Élections fédérales 2015 - La Chambre demande aux partis politiques de s'engager à accélérer le développement des infrastructures stratégiques dans la métropole

MONTRÉAL, le 16 sept. 2015 /CNW Telbec/ - À l'occasion de la campagne électorale canadienne, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain présente ses priorités pour améliorer l'environnement d'affaires de la région métropolitaine de Montréal.

À cet effet, la Chambre demande aux partis qui espèrent former le prochain gouvernement du Canada de s'engager formellement à :

1.     Devancer les investissements pour les infrastructures de transport en commun promis dans le budget 2014-2015

« Afin de contrer le phénomène grandissant de congestion urbaine, Montréal et les autres grandes villes canadiennes ont besoin de systèmes modernes et efficaces de transport collectif. Les gouvernements locaux et les provinces se sont déjà engagés à y investir massivement. Nous avons cependant besoin d'un chantier national pour développer les infrastructures de transport collectif. Le prochain gouvernement du Canada doit par conséquent maintenir l'engagement pris lors du dernier budget fédéral de créer le Fonds pour le transport en commun, mais également d'en devancer la mise en œuvre dès 2016-2017. Les critères d'admissibilité du Fonds devront permettre de contribuer au financement des infrastructures stratégiques de notre métropole, notamment les projets de systèmes légers sur rail (SLR).  Cette demande fait largement consensus et s'inscrit directement dans les priorités formulées par le maire de Montréal, M. Denis Coderre », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

2.     Améliorer l'accès au financement pour le commerce international

« L'accès au financement représente un défi pour les PME canadiennes qui souhaitent développer de nouveaux marchés. Dans un contexte où notre performance économique semble au neutre, nous devons tout mettre en œuvre pour encourager les entreprises à profiter pleinement et rapidement de la conjoncture économique favorable aux États-Unis. Le gouvernement fédéral prévoyait 50 millions de dollars sur cinq ans en assistance financière directe aux entrepreneurs cherchant à développer de nouveaux marchés d'exportation. Dans le présent contexte économique, le gouvernement devrait doubler les sommes consacrées à ce programme et s'assurer de rendre disponible une grande portion de ces fonds dès l'année 2015-2016 », a poursuivi M. Leblanc.

3.     Revoir la réforme du Programme des travailleurs étrangers temporaires afin qu'elle soit mieux adaptée à la réalité de la métropole et de ses entreprises

« La réforme du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) en vigueur depuis le 30 avril dernier nuira au développement économique du Québec et de sa métropole. Les entreprises de la métropole font face à un enjeu majeur de disponibilité de main-d'œuvre qualifiée, et pour plusieurs d'entre elles, l'accès à des travailleurs temporaires constitue un atout stratégique pour assurer leur croissance. Des secteurs névralgiques à haute valeur ajoutée comme l'industrie du jeu vidéo pourraient reconsidérer des projets et des investissements importants. Le prochain gouvernement devra revoir le PTET afin d'offrir plus de flexibilité aux employeurs pour embaucher de la main-d'œuvre temporaire ou saisonnière lorsque la main-d'œuvre locale ne peut suffire pour combler les besoins des entreprises », a ajouté Michel Leblanc.

« La métropole bénéficie présentement d'un nouvel élan. Toutefois, pour atteindre notre plein potentiel, nous avons besoin que le prochain gouvernement canadien contribue à créer un environnement propice à la croissance de nos entreprises. Cela passe initialement par des investissements massifs dans le dispositif de transport en commun, par un encouragement systématique à l'exportation et par des conditions fluides pour embaucher des travailleurs étrangers lorsque la main-d'œuvre locale ne suffit pas », a conclu Michel Leblanc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d'être la voix du milieu des affaires montréalais et d'agir pour la prospérité de la métropole. Elle s'engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d'action axée sur l'engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l'avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l'international.

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca

 

SOURCE Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Renseignements : Michelle LLambias Meunier, Conseillère principale, Relations publiques, et attachée de presse, Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Tél. : 514 871-4000, poste 4042, mllambias@ccmm.qc.ca

RELATED LINKS
http://www.ccmm.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.