Élection provinciale 2014 - Qualité d'un électeur : Option nationale propose un virage majeur

MONTRÉAL, le 23 mars 2014 /CNW Telbec/ - « Afin de ne priver personne de son droit électoral tout en s'assurant que seuls les citoyens y ayant réellement droit en bénificient, l'obtention de la qualité d'électeur devrait être mieux circonscrite », a déclaré Sol Zanetti, chef d'Option nationale et candidat de Jean-Lesage. « Option nationale croit qu'il faut aller plus loin que ce qu'a expliqué le DGEQ afin de mieux outiller la commission de révision des listes électorales. Réclamer les renseignements que cette dernière juge pertinents dans l'étude de la demande d'inscription, comme une preuve de comptes bancaires dans une institution québécoise ou une déclaration de revenus effectuée au Québec, est insuffisant ».

Un état indépendant établirait mieux les critères pour qualifier un électeur

« Bien que les preuves peuvent s'additionner et qu'alors l'intention d'établir le domicile se précise pour un électeur, Option nationale croit que la Loi électorale ne va pas assez loin. Un Québec pleinement indépendant pourra mieux régler les problèmes auxquels il est confronté, comme celui de clarifier sans équivoque la qualité d'un électeur québécois », a poursuivi Galia Vaillancourt, candidate dans Outremont.

« À la suite de ma discussion avec M. Gilles Duceppe, qui me racontait l'expérience similaire vécue en 2011 lorsque plusieurs autobus de personnes ne ''domiciliant'' pas réellement dans sa circonscription sont arrivés pour aller voter,  j'ai communiqué avec au moins quatre députés du PQ, en février dernier, déplorant qu'il était si aisé pour une personne ne domiciliant pas vraiment au Québec de voter lors de nos élections. Pour moi, il était clair qu'une personne ne participant pas à la vitalité culturelle, communautaire et économique du Québec ne devrait pas pouvoir voter. J'ai demandé à ce que l'on étudie la possibilité d'établir une période de résidence minimale pour obtenir le droit de voter plus longue que les six mois proposés. Je veux éviter le couchsurfing, ou le rappel du sentiment de s'être fait voler le référendum de 1995 », a ajouté la candidate dans Outremont.

« Dans la plateforme d'Option nationale, une fois que le Québec devient indépendant, les natifs, les autochtones, les immigrants ayant reçu leur certificat de sélection après 1979, ainsi que tous ceux qui sont arrivés avant cette date et qui sont présentement considérés comme des ''immigrants temporaires'' par le Québec, toutes ces personnes seraient reconnues comme des Québécois fondateurs. Assurément que par la suite, il serait beaucoup plus aisé de s'assurer que l'exercice d'un droit démocratique aussi fondamental soit respecté », a conclu Sol Zanetti.

Option nationale est un parti politique indépendantiste fondé en octobre 2011, dont le chef est monsieur Sol Zanetti. Il s'agit du seul parti au Québec à prendre l'engagement clair de faire l'indépendance dans un premier mandat. La formation a obtenu un résultat historique lors des dernières élections en présentant 120 candidats et en récoltant plus de 83 000 votes après 10 mois d'existence. Le parti compte plus de 6 000 membres, plus de 29 000 abonnés Facebook et 18 200 abonnés Twitter.

SOURCE : Option nationale

Renseignements :

Relations avec les médias :
Mathilde Lefebvre
Responsable des communications nationales
T : 514-419-7277
C : 438-397-3340
media@optionnationale.org

Suivez-nous : site officiel : www.optionnationale.org
facebook.com/OptionNationale.QC
@optionnationale #opnat

Profil de l'entreprise

Option nationale

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.