Eaux usées non traitées déversées pendant sept jours dans le Fleuve : « On doit pouvoir faire plus et mieux », croit Sylvain Ouellet

MONTRÉAL, le 29 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Projet Montréal se demande comment, dans le cadre du projet Bonaventure, la Ville de Montréal peut permettre le déversement, pendant 7 à 10 jours, d'eaux usées non traitées directement dans le fleuve Saint-Laurent. « On ne remet pas en question les travaux de construction d'une nouvelle chute à neige dans le Sud-Ouest, mais on a de la difficulté à concevoir qu'aucune mesure de mitigation ne pouvait être mise en place pour éviter que les eaux usées non traitées soient déversées directement dans le Fleuve pendant une semaine », a déclaré Sylvain Ouellet, porte-parole de l'Opposition officielle en matière d'environnement.

Selon l'avis distribué aux résidents, les travaux entrepris par la Ville de Montréal nécessitent une mise à sec d'un tronçon de l'égout intercepteur Sud. Cela implique des rejets en continu d'eaux usées en provenance des arrondissements du Sud-Ouest, de LaSalle et de Lachine et des quartiers Verdun et Notre-Dame-de-Grâce vers le fleuve Saint-Laurent pendant environ sept jours consécutifs.

« N'aurait-il pas été possible de pomper ces eaux usées vers une déviation temporaire pour éviter que le Fleuve ne soit contaminé? N'aurait-il pas été possible d'utiliser une technologie portative de traitement des eaux usées, ne serait-ce qu'un dégrillage? S'est-on entendu avec les industries situées en amont afin qu'elles cessent temporairement de rejeter à l'égout des produits nocifs? Il est inconcevable que la Ville de Montréal ne prévoie aucune mesure de mitigation pour ce type de travaux, le tout avec l'accord du ministère de l'Environnement. En 2015, on doit pouvoir faire plus et mieux », a soutenu Sylvain Ouellet.

Projet Montréal s'inquiète aussi du plan de contingence qui a été mis en place. La Ville de Montréal a indiqué qu'elle prendra « toutes les mesures nécessaires pour informer tous ses partenaires, les arrondissements concernés et les citoyens, clubs nautiques et marinas de cette importante contamination des eaux ». « Quelles seront ces mesures? De nombreux pêcheurs sportifs, kayakistes et surfeurs, particulièrement ceux qui pratiquent leur sport aux rapides du Sault-Normand, seront touchés par les déversements et doivent être avisés. On ne peut pas se contenter d'un avis public qui risque de ne pas être lu par la majorité des gens. Les cafouillages de cet été entourant les déversements d'eaux usées dans le canal de Lachine nous rappellent l'importance de diffuser en temps réel et en données ouvertes les déversements qui ont lieu sur notre système d'égouts », a conclu Sylvain Ouellet.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, Attachée de presse, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-0247, 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.