Enfants de Bolivie fête ses vingt ans

2000 enfants sauvés de la misère et de la rue.

Un exemple de solidarité humanitaire.

MONTRÉAL, Sept. 17, 2015 /CNW Telbec/ - « Ce sont plus de 2000 enfants, vivant dans une pauvreté extrême et souvent dans la rue, qui ont été secourus et ont eu droit à une vie meilleure depuis la mise sur pied de l'organisme Enfants de Bolivie » a déclaré la présidente de cet organisme humanitaire québécois, madame Émilie Laveau.

Historique

En 1995, monsieur Yvon Sabourin, un enseignant de Pointe-aux-Trembles, a choisi, plutôt qu'une retraite tranquille, de consacrer sa vie à des enfants indigents de la Bolivie : des bambins de quatre ans parfois, qui n'ont que la rue et ses détritus pour survivre. Plusieurs n'y parviendront pas.

L'évêque de l'endroit lui confie la direction d'un foyer en désuétude à Vallegrande  pour y recueillir et prendre en charge des enfants abandonnés. Mais la tâche est titanesque. Yvon Sabourin ne peut la réaliser seul car la pauvreté du milieu ne peut lui fournir les ressources requises.  Il fait donc appel à ses anciens collègues, amis et bienfaiteurs du quartier Pointe-aux-Trembles et fonde l'organisme Enfants de Bolivie.

Grâce à ce groupe de québécois de Pointes-aux Trembles dont  plusieurs déjà retraités, Enfants de Bolivie devient l'organisme subventionnaire lui permettant de poursuivre son travail en Bolivie. D'autres bienfaiteurs s'ajoutent. Le nombre d'enfants aidés par celui que tous appellent Don Yvon en Bolivie, grandit à la mesure des moyens disponibles. D'autres maisons et une ferme s'ajoutent au premier foyer. Les enfants sont soignés, éduqués et surtout aimés par Yvon Sabourin  et ses collaborateurs. Plusieurs bénévoles québécois vont aider sur place.

Aujourd'hui, certains des premiers enfants recueillis par le foyer (Hogar Jesus Infante) ont pu compléter avec l'aide d'Enfants de Bolivie des études universitaires dans la grande ville de Santa Cruz de la Sierra et travaillent déjà à poursuivre l'œuvre de monsieur Sabourin « C'est ma plus grande fierté d'avoir permis à ces enfants démunis de retrouver leur dignité et, pour certains, d'être devenus des jeunes professionnels. Ils contribueront au développement de la société bolivienne » nous dit, avec la satisfaction d'un véritable père, monsieur Sabourin. « Notre objectif, précise-il, est de transférer progressivement la gestion des centres actuels à ces jeunes dirigeants boliviens. »

Les autorités boliviennes allouent une contribution minimale au foyer pour chaque enfant hébergé, mais c'est bien insuffisant. Le pays est très pauvre. L'appui financier de l'organisme Enfants de Bolivie est essentiel. « Tous les jours, nous devons refuser des enfants qui ont pourtant grand besoin de notre aide », ajoute avec tristesse monsieur Yvon Sabourin.

«Près de 98% des argents recueillis vont en aide directe aux enfants  C'est une décision de notre Conseil d'administration. Les dépenses administratives, sont presque toutes assumées par des bénévoles, » précise madame Claveau, présidente de ce Conseil.

Des projets

« Des projets, nous en avons pour ces enfants qui grandissent chez nous », ajoute Yvon Sabourin. « Nos adolescents doivent apprendre un métier afin d'être mieux outillés pour pourvoir à leurs besoins futurs. Un centre de formation professionnelle doit être mis en place. Un atelier d'initiation à l'informatique s'organise. Mais, de nombreux autres enfants vivent encore dans des conditions très misérables; ils doivent être secourus.»

Un exemple de solidarité internationale de citoyens québécois engagés

Enfants de Bolivie a fait une grande différence dans la vie de ces milliers d'enfants démunis dont plusieurs n'auraient pas pu survivre à leur condition misérable. « Nous sommes fiers d'avoir contribué à cet œuvre», nous dit monsieur Richard Tremblay, un bénévole très impliqué, autrefois président d'un syndicat de la FTQ. « Ces enfants sont devenus en quelque sorte nos enfants » ajoute-t-il.

« Nous avons pu redonner une vie digne à ces enfants qui n'ont pas d'autre différence avec les nôtres que la grande pauvreté de leur milieu.  Mettre fin à cette mission obligerait à retourner à leur condition misérable la majorité de ces enfants, » plaide avec ardeur monsieur Yvon Sabourin.

« Au nom de tous ces enfants qui ont besoin d'aide, je vous demande votre soutien» Pour la plupart de ces enfants, nous sommes leur seul espoir d'une vie meilleure. Cette œuvre doit se poursuivre conclut avec émotion madame Emilie Laveau.  

 

SOURCE Enfants de Bolivie

Bas de vignette : "Enfants de Bolivie (Groupe CNW/Enfants de Bolivie)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150917_C4333_PHOTO_FR_492252.jpg

Renseignements : Enfants de Bolivie, 4276 rue d'Assigny, Terrebonne, Québec, J6X 1N8; Dr Renald Dutil, md, asc, Tel : 514-919-5717, r.dutil@videotron.ca

Profil de l'entreprise

Enfants de Bolivie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.