Enseignantes et enseignants de cégep - Un dépôt patronal grandement
insatisfaisant

MONTRÉAL, le 28 avr. /CNW Telbec/ - Après avoir réitéré à maintes reprises la nécessité d'obtenir une proposition officielle de la part du Comité patronal de négociation des collèges dans le cadre des négociations en cours dans les secteurs public et parapublic, les représentantes et les représentants de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ) ont finalement reçu une offre globale de règlement de la part du CPNC.

Bien que depuis le mois de novembre 2009, une trentaine de rencontres de négociation se soient déroulées entre les parties, aucune rencontre n'avait eu lieu depuis plus de trois semaines et ce, malgré le blitz annoncé par Monique Gagnon-Tremblay. Ce n'est que le lundi 26 avril, que le comité de négociation de la FNEEQ a reçu la proposition de règlement global.

"Ce dépôt heurte nos membres de plein fouet", rapporte Jean Trudelle, le président de la FNEEQ. "Nous signalons depuis dix ans au ministère de l'Éducation que d'importants problèmes se sont développés dans les cégeps concernant la tâche enseignante. Nous avons documenté la chose, nous avons fait nos devoirs et tout le monde espérait que nous allions régler ces problèmes lors de cette négociation-ci. Le réseau a besoin d'un millier d'enseignantes et d'enseignants et c'est un besoin urgent. On nous en offre 275, pour l'ensemble des cégeps, dont l'essentiel ne serait injecté que dans trois, quatre ou cinq ans! Le ministère fait la démonstration d'une incompréhension manifeste du travail quotidien effectué par les enseignantes et les enseignants de cégep", indique le président de la FNEEQ.

"Pourtant, précise Micheline Thibodeau, vice-présidente de la FNEEQ, les travaux effectués conjointement avec la partie patronale au sujet de la profession enseignante au collégial avaient mené à la publication, en mars 2008, d'une étude dont les conclusions faisaient largement état de l'augmentation importante de la tâche des enseignantes et des enseignants de cégep depuis les dernières années. Tout cela doit se traduire concrètement par un ajout de ressources suffisant, à la fin de cette négociation."

La proposition du CPNC ne répond pas aux nombreux besoins exprimés par les enseignantes et les enseignants qui doivent composer avec de trop nombreuses préparations de cours, des classes surpeuplées et un manque de temps pour encadrer leurs étudiantes et leurs étudiants.

Rien d'officiel n'a par ailleurs été transmis aux enseignantes et enseignants du collégial concernant les demandes qui visent à corriger des écarts dans leur échelle salariale, qui est déjà de 25 à 30% en-deçà des échelles qui prévalent dans le reste du Canada.

"Notre instance de négociation se réunira à Montréal ce jeudi pour prendre acte du dépôt patronal et décider de la suite des choses et possiblement des contours d'une contre-proposition" signale Jean Trudelle. "Mais pour le moment, il est clair que nous sommes loin d'un terrain d'entente".

La FNEEQ (CSN) représente 85% de l'ensemble du personnel enseignant des cégeps, réparti dans 46 syndicats. Elle est l'organisation la plus représentative de l'enseignement supérieur au Québec.

SOURCE Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN)

Renseignements : Renseignements: France Désaulniers, Conseillère aux communications, Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), (514) 219-2947


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.