Dossier des régimes de retraite de White Birch - Unifor met en demeure la compagnie de verser les sommes dues aux retraités

MONTRÉAL, le 21 déc. 2013 /CNW Telbec/ - Le syndicat Unifor qui représente les travailleuses et travailleurs des usines White Birch au Québec a envoyé, en fin de journée hier, une mise en demeure à la compagnie Black Diamond - White Birch et son dirigeant Christopher Brant afin qu'il procède au paiement des sommes compensatoires dues aux retraités des usines. Ces sommes représentent 40% des rentes pour les retraités de Masson et de Rivière-du-Loup et 10% pour ceux de Québec, et ce, rétroactivement au 1er décembre 2012.

Le dernier règlement nécessaire pour la mise en place et le fonctionnement du nouveau régime de retraite a été publié dans la Gazette officielle hier. Du coup, les conditions exigées par l'entreprise sont maintenant complétées et plus rien ne devrait retarder le versement des sommes dues aux retraités.

« Depuis des mois, Christopher Brant invoque l'absence de toute la réglementation nécessaire pour le nouveau régime de retraite comme excuse pour ne pas finaliser le dossier. Et bien aujourd'hui, il n'a plus de raison à invoquer. Qu'il remette les sommes dues aux retraités soit environ 8,4 millions de dollars », a commenté Renaud Gagné, directeur adjoint d'Unifor.

Rappel du dossier

La compagnie White Birch exploite 3 usines au Québec : Masson, Stadacona à Québec et F.F. Soucy à Rivière-du-Loup. Après s'être placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) en 2010, la compagnie a vendu, sous la supervision des tribunaux, les 3 usines au consortium à BlackDiamond-White Birch. L'acquéreur potentiel exigeait cependant le renouvellement des conventions collectives avec la terminaison des régimes de retraite. Après des mois et des mois de négociation, de nouveaux contrats de travail ont alors été conclus. Afin de sauver les emplois et de maintenir un régime de retraite à prestations cibles, des concessions importantes ont été consenties par les travailleurs. De même, une compensation financière de plusieurs dizaines de millions de dollars a été obtenue pour les retraités afin de combler en partie les pertes qu'ils ont subies en raison de la terminaison du régime de retraite par l'ancien employeur.

À propos d'Unifor

Depuis près de deux ans, le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) et les Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) ont entrepris le processus de création d'un nouveau syndicat. Ainsi, le 31 août dernier, le syndicat Unifor a été créé lors de son congrès de fondation à Toronto. Il représente plus de 300 000 membres au Canada et compte près de 55 000 membres au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ). Unifor est aussi le plus grand syndicat dans le secteur de la forêt et de la transformation du bois.

SOURCE : Syndicat Unifor Québec

Renseignements :

Source : Le syndicat Unifor-Québec www.uniforquebec.org
Pour information : Marie-Andrée L'Heureux, responsable des communications, Unifor-Québec, (514) 916-7373 marie-andree.lheureux@unifor.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.