En route vers l'adoption de la Résolution 65 - Le FSC se mobilise pour une nouvelle norme d'aménagement forestier

MONTRÉAL, le 26 avril 2016 /CNW Telbec/ - Le Forest Stewardship Council (FSC) mettra en œuvre une nouvelle norme d'aménagement forestier au Canada, mais seulement une fois qu'un nombre considérable de parties prenantes s'y seront mobilisées afin d'assurer que la nouvelle norme tienne compte, dans la mesure du possible, des opinions de l'ensemble des parties prenantes.

C'est ce qu'a affirmé le directeur général du FSC International, Kim Carstensen, en réponse à des préoccupations exprimées par des groupes environnementaux, sociaux et économiques qui craignent que la préséance soit donnée, dans le cadre de l'élaboration de la nouvelle norme, aux besoins d'autres groupes au détriment des leurs. Aussi, des parties prenantes se sont dites préoccupées par la mise en œuvre de la Résolution 65, adoptée lors de la dernière assemblée des membres du FSC International. La Résolution 65 porte sur la protection des dernières forêts intactes sur la planète.

Le secrétariat du FSC International a mis en garde le conseil d'administration que la date limite pour intégrer la Résolution 65 dans les normes nationales d'aménagement forestier - actuellement fixée à la fin de 2016 - crée considérablement d'anxiété au Canada et menace de perturber les processus en cours visant à recueillir des pistes de solution nationales et représentatives de toutes les chambres à parts égales pour protéger les paysages forestiers intacts (PFI) du Canada. Le conseil d'administration partage cette préoccupation et s'est engagé à accueillir une proposition pour prolonger l'actuelle date limite, laquelle sera soumise à un vote lors de sa prochaine réunion en juillet. Ainsi, les parties prenantes au Canada disposeraient du temps nécessaire pour s'entendre sur des moyens de protection des paysages forestiers intacts à inclure dans la norme nationale. M. Carstensen a réitéré que le FSC tiendrait compte de toutes les opinions dans l'optique d'en arriver à un consensus entre les quatre chambres et de pouvoir mettre en œuvre un compromis acceptable à tous.

« Le FSC est une organisation qui compte des membres partout dans le monde et dont la structure de gouvernance repose sur la participation, la démocratie, l'équité et la transparence. Nous nous engageons à nous rabattre sur cette qualité pour assurer la mise en œuvre de la Résolution 65 dans le cadre d'une norme canadienne qui procurera des solutions innovantes aux problèmes du 21e siècle, a déclaré M. Carstensen. Le conseil d'administration du FSC International votera sur une proposition portant sur la Résolution 65 et visant à assurer une écoute inclusive et équilibrée des chambres, particulièrement en ce qui concerne l'intégration des préoccupations des Autochtones en matière de consentement libre, préalable et éclairé et de paysages culturels autochtones. »

Bien que les membres du FSC International aient voté en faveur de la Résolution 65, les normes d'aménagement forestier sont élaborées à l'échelle nationale. Le FSC Canada reconnaît que, pour être pertinente et réaliste, la nouvelle norme doit être soumise à une analyse et faire l'objet d'un consensus. Il tiendra donc compte des besoins de tous les membres afin d'assurer que la norme d'aménagement forestier nationale reflète les intérêts de toutes les parties prenantes au Canada. La nouvelle norme couvrira des enjeux propres au pays, dont le consentement libre, préalable et éclairé des Premières Nations ainsi que la protection de l'habitat du caribou forestier.

« Le Canada est un des principaux fournisseurs de produits certifiés FSC aux marchés internationaux. Le secteur forestier canadien jouit donc d'un net avantage concurrentiel, selon François Dufresne, président du FSC Canada. On fait partie de la solution pour assurer un accès aux marchés intérieurs et internationaux pour des produits forestiers issus d'une récolte responsable si l'on considère que 80 % de toute la production forestière canadienne est destinée à l'exportation, principalement aux États-Unis. »

Le FSC International s'engage à fournir des ressources additionnelles pour assurer une transition fluide pendant la mise en œuvre de la nouvelle norme d'aménagement forestier nationale au Canada. Ces ressources seront déployées plus rigoureusement dans le cadre d'essais sur le terrain et d'engagements auprès de parties prenantes. La norme d'aménagement forestier du FSC Canada devrait être prête au début de 2017. Pour atteindre cet objectif, le FSC Canada devra regrouper ses quatre normes (C.-B., boréale nationale, Maritimes, Grands Lacs-Saint-Laurent) dans une seule norme nationale.

Le FSC prône des activités forestières responsables dans les diverses normes qu'il établit pour faire la promotion d'un aménagement approprié sur le plan de l'environnement, socialement bénéfique et économiquement viable des forêts de la planète. La mise en œuvre de la Résolution 65, ayant été approuvée par une écrasante majorité de membres du FSC en 2014, répond à des intérêts économiques, sociaux, autochtones et environnementaux et oblige les organisations nationales du FSC ainsi que leurs auditeurs à élaborer, modifier ou renforcer des normes vérifiables en matière de certification FSC pour protéger les paysages forestiers intacts dans les régions ayant obtenu la certification FSC.

À propos du Forest Stewardship Council (FSC)
Le Forest Stewardship Council (FSC) est une organisation internationale multipartite sans but lucratif établie en 1993 pour faire la promotion d'un aménagement responsable des forêts de la planète. Le FSC établit des normes applicables aux produits forestiers et applique un système d'étiquetage pour certifier que ces produits sont respectueux de l'environnement. Présent dans plus de 80 pays et gérant des certifications qui couvrent 186 millions d'hectares à l'échelle planétaire, le FSC est une organisation indépendante sans but lucratif qui gère un système de certification volontaire international prônant un aménagement responsable des forêts. Ce système, audité par une tierce partie indépendante, est soutenu par des collectivités autochtones, des groupes environnementaux ainsi que des organismes sociaux. Le FSC compte 800 membres dans le monde et se divise en trois chambres (économique, environnemental et social). Au Canada, le FSC compte une quatrième chambre (autochtone). Au total, près de 30 000 détenteurs de certificat du FSC (dont près de 800 au Canada) évoluent dans la chaîne d'approvisionnement de 113 pays.

Le FSC au Canada
La présence du FSC au Canada ne cesse de prendre de l'importance depuis que le Canada est devenu le pays comptant le plus grand nombre de forêts certifiées FSC (soit 30 % de toutes les forêts certifiées FSC sur la planète). On dénombre 53 millions d'hectares de forêts certifiées FSC au Canada, ce qui représente une augmentation de 60 % au cours des cinq dernières années. Environ 25 % de la forêt boréale canadienne sous gestion (ou exploitée commercialement) est certifiée FSC.

 

SOURCE Forest Stewardship Council Canada

Renseignements : François Dufresne, Président, FSC Canada, 514 394-1137, f.dufresne@ca.fsc.org; Lisa Smyth, Communications, FSC International, l.smyth@fsc.org

LIENS CONNEXES
www.ca.fsc.org

Profil de l'entreprise

Forest Stewardship Council Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.