Droit à la syndicalisation - Le Syndicat des agents correctionnels du Canada appuie les policiers de la GRC

MONTRÉAL, le 18 avril 2016 /CNW Telbec/ - Le Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) appuie sans réserve les policiers de la GRC membres de l'Association canadienne professionnelle de la police montée (ACPMP) dans leur tentative de mettre sur pied le premier syndicat des agents de la GRC de l'histoire du pays.

Rappelons qu'en janvier 2015, la Cour suprême du Canada (CSS) statuait que les agents de la GRC avaient le droit de négocier une convention collective. Le plus haut tribunal au pays donnait ainsi un délai d'un an au gouvernement pour établir un nouveau régime de relations de travail. Le 9 mars dernier, le président du Conseil du trésor, Scott Brison, a déposé la mesure législative C-7 afin de jeter les bases de ce nouveau régime.

Des lacunes majeures

Au même titre que l'ACPMP, UCCO-SACC-CSN estime que le projet de loi C-7 est un pas dans la bonne direction, mais qu'il comporte plusieurs lacunes qui nuisent au projet de syndicalisation des agents de la GRC. « Toutes les associations de travailleurs ont le droit de s'organiser au sein d'un syndicat. On refusait ce droit fondamental aux agents de la GRC. Maintenant que le plus haut tribunal du pays a tranché en faveur de l'ACPMP, il n'y a plus aucune raison de mettre des bâtons dans les roues de nos camarades de la GRC qui, comme nous, font un travail indispensable afin d'assurer la sécurité de tous les Canadiens et Canadiennes. Pourquoi auraient-ils moins de droits que tous les autres travailleurs canadiens? », questionne le président national d'UCCO-SACC-CSN, Kevin Grabowsky.

Alors que le projet de loi C-7 est actuellement débattu devant un comité de la Chambre des communes à Ottawa, UCCO-SACC-CSN invite le gouvernement fédéral à revoir ses positions afin d'accorder les mêmes droits aux agents de la GRC qu'aux autres travailleurs canadiens. « Pendant des décennies, les policiers de la GRC ont tenté d'obtenir le droit de s'associer et je les encourage à poursuivre le combat afin que ce droit si chèrement acquis ne soit pas enfermé dans un carcan si rigide qu'il ne donne aucune latitude aux travailleurs. En tant que groupe veillant à l'application des lois nationales, les agents correctionnels font eux aussi face à de nombreux défis quand il est question de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique (LRTFP) », conclut M. Grabowsky.   

 

SOURCE CSN

Renseignements : Dave Parent, conseiller, Service des communications de la CSN, 514 216-9097

RELATED LINKS
www.csn.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.