Éliminer la menace mondiale que constitue la résistance aux antimicrobiens

Agir grâce à de nouveaux investissements dans la recherche sur la résistance aux antimicrobiens

OTTAWA, le 24 mai 2017 /CNW/ - L'apparition de prétendues superbactéries constitue l'une des plus graves menaces pour la santé des Canadiens et des gens d'ailleurs dans le monde. Pour combattre la résistance aux antimicrobiens (RAM), il faut agir sur plusieurs fronts, notamment mettre au point de nouveaux médicaments contre les infections.

L'honorable Jane Philpott, ministre de la Santé, a annoncé aujourd'hui que les Instituts de recherche en santé du Canada accorderaient 1,39 million de dollars à cinq équipes de chercheurs dont les travaux portent sur des outils novateurs de diagnostic au point de service, dans le but de doter les établissements de soins de santé des meilleurs outils qui soient et d'assurer l'utilisation appropriée des antibiotiques. Cette somme fait partie des investissements dans la recherche que le gouvernement du Canada a effectués au cours de la dernière année pour contrer l'apparition et la propagation d'organismes résistants aux antimicrobiens. Par exemple, Santé Canada a annoncé ce mois-ci qu'il apporterait plusieurs changements au Règlement sur les aliments et drogues afin de mieux protéger les Canadiens contre le risque de résistance aux antimicrobiens en limitant davantage l'accès aux antimicrobiens vétérinaires servant aux animaux destinés à l'alimentation.

Le gouvernement du Canada a également souscrit au Plan d'action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens et il travaille actuellement avec ses partenaires provinciaux et territoriaux pour mettre la dernière main au cadre pancanadien sur la résistance et le recours aux antimicrobiens au Canada. Ce cadre orientera la lutte collective contre la RAM et définira des domaines d'action regroupés sous quatre piliers : surveillance, intendance, prévention et contrôle des infections, ainsi que recherche et innovation.

Faits en bref

  • La RAM est la plus grave menace qui pèse sur la santé mondiale de nos jours. Si aucune mesure n'est prise, on estime que le nombre de décès attribuables à la RAM qui sont recensés chez les humains chaque année dans le monde pourrait atteindre 10 millions d'ici 2050.
  • Le Canada privilégie l'approche « une santé » dans sa lutte contre la RAM. Il s'agit de coordonner les mesures visant la santé humaine et animale et les secteurs agroalimentaires, entre autres choses, afin de prévenir et de restreindre la RAM.
  • Au Canada, les taux d'infections résistantes aux antimicrobiens sont généralement stables et, dans certains cas, sont en baisse. Cependant, ces taux réduits dépassent encore ceux du début des années 2000. Le Canada doit être prêt à réagir à la menace que représente la RAM afin de réduire les risques pour la santé des Canadiens, compte tenu de l'augmentation des taux d'infections résistantes aux médicaments partout dans le monde.
  • La surutilisation ou l'utilisation inadéquate des antibiotiques contribuent au développement de la RAM chez les gens et les animaux. Par exemple, il peut s'agir de :
    • donner des antibiotiques à des gens et à des animaux qui n'en ont pas besoin;
    • prendre des antibiotiques d'une autre manière que celle qui est prescrite;
    • s'automédicamenter ou partager des antibiotiques.

Citation

« La lutte contre la RAM exige des efforts soutenus de la part de plusieurs secteurs et organismes au pays et à l'étranger. Ce n'est que grâce à des mesures concertées, comme cet investissement dans la recherche sur les outils de diagnostic, que nous pourrons réaliser des progrès tangibles en vue d'atténuer le risque de RAM. Le gouvernement du Canada est déterminé à poursuivre sa collaboration avec ses partenaires et à prendre des mesures pour s'assurer que les antimicrobiens continuent de protéger efficacement la santé des Canadiens. »

L'honorable Jane Philpott
Ministre de la Santé

Liens connexes

La résistance aux antimicrobiens chez les animaux
Plan d'action fédéral sur la résistance et le recours aux antimicrobiens au Canada : Prolongement du cadre d'action fédéral
Document d'information - Outils de diagnostic au point de service en santé humaine - phase 1
Résultats d'interrogation sur le financement de projets liés au diagnostic au point de service
Le gouvernement du Canada passe à l'action pour contrer la résistance aux antimicrobiens

 

SOURCE Santé Canada

Renseignements : Personnes-ressources : Andrew MacKendrick, Cabinet de Jane Philpott, Ministre de la Santé, 613-957-0200; Relations avec les médias, Agence de la santé publique du Canada, 613-957-2983; Renseignements au public : 613-957-2991, 1-866 225-0709; Relations avec les médias, Instituts de recherche en santé du Canada, 613-941-4563


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.