Élection 2015 : le taux d'impôt PME bénéficie à tous les Canadiens

MONTRÉAL, le 17 sept. 2015 /CNW/ - La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) rejette les conclusions du récent rapport du Conseil canadien des chefs d'entreprise (CCCE) sur la révision du régime fiscal des entreprises. En effet, ce rapport de Jack Mintz propose d'abolir le taux d'imposition pour les PME, ce à quoi s'oppose fermement la FCEI. 

« Il est désolant de voir que les grandes entreprises profitent de la campagne électorale pour s'en prendre aux plus petits entrepreneurs qui travaillent durement, affirme François Vincent, directeur des affaires provinciales à la FCEI. Si le CCCE pense aider les PME à prendre de l'expansion en haussant leur taux d'imposition, c'est une aide dont ils n'ont vraiment pas besoin. »

Il a été largement démontré que le taux d'imposition des PME est un élément essentiel à la croissance économique et à la stabilité du Canada. Il faut d'ailleurs rappeler que ce sont les PME qui créent le plus d'emplois au pays. Affirmer que des taux d'imposition bas ont un effet dissuasif sur leur croissance est tout simplement une fausse piste.

« Pour faire croître son entreprise, un entrepreneur doit avoir les moyens d'investir pour augmenter sa productivité et développer ses affaires. Et le but du taux PME c'est justement de lui donner la marge de manœuvre nécessaire pour le faire », explique Simon Gaudreault, économiste principal à la FCEI.

« De plus, si l'écart entre les taux d'imposition avait réellement un effet dissuasif sur la croissance, seules les entreprises générant des revenus de près de 500 000 $ seraient touchées. La grande majorité des PME sont cependant très loin de ce seuil. Dans les faits, 85 % des petites entreprises n'atteignent même pas la moitié de ce montant », ajoute M. Gaudreault.

Il s'agit aussi d'une question d'équité. Le taux d'imposition des grandes entreprises a été coupé de près de moitié depuis 2000 (de 28 % à 15 %), alors que celui des PME n'a pratiquement pas bougé (de 12 % à 11 %) pendant la même période. L'écart entre les deux a donc déjà été considérablement réduit. « La FCEI soutient la baisse du taux général d'imposition des entreprises, mais nous croyons qu'il est plus que temps que le taux PME soit aussi abaissé », ajoute M. Vincent.

« Heureusement, les partis politiques reconnaissent le rôle majeur des PME dans l'économie canadienne. En effet, les quatre principaux partis fédéraux se sont engagés à réduire le taux PME de 11 % à 9 % d'ici 2019. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette décision », conclut M. Vincent.

À propos de la FCEI
La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont 24 000 au Québec.

SOURCE Fédération canadienne de l'entreprise indépendante

Renseignements : Amélie Desrosiers, conseillère, affaires publiques et relations médias, FCEI, Téléphone : 514 861-3234 poste 224, Cellulaire : 514 817-0228, amelie.desrosiers@fcei.ca

RELATED LINKS
http://www.cfib.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.