Éclaircie en vue dans l'industrie de la construction au Canada

Sondage mondial de KPMG sur l'industrie de la construction : optimisme et croissance en perspective

TORONTO, le 31 oct. 2013 /CNW/ - La plupart des entreprises dans les secteurs mondiaux du génie et du bâtiment ont un regain d'optimisme et prévoient une croissance accrue des activités, selon le sondage mondial de KPMG sur le secteur de la construction. Après une longue période d'incertitude économique, les entreprises affichent une augmentation générale des commandes en attente et des marges, indices de perspectives favorables dans ce secteur.

Voici les principales constatations de l'étude :

  • Un peu plus de 50 % des répondants des Amériques, de la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMOA) et de l'Asie-Pacifique ont indiqué que leur entreprise avait enregistré une hausse des commandes en attente d'au moins 5 % de 2012 à 2013.
  • Bien que les marges n'aient pas progressé au même rythme que les commandes en attente, 80 % des répondants ont indiqué que leurs marges demeureront stables ou augmenteront de plus de 2 % pendant la même période.
  • Au Canada, la majorité des répondants ont souligné :
    • l'augmentation des commandes en attente de plus de 10 % en 2012 par rapport à 2011;
    • le maintien des marges bénéficiaires à la fin de 2012 par rapport à celles de 2011;
    • la stabilité du volume de commandes en 2013 par rapport à 2012;
    • la tendance des marges prévues dans les soumissions faites à la suite d'appels d'offres en 2012.

Même si l'étude dénote un certain optimisme dans le secteur, des obstacles continuent de freiner la croissance.

  • La croissance future du secteur est largement tributaire des projets d'infrastructure des gouvernements, les deux tiers des répondants jugeant ce facteur le plus important.
  • La gestion des risques demeure un enjeu pour le secteur.
    • Les investissements considérables dans la gestion des risques au cours de la dernière décennie ont été profitables, la majorité des répondants indiquant que leurs programmes de gestion des risques ont eu une incidence favorable sur la rentabilité de leurs projets. Cependant, 77 % soutiennent que les projets infructueux sont causés par les retards, les mauvaises estimations et la défaillance des processus de gestion des risques.

Les perspectives sont favorables pour la construction au Canada et à l'échelle mondiale, mais nombreux sont ceux qui envisagent avec prudence la planification à moyen terme, estimant qu'il pourrait s'écouler plusieurs années avant une reprise de la croissance.

CITATIONS

« Prévoyant un marché stable, les répondants canadiens affichent un optimisme prudent. Selon les résultats du sondage, la croissance sera faible, mais divers facteurs soutiendront les activités, dont la demande de nouveaux projets d'infrastructure dans les secteurs de l'exploitation minière et de l'énergie, le financement public du transport en commun et l'augmentation de la population. Au cours des prochaines années, les entreprises devront démontrer leur capacité de se diversifier, de contenir l'escalade du coût de la main-d'œuvre et de déployer leur capital humain dans des zones éloignées. »

- Augusto Patmore, associé, Services-conseils, Infrastructure mondiale et Mines, KPMG au Canada

« Parmi les principaux thèmes qui se dégagent de l'étude, surtout au Canada, on note l'attention prêtée aux pratiques éthiques et au relèvement des normes, tout particulièrement en ce qui concerne les processus de soumission et d'appel d'offres. Les répondants canadiens estiment que la gestion efficace des risques est essentielle à la croissance future. On prévoit que les acteurs du secteur du bâtiment seront tenus de mettre en place des processus plus efficaces et de meilleures mesures de contrôle de leurs pratiques. »

- Lorne Burns, associé et leader national, Immobilier, KPMG au Canada

INFORMATION SUPPLÉMENTAIRE

@KPMG_Canada
KPMG sur LinkedIn

À propos du sondage
Dans le cadre de son sondage international effectué au début de 2013, dont les résultats ont été publiés sous le titre Ready for the Next Big Wave?, KPMG a mené des entrevues individuelles auprès de 165 hauts dirigeants - en grande partie des chefs de direction - d'entreprises des secteurs du génie et du bâtiment dans 29 pays. Les répondants provenaient des Amériques (19 %), de la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (52 %) et de l'Asie-Pacifique (28 %). Les entreprises dirigées par les répondants avaient un chiffre d'affaires variant entre moins de 250 millions de dollars américains et plus de 5 milliards de dollars américains, et elles exerçaient leurs activités à l'échelle mondiale, régionale ou nationale.

KPMG au Canada
KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca) et société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien membre de KPMG International Cooperative (« KPMG International »). Les cabinets membres de KPMG comptent 152 000 professionnels dans 156 pays.

Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, entité suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel.

SOURCE : KPMG LLP

Renseignements :

Médias francophones
Pierre Leclerc
Directeur régional, Marketing
KPMG au Canada
pierreleclerc@kpmg.ca
514-840-2652

Médias anglophones
Julie Bellissimo
Directrice, Service national des communications
juliebellissimo@kpmg.ca
416-777-3988


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.