Économies significatives pour les communautés nordiques en régions éloignées grâce aux énergies renouvelables, selon une étude

Les résultats sont présentés au Sommet sur les énergies renouvelables en Arctique à Iqaluit

IQALUIT, NUNAVUT, le 16 sept. 2016 /CNW/ - Une production électrique hybride incluant des énergies renouvelables devrait être moins coûteuse que celle produite actuellement dans certaines communautés nordiques, selon des chercheurs du Waterloo Institute of Sustainable Energy. Et ceci s'ajoute aux bénéfices environnementaux associés à la réduction de la dépendance à l'électricité produite par des énergies fossiles.

Ces conclusions préliminaires sont présentées au Sommet sur les énergies renouvelables en Arctique, co-organisé par les gouvernements fédéral et du Nunavut, la Société d'énergie Qulliq et le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada), à Iqaluit. L'étude complète, commandée par le WWF-Canada, sera publiée en octobre.

Une étude de préfaisabilité publiée plus tôt cette année (en anglais seulement) révélait que l'investissement dans un mélange d'énergies renouvelables, dans les communautés nordiques éloignées, pouvait mener à d'importantes diminutions à la fois dans l'utilisation de diesel, puis des coûts d'entretien et d'opération des centrales  diesels. Cette étude de faisabilité a pu approfondir le niveau d'analyse, confirmer les résultats et offrir des chiffres sur les économies potentielles.

Principales constatations pour la communauté de Sanikiluaq au Nunavut

  • Une pénétration des énergies renouvelables à presque 50 % mènerait à une réduction de 35 % de l'utilisation du diesel et à des économies de près de 2 millions $ sur 10 ans dans les dépenses globales (capital, fonctionnement et entretien, coût du carburant - soit près de 10 % des dépenses globales).

Principales constatations pour la communauté de Arviat au Nunavut :

  • Une pénétration des énergies renouvelables à près de 60 % apporterait une réduction des coûts d'environ 2,5 millions $ sur 10 ans (environ 10 % d'économies en termes de dépenses globales) et près de 40 % de réduction de l'utilisation du diesel.

Autres conclusions :

  • Dans toutes les communautés, le développement des énergies renouvelables réduit la consommation de diesel, un objectif déclaré du gouvernement du Canada.
  • L'énergie éolienne est la source d'énergie renouvelable privilégiée pour toutes les communautés.
  • Les résultats sur 20 ans sont encore plus prometteurs.

Paul Crowley, vice-président, Arctique au WWF-Canada, affirme :

« En tant qu'habitant de longue date d'Iqaluit, je compte sur la lumière qui arrive en février. Cette réalité devrait conforter tout le monde dans la transition vers les énergies renouvelables, et le moment est bien choisi, puisque le Nunavut doit prendre des décisions sur le remplacement des dispendieuses génératrices au diesel. Les énergies renouvelables sont des énergies plus propres et plus durables, qui redonnent l'autonomie à nos communautés et qui sont meilleures pour l'environnement arctique. »    

David Miller, président et chef de la direction du WWF-Canada, affirme :

« La science nous démontre que développer les énergies renouvelables dans le Nord est plus rentable que de continuer avec la production électrique au diesel. C'est le genre de renseignements que les communautés peuvent utiliser pour prendre des décisions cruciales concernant leurs infrastructures. »

Dr. Claudio Canizares, chercheur principal, Université de Waterloo, affirme :

« Tous les chiffres des différentes perspectives et différentes analyses mènent aux mêmes résultats. Nous sommes encore plus persuadés qu'investir dans les énergies renouvelables est un choix judicieux. » 

Prochaines étapes :

L'étude complète sera publiée en octobre, alors qu'encore plus de modèles d'éoliennes seront pris en considération, et qu'une portée sur 20 ans sera considérée pour tous les scénarios, dans chaque communauté.  

Le WWF-Canada travaille à la mise sur pied de projets d'énergies renouvelables à grande échelle dans au moins trois communautés nordiques, d'ici 2020.

À propos du WWF-Canada
Le WWF propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tous à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature, les espèces et les communautés puissent cohabiter en toute harmonie. Parce que lorsque la nature va, tout va. wwf.ca/fr 

À propos du Waterloo Institute for Sustainable Energy
Le Waterloo Institute for Sustainable Energy (WISE) de l'Université de Waterloo comporte plus de 90 facultés de classe mondiale travaillant dans les domaines techniques, économiques et politiques du développement de solutions énergétiques de sources énergies renouvelables, avec une équipe multidisciplinaire qui inclut des centaines d'étudiants diplômés et de doctorants, et des installations performantes ayant une gamme impressionnante d'équipements de test et recherche. WISE, dans le contexte de la culture d'innovation de Waterloo, connecte les membres de la faculté avec les personnes et opportunités appropriées, afin d'établir des partenariats fructueux avec l'industrie, le gouvernement, les organisations non gouvernementales, ainsi que les multinationales et organisations de recherche avec les campus et bureaux partout dans le monde.  

SOURCE Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada)

Renseignements : Laurence Cayer-Desrosiers, spécialiste communications, évènements et relations avec la communauté, WWF-Canada, lcdesrosiers@wwfcanada.org ou +1 514-703-2409

RELATED LINKS
www.wwf.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.