Élections scolaires du 2 novembre 2014 - Les candidates et candidats ont dépensé plus de 950 000 $ pour tenter de se faire élire

QUÉBEC, le 24 mars 2015 /CNW Telbec/ - L'analyse des rapports financiers et de dépenses électorales relatifs aux élections scolaires du 2 novembre 2014, révèle que 814 des 1 372 candidates et candidats autorisés par le Directeur général des élections du Québec ont fait des dépenses électorales totalisant 956 000 $. Pour financer ces dépenses, ils ont recueilli pour près de 700 000 $ de contributions, la majeure partie venant d'eux-mêmes, en plus de contracter des emprunts totalisant 318 000 $. Ces chiffres sont tirés du Portrait sur le financement et les dépenses des candidats autorisés rendu public aujourd'hui par le Directeur général des élections du Québec. Le document présente également diverses statistiques sur les candidatures, ce qui permet notamment d'observer que 43 % des personnes qui se sont présentées aux élections scolaires étaient des femmes et que 57 % des candidats élus ont entre 45 et 64 ans, un groupe d'âge qui correspond à 29 % de la population.

Les revenus des candidates et candidats

Les personnes qui se sont portées candidates dans une commission scolaire francophone avaient des fonds de 804 000 $ pour mener leur campagne électorale. La contribution personnelle, soit celle de 300 $ qu'il était possible de verser à titre d'électeur, additionnée à celle de 700 $ qu'elles pouvaient ajouter à leur fonds électoral parce qu'elles étaient candidates, a été leur principale source de revenu. En effet, elle a représenté 51 % de tout le financement recueilli. Les emprunts ont représenté 27 % des revenus, alors que les contributions des électeurs ont compté pour 22 % des sommes recueillies par les candidates et candidats des commissions scolaires francophones.

Du côté anglophone, les candidates et candidats ont amassé près de 213 000 $ pour garnir leurs fonds de campagne. Dans ce cas, ce sont les emprunts qui ont été la principale source de revenu, puisqu'ils ont représenté 47 % du total recueilli, comparativement à 32 % pour les contributions personnelles des candidats et 21 % pour les contributions versées par les électeurs.

L'emprunt moyen du candidat francophone a été de 2 700 $, alors que le candidat anglophone a contracté une dette moyenne de 3 000 $. Rappelons que les emprunts ne peuvent être remboursés que par des contributions d'électeurs ou par le remboursement des dépenses électorales par la commission scolaire.

Les dépenses des candidates et candidats

Les candidates et candidats qui ont brigué les suffrages dans les 60 commissions scolaires francophones ont déclaré un total de 759 000 $ en dépenses électorales. Des 106 candidats à la présidence, 70 ont dépensé pour un total de 283 000 $ et pourraient obtenir des remboursements représentant 41 % de cette somme, soit 117 000 $. Parmi les 1 193 candidats aux différents postes de commissaires, 648 d'entre eux ont déclaré des dépenses totalisant 476 000 $ et pourraient obtenir des remboursements de 268 000 $, soit 56 % de ces dépenses.

Dans les neuf commissions scolaires anglophones, 11 des 17 candidats à la présidence ont déclaré des dépenses électorales pour un total de 76 000 $ pour lesquelles ils pourraient obtenir des remboursements de 39 000 $. Parmi les 167 candidats aux postes de commissaires, 85 ont dépensé la somme de 121 000 $, ce qui pourrait leur valoir des remboursements de 64 000 $.

En moyenne, le candidat d'une commission scolaire francophone a dépensé 1 057 $ pour mousser sa candidature, alors que la dépense moyenne a été de 2 057 $ pour le candidat d'une commission scolaire anglophone. Ce sont les commissions scolaires qui versent les remboursements de dépenses électorales aux candidates et candidats en conformité à la Loi sur les élections scolaires, après que les rapports de dépenses électorales aient été vérifiés et que les dépenses aient été déclarées conformes.

Postes à pourvoir et candidatures

En plus des informations concernant les finances des candidates et candidats aux dernières élections scolaires le Portrait sur le financement et les dépenses des candidats autorisés présente des statistiques sur les postes à pourvoir et les candidatures. On y rappelle que 46 % des candidates et candidats à ces élections ont été élus par acclamation et que pour trois commissions scolaires, c'est l'ensemble des présidents et des commissaires qui ont été nommés sans qu'il y ait d'élections. À l'inverse, tous les postes ont fait l'objet d'élections dans 10 commissions scolaires sur 69.

Pour ce qui est des candidatures, alors que les candidats en lice et élus de 45 à 64 ans étaient surreprésentés par rapport à la place de leur groupe d'âge dans la population, les 18-34 ans ne représentaient que 9 % des candidats et 7 % des nouveaux élus, alors qu'ils représentent 22 % de la population.

Le Portrait sur le financement et les dépenses des candidats autorisés peut être consulté sur le site Web du Directeur général des élections, à l'adresse http://www.electionsquebec.qc.ca/documents/pdf/D-6355.3_15-03.pdf.

 

SOURCE Directeur général des élections

Renseignements : Denis Dion, Agent d'information, (418) 644-3320 ou 1 888 870-3320, ddion@dgeq.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.dgeq.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.