Élection partielle dans Vachon - Simon-Pierre Diamond veut s'assurer que les
écoles de pilotage respectent davantage les citoyens de Saint-Hubert

SAINT-HUBERT, le 2 juill. /CNW Telbec/ - Le candidat du PLQ dans Vachon, Simon-Pierre Diamond, trouve choquant que les écoles de pilotage refusent toute forme de limitation à leurs activités, de plus en plus nombreuses, notamment la nuit. Malgré l'avis de la directrice de santé publique de la Montérégie et malgré le résultat des audiences publiques du printemps dernier sur cette question, les écoles de pilotage de l'aéroport de Saint-Hubert ont réussi à empêcher toute modification à leurs nouvelles activités. La Cour supérieure vient en effet de leur accorder, jusqu'au 13 juillet du moins, le droit de ne pas limiter leurs heures de vol.

"Ce sont les citoyens qui demandent des changements. C'est la Direction de santé publique qui demande des changements. C'est le résultat de la consultation publique faite par la ville, ce printemps, qui demande des changements. C'est la mairesse de la ville qui demande des changements. Pourtant, on reçoit une fin de non-recevoir de la part des écoles de pilotage", se désole Simon-Pierre Diamond.

Il constate également que la candidate du Parti québécois n'a pas osé prendre d'engagement, ni même affiché une simple volonté politique, dans ce dossier.

Une question de santé publique

Rappelons qu'en mars dernier, lors des audiences publiques sur cette question, la directrice de santé publique de la Montérégie, Dr Jocelyne Sauvé, avait mentionné que des risques étaient bien réels pour la santé des citoyens. Selon l'étude menée par l'organisme, un bruit qui dépasse les 35 décibels peut nuire au sommeil des citoyens. Or, les nouvelles activités à l'aéroport de Saint-Hubert dépassent parfois 62 décibels le jour et 58 la nuit.

"Il y a clairement un effet de gène et de nuisance sur les populations avoisinantes", avait expliqué la Dr Sauvé le 9 mars dernier. "Si j'effectuais ma présentation aux niveaux enregistrés à l'intérieur des résidences, je n'aurais plus de voix après cinq minutes", avait-elle ajouté.

À l'instar de la Direction de santé publique qui avait fortement recommandé que des mesures soient prises pour réduire le bruit, surtout la nuit, le rapport du mandataire de la ville, Steve Flanagan, proposait pour sa part 45 recommandations afin de corriger la situation, à la suite des consultations publiques de ce printemps.

"Avec 550 décollages et atterrissages par jour, parfois davantage, il faut réagir. Le but n'est pas d'empêcher les activités à l'aéroport, au contraire, mais il faut reconnaître l'importance et l'urgence de changer les choses. Depuis quelques années, les écoles de pilotage ont fait augmenter considérablement les déplacements de petits avions très bruyants. Pour les milliers de citoyens qui résident dans le corridor aérien, la qualité de vie s'est grandement détériorée. Pour cause, le nombre de décollages et d'atterrissages a explosé : il y en a 70 000 de plus qu'en 2005. Je veux prendre tous les moyens possibles afin de changer les choses.", a rappelé Simon-Pierre Diamond.

SOURCE Parti libéral du Québec

Renseignements : Renseignements: Josianne Thériault, Responsable des communications, Équipe Simon-Pierre Diamond, 514.755.1043, theriaultj@plq.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.