Enfin, une lueur d'espoir que le Canada imite l'Europe et plafonne bientôt les frais de cartes de crédit à 0,30 %

Dépôt aujourd'hui d'un projet de loi privé par Linda Lapointe sur les frais de carte

POINTE-CLAIRE, QC, le 25 févr. 2016 /CNW Telbec/ - L'Australie l'a mis en place, l'Europe vient juste de le faire et c'est maintenant au tour du Canada d'emboîter le pas au plafonnement réglementaire des frais cachés de carte de crédit qui représentent un fardeau inutile de sept milliards $ par année pour les détaillants et consommateurs canadiens. En effet, un jalon significatif a été posé aujourd'hui lors du dépôt en chambre du projet de loi privé intitulé : Loi modifiant la Loi sur les réseaux de cartes de paiement (frais d'acceptation d'une carte de crédit), par Linda Lapointe, députée libérale de Rivière-des-Milles-Îles. Cette initiative est chaudement applaudie par l'Association québécoise des dépanneurs en alimentation (AQDA) et ses 6 400 dépanneurs qui paient chacun, en moyenne, 36 000 $ par année en frais de carte de crédit, une dépense faramineuse et choquante parce qu'abusive et qui équivaut à l'ensemble de leurs profits annuels durement gagnés.

« Le Canada est mûr pour le plafonnement réglementaire des frais de carte de crédit. Le gouvernement Trudeau ne saurait trouver meilleure mesure pour relancer l'économie sans puiser dans la poche des contribuables ni creuser davantage le déficit », a déclaré Michel Gadbois, président de l'AQDA. « Cette manne annuelle serait créatrice d'emplois et contribuerait à faire baisser le prix des produits au bénéfice des familles canadiennes. »

Des économies potentielles de 6 milliards $ par année
Le projet de loi de Mme Lapointe, s'il est adopté, permettrait au gouvernement fédéral de fixer une limite sur le pourcentage des frais de transaction de cartes de crédit ou « taux d'interchange ». Au Canada, ces taux sont parmi les plus élevés au monde, soit de 1,5 % à 4 % environ selon la carte utilisée. S'ils étaient plafonnés à 0,30 % comme c'est le cas présentement dans les 28 pays de l'Union européenne depuis décembre dernier, le gouvernement libéral de Justin Trudeau rayerait d'un trait six milliards $ de gaspillage dans l'économie, dont 750 millions $ seulement chez les 25 000 dépanneurs au pays. Cette somme est considérable : elle équivaut à la masse salariale annuelle des 55 000 employés de dépanneurs au Québec. Ces économies se traduiraient par des retombées économiques majeures dans les communautés, et ce, chaque année. Sans compter l'impact positif sur les consommateurs, organismes et gouvernements sous forme de baisses de prix.

« Il est grand temps d'aller de l'avant avec le plafonnement réglementaire des frais de carte de crédit : plus rien ne l'empêche. Nous félicitons Mme Lapointe pour son initiative et incitons les parlementaires, tous partis confondus, à l'appuyer fortement pour accélérer le processus et instaurer la mesure dès que possible », a conclu M. Gadbois.

 

SOURCE Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA)

Renseignements : Source : Guy Leroux, Association québécoise des dépanneurs en alimentation (AQDA), Cell. : (514) 993-1729; courriel: gleroux@acda-aqda.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.