Écoles, hôpitaux, ministère du Revenu: la contrebande de tabac prend de
l'ampleur - Les dépanneurs proposent l'adoption d'une cible draconienne:
réduction à 10 % en 2010

QUÉBEC, le 10 mai /CNW Telbec/ - Pour la première fois depuis les débuts de la contrebande de tabac, il y a sept ans, l'Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA) propose aux gouvernements et aux députés du Québec l'adoption d'une cible concrète de réduction de la contrebande au Québec pour en venir à bout une fois pour toutes. À cette fin, l'ACDA lançait aujourd'hui à Québec, devant l'Assemblée nationale, la campagne OBJECTIF CONTREBANDE 10 % - 2010 qui comprend une tournée de 25 villes du Québec visant à faire pression et solliciter l'engagement des députés dans chaque comté visité pour l'atteinte de cet objectif collectif qui est une urgence nationale.

"Les députés peuvent faire beaucoup localement pour mobiliser la communauté, mais encore faut-il qu'ils se mobilisent eux-mêmes", a déclaré Michel Gadbois, vice-président principal de l'Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA). "Ce dossier les concerne au premier chef puisque la contrebande se passe chez eux, dans leur cour. C'est leur dépanneur du coin qui en souffre et ce sont les jeunes de leur comté qui se font offrir des cigarettes à bas prix par des criminels sans scrupules", de lancer ce dernier.

Pour appuyer les députés dans l'atteinte du 10 % en 2010, les dépanneurs proposent 10 mesures tangibles et faciles à mettre en place dans chaque comté pour s'attaquer au problème. Celles-ci vont de la mise sur pied d'une table de concertation à une invitation à passer deux heures derrière le comptoir d'un dépanneur, en passant par des représentations auprès des écoles, des municipalités, des autorités policières ainsi que des ministères concernés.

"Tous les députés qui auront le courage de s'engager recevront l'appui entier des 50 dépanneurs de leur comté", d'ajouter M. Gadbois. En réduisant la contrebande à 10%, l'ACDA estime que les criminels cesseront vite de vouloir investir temps et argent dans ce commerce illicite et que cet objectif peut être atteint rapidement si de réels efforts sont entrepris "comté par comté".

Un relevé des mégots de cigarettes effectué en avril dernier par la firme indépendante NIRIC pour le compte de l'ACDA confirme l'urgence d'agir. Qu'il s'agisse d'un hôpital comme l'Hôtel Dieu de Québec (24 % de contrebande), d'écoles (plus de 40 % dans plusieurs régions), du siège du ministère du Revenu à Sainte-Foy (11 %) ou même de l'Assemblée nationale (8 %), le fléau de la contrebande de tabac fait tache d'huile et permet aux jeunes de se procurer aisément du tabac à très bas prix.

"Si le gouvernement réduisait les taxes excessives sur le tabac, le problème se réglerait aussitôt. Si le gouvernement faisait appliquer les lois sur les réserves, même chose. Mais comme, pour l'instant, il ne souhaite ni l'un, ni l'autre, alors qu'il se mobilise sérieusement, car en ce moment, ce sont les dépanneurs qui font les frais de son attentisme, avec un qui ferme chaque jour au Québec", de lancer M. Gadbois. Plus d'informations sur le site de la campagne: www.objectifcontrebande10-2010.com.

SOURCE Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA)

Renseignements : Renseignements: Guy Leroux, Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA), Cell.: (866) 511-2481, gleroux@acda-aqda.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.