecins. Le ministre Barrette avait un énorme rapport de force avec son projet de loi 20 qui menaçait les médecins, mais il n'a rien obtenu en échange de son abandon. Contrairement à ce qu'on pensait, il a été un très mauvais négociateur », a-t-il soutenu.

« Le ministre a manqué le bateau; l'entente qu'il a signée avec les omnipraticiens ne garantit même pas de résultats pour les patients du Québec, pas plus qu'elle ne prévoit de sanctions si les médecins ne rencontrent pas les objectifs fixés. Que le premier ministre ait entériné cette entente est tout simplement aberrant », a conclu le député de Rosemont.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.