En 2013, au Québec, 9 travailleurs sont décédés après avoir été coincés ou écrasés par des matériaux qui se sont effondrés - L'effondrement d'un mur de soutènement blesse gravement un travailleur : la CSST identifie des lacunes dans l'exécution des travaux

MONTRÉAL, le 30 sept. 2014 /CNW Telbec/ - Le 23 septembre 2013, un manœuvre au service de Forage St-Eustache inc. se blesse gravement au travail alors qu'il complète la construction d'un mur de soutènement temporaire permettant de retenir les sols. Parmi les causes à l'origine de l'accident, la CSST identifie des lacunes dans l'exécution des travaux, qui ont entraîné l'effondrement d'une section du mur de soutènement temporaire.

La CSST rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête afin de rappeler aux employeurs leur obligation de s'assurer que l'organisation du travail et les méthodes utilisées pour les travaux d'excavation, plus précisément pour la construction de murs temporaires de soutènement, sont sécuritaires. Rappelons qu'en 2013, au Québec, 9 travailleurs sont décédés après avoir été coincés ou écrasés par des matériaux qui se sont effondrés.

Le travailleur est frappé par un pieu et enseveli sous un amas de matériaux

Sur le chantier, l'entreprise Les Fondations Colossol Cie ltée confie à l'entreprise Forage St-Eustache inc. l'exécution des travaux pour la mise en place du mur de soutènement temporaire. Le jour de l'accident, trois travailleurs de la compagnie Forage St-Eustache inc. complètent la construction d'une section du mur de soutènement temporaire. Alors que le travailleur retire de la terre, restée au pied d'un des pieux du mur, le pieu de 5,25 mètres de longueur tombe sur lui. Le travailleur est ensuite enseveli sous un amas de sol, de blocs de béton et de madriers de bois. Les matériaux le recouvrant sont enlevés et le pieu est soulevé à l'aide d'une pelle hydraulique afin de le dégager des décombres. Le travailleur est transporté dans un centre hospitalier, où son état est jugé critique.

L'importance de mieux planifier les travaux

L'enquête a permis à la CSST d'établir deux causes pour expliquer l'accident. D'une part, des lacunes dans l'exécution des travaux entraînent l'effondrement d'une section du mur de soutènement temporaire en cours de construction. D'autre part, la gestion de la santé et de la sécurité est déficiente quant à la surveillance et au contrôle des travaux. Les Fondations Colossol Cie ltée et Forage St-Eustache inc. n'ont, notamment, pas élaboré de méthodes de travail écrites pour la construction du mur de soutènement temporaire.

La CSST exige une procédure de travail sécuritaire

À la suite de l'accident, la CSST a ordonné l'arrêt de tous les travaux sur le chantier. Une méthode de travail sécuritaire, un plan et des notes de calculs d'ingénierie ont été exigés afin de permettre la sécurisation et la finalisation du mur de soutènement.

La CSST considère que les employeurs, Forage St-Eustache inc. et Les Fondations Colossol Cie ltée, ont agi de manière à compromettre la sécurité des travailleurs lors des travaux d'excavation. En conséquence, un constat d'infraction leur a été délivré. Pour ce type d'infractions, le montant de l'amende varie de 15 698 $ à 62 790 $ pour une première offense, et de 31 395 $ à 156 976 $ en cas de récidive. 

Mesures de prévention

Pour éviter la répétition d'un tel accident, des mesures de prévention doivent être mises en application. L'employeur doit notamment respecter l'obligation de fournir à ses travailleurs une méthode de travail sécuritaire pour chaque type d'activités et assurer une supervision adéquate des travaux.

Depuis plus de seize ans, la CSST applique le plan d'action Construction et une « politique de tolérance zéro » en ce qui concerne quatre dangers principaux, notamment les dangers d'effondrement liés aux travaux d'excavation. Pour en savoir plus sur les mesures à prendre pour prévenir ceux-ci, visitez le www.dangerconstruction.ca.

Les accidents du travail, ça blesse plus de monde qu'on pense!

Chaque jour au Québec, 228 personnes se blessent en travaillant… et c'est sans compter tous les autres qui sont aussi blessés par ces accidents. Conjoints, enfants, parents, amis, collègues, patrons : tout le monde en souffre! Les accidents du travail et les maladies professionnelles peuvent être évités par une gestion permanente de la santé et de la sécurité.

L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe et participer à l'identification des dangers, à leur élimination et à leur contrôle. Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs.

Le rapport d'enquête de l'accident est accessible dans le site Web de la CSST, au
http://www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004025.pdf..

Une photo de la scène de l'accident est accessible, libre de droit, en format JPG, à l'adresse suivante :
http://www.csst.qc.ca/salle_de_presse/actualites/2014/PublishingImages/forage.JPG

Suivez-nous sur les médias sociaux :
Facebook : www.facebook.com/lacsst
Twitter : www.twitter.com/lacsst

Source :

Fanny Geoffrion, porte-parole régionale
CSST - Direction régionale de Montréal-1
Tél. : 514 906-3176
Cell. : 438 831-1177
fanny.geoffrion@csst.qc.ca

 

SOURCE : Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Fanny Geoffrion, porte-parole régionale, CSST - Direction régionale de Montréal-1, Tél. : 514 906-3176, Cell. : 438 831-1177, fanny.geoffrion@csst.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.csst.qc.ca

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.