Efficacité gouvernementale - La CAQ propose un nouveau pacte de responsabilité avec les mandarins de l'État

QUÉBEC, le 2 nov. 2015 /CNW Telbec/ - À la suite de nombreuses consultations échelonnées tout au long de la dernière année, le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'efficacité de l'administration publique et député de La Peltrie, Éric Caire, dépose son rapport sur l'efficacité gouvernementale et le gaspillage de fonds publics, un mandat que lui avait confié François Legault lors du caucus présessionnel de la CAQ en janvier 2015.

Dans son document de plus de 50 pages, intitulé Un pacte de responsabilité : Plan pour un État moderne et efficace, Éric Caire dévoile une batterie de 36 mesures visant à régler une bonne fois pour toutes le déficit chronique de performance dont souffre l'État québécois.

Afin d'engendrer des gains d'efficacité, le député de La Peltrie propose d'établir un véritable pacte avec les mandarins de l'État. En échange du rapatriement de leurs outils de gestion, ce pacte assurera l'imputabilité des responsables dans chaque ministère et organisme. « On propose ni plus ni moins que la fin du no fault dans la fonction publique », a annoncé M. Caire.

« Ce rapport jette les bases d'une nouvelle façon de concevoir l'État. C'est simple : ce document contient un paquet de mesures nécessaires que Martin Coiteux n'aura jamais les coudées franches pour appliquer au sein du gouvernement libéral. Pourtant, elles sont primordiales pour assurer l'efficacité gouvernementale », a déclaré Éric Caire lors du dépôt de son rapport.

Grande réforme sur plusieurs fronts

Le rapport Caire se déploie autour de quatre grands axes : les technologies de l'information, la réduction de la bureaucratie, la compétitivité et l'efficacité.

Pour faire une croix définitive au manque de compétitivité du gouvernement, Éric Caire appelle notamment à une révision en profondeur de la règle du plus bas soumissionnaire en matière d'octroi de contrats et à une négociation sectorielle avec la fonction publique.

Le critique de la CAQ propose aussi de remplacer 30 % des ressources externes en informatique par des ressources internes et d'adopter une politique de logiciel libre pour réduire les coûts de cet important poste de dépenses. Surtout, il met de l'avant l'abolition du Centre des services partagés du Québec (CSPQ) et du Dirigeant principal de l'information (DPI), tout en proposant la création d'un Centre d'excellence en technologies de l'information (CETIQ) pour assurer une gestion de l'informatique beaucoup plus rigoureuse dans les ministères et organismes. « Moins l'État sera dépendant des firmes externes, plus il sera en position de protéger son intégrité et d'assurer une gestion rigoureuse et responsable de l'argent public », a souligné Éric Caire.

Pour réduire la bureaucratie, M. Caire appelle les libéraux à passer à la vitesse supérieure et à procéder à la création d'un identifiant numérique et d'une application interactive pour assurer une communication plus efficace entre les citoyens et l'État, comme il se fait présentement en Ontario et en Colombie-Britannique. Un gouvernement de la Coalition Avenir s'engagerait également à numériser l'ensemble des services administratifs d'ici 2025.

Constats « accablants » pour François Legault

Le chef de la CAQ, François Legault, a tenu à féliciter Éric Caire pour son travail accompli au cours des derniers mois. Basés sur une solide documentation, les constats dressés dans ce rapport sont accablants, a indiqué M. Legault. Il a cité comme exemple les dépenses de l'Ontario en ressources informationnelles de 1,6 milliard de dollars de moins élevées que le Québec, alors que notre fonction publique et notre population sont moindres de 10 % et de 50 %.

« L'une des grandes raisons qui ont mené à la création de la CAQ est le manque d'efficacité de l'État. Tous les indicateurs le confirment : le contribuable québécois n'en a pas assez pour son argent. Il est déjà parmi les plus taxés en Amérique du Nord. On constate aujourd'hui grâce à Éric Caire qu'il est également parmi les moins bien servis », a déploré François Legault.

Pour prendre connaissance du rapport Caire et de ses 36 recommandations, veuillez visiter le lien suivant : http://caq.la/1GHTE0U.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.