Dossier fjord-patrimoine - Préfets et chefs autochtones demandent l'ouverture de la liste indicative canadienne

QUÉBEC, le 24 sept. 2015 /CNW Telbec/ -Trois préfets et trois chefs autochtones joignent leurs voix aux porte-paroles du comité de reconnaissance du fjord du Saguenay dans un appel aux candidats* des circonscriptions fédérales qui bornent le Saguenay, afin qu'ils (et elles) appuient officiellement le projet d'inscrire le fjord sur la liste indicative canadienne du patrimoine mondial en vue d'une éventuelle reconnaissance par l'UNESCO : un projet rassembleur ne comportant que des bénéfices, et qui pourtant fait du surplace.

Il faut savoir que pour soumettre une proposition d'inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, un site canadien doit d'abord être inscrit sur la liste indicative canadienne du patrimoine mondial, et que seul le gouvernement fédéral détient l'autorité d'inscrire ou non les sites proposés sur cette liste. Or, à ce jour, Ottawa n'a pris aucune décision quant à l'ouverture de la liste indicative du Canada, laquelle devait pourtant être ouverte en 2014. Les préfets des MRC Fjord-du-Saguenay, Charlevoix-Est et Haute-Côte-Nord, ainsi que les chefs des Premières Nations innues de Mashteuiatsh, Essipit et Pessamit, qui tenaient aujourd'hui un point de presse conjoint à Québec, incitent donc les chefs des partis fédéraux à prendre eux aussi position dans ce dossier.

Unanimité régionale
« L'invitation que nous lançons aux chefs des partis fédéraux est de recommander l'ouverture de la liste indicative du Canada afin que notre projet d'inscription puisse suivre son cours, » dit Gérald Savard préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay. « Quant aux candidats, nous leur demandons d'appuyer la candidature du fjord sur la liste indicative lorsque celle-ci sera enfin ouverte, dit Sylvain Tremblay, préfet de la MRC de Charlevoix-Est. Une fois en poste à Ottawa, les élu(e)s des circonscriptions de Chicoutimi-Le Fjord, Jonquière, Manicouagan et Beauport - Côte-de-Beaupré - Île d'Orléans - Charlevoix, pourront alors y défendre les intérêts de leurs régions respectives en appuyant ce projet qui soulève déjà l'enthousiasme des populations autochtones et allochtones du Saguenay-Lac St-Jean, de Charlevoix et de la Côte-Nord. » « S'il est un projet qui rallie l'ensemble des intervenants régionaux, c'est bien celui-là, affirme Martin Dufour, chef de la Première Nation des Innus Essipit : il ne requiert pas d'investissement majeur et ne comporte que des bénéfices sur le plan d'une éventuelle visibilité internationale du fjord ainsi qu'en matière de tourisme et de protection du milieu naturel ».

Une cause sympathique
Afin de sensibiliser le public à une cause aussi « sympathique », les préfets et les chefs ont donc décidé de profiter du 74e Congrès annuel de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) pour demander aux maires et préfets des autres régions du Québec, d'appuyer le projet, et d'inciter les représentants des partis fédéraux présents au congrès, à faire de même. « Nous croyons qu'ainsi, le message se rendra jusqu'aux chefs de partis, dit Claude Deschênes, président du comité de reconnaissance du fjord du Saguenay. « En mobilisant la classe municipale en notre faveur, et en tenant notre conférence de presse en marge du congrès de la FQM, nous allons faire avancer ce dossier! »

Un fjord innu
Quant aux chefs des communautés innues, Martin Dufour d'Essipit, René Simon de Pessamit et Gilbert Dominique de Mashteuiatsh, ils ont annoncé la parution prochaine d'un très beau livre intitulé Le Pitchitaouichetz (Saguenay) ou La porte du pays innu, édité par le Conseil des Innus Essipit. L'ethnologue Florence Parcoret y fait la démonstration historique que le fjord du Saguenay est partie intégrante du patrimoine culturel de toute la nation innue et qu'il représente à lui seul un paysage patrimonial mondial d'exception. Le lancement aura lieu au mois d'octobre, à la Ferme 5 Étoiles de Sacré-Cœur-sur-le-fjord-du-Saguenay.

*   À ce jour, nous avons reçu l'appui des candidats suivants :

Parti Conservateur : 
Denis Lebel (Lac-Saint-Jean), Sylvie Boucher (Beauport/Côte-de-Beaupré/Île d'Orléans/Charlevoix), Caroline Ste-Marie (Chicoutimi - Le Fjord), Ursula Larouche (Jonquière)
Voir communiqué

Bloc Québécois :
Jean-François Caron (Jonquière), Élise Gauthier (Chicoutimi - Le Fjord), Voir communiqué

NPD :
Dany Morin (Chicoutimi - Le Fjord), Karine Trudel (Jonquière)
Voir communiqué

 

SOURCE Conseil de la Première Nation des Innus ESSIPIT

Renseignements : Marc Chaloult, Conseil de la Première Nation des Innus Essipit, 418 587-8424, mchaloult@essipit.com

RELATED LINKS
www.essipit.com

Profil de l'entreprise

Conseil de la Première Nation des Innus ESSIPIT

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.