Dons illégaux - Les libéraux refusent de rembourser l'argent sale avant les élections partielles

QUÉBEC, le 28 sept. 2016 /CNW Telbec/ - Les libéraux ont refusé d'appuyer une motion de la CAQ réclamant de leur part le remboursement des dons illégaux collectés entre 2006 et 2011, et ce, avant le déclenchement des prochaines élections partielles. Visé par le Directeur général des élections (DGE) d'un avis de réclamation de 500 000 $, le Parti libéral semble ne pas avoir de problème à faire campagne dans les prochains mois dans Saint-Jérôme, Arthabaska, Verdun et Marie-Victorin sans avoir remboursé l'argent sale recueilli illégalement, a constaté le chef de la CAQ, François Legault.

« On ne peut pas se permettre d'avoir des partis politiques qui font campagne avec de l'argent sale dans leurs coffres. C'est une question de principe!  Tout comme la CAQ, le PLQ a sa part de responsabilité afin que les Québécois aient droit à une démocratie en santé. Pour cela, il doit rembourser les contributions illégales et cesser de trouver des excuses auprès du DGEQ. C'est simple : le chèque de remboursement doit être signé avant le déclenchement des élections partielles. Un des défis lors de ces élections partielles sera de surmonter le cynisme de la population à l'égard de la classe politique. Il faut que les partis politiques donnent l'exemple pour surmonter ce cynisme. Qu'attendent les libéraux pour se conformer à la loi? Se croient-ils au-dessus de celle-ci? Une élection, ça doit se gagner proprement, pas avec de l'argent sale », a tonné François Legault.

Le député Benoit Charette, critique caquiste en matière de réforme des institutions démocratiques, a rappelé que la CAQ est la seule formation politique à avoir officiellement remboursé, en août dernier, les 35 450 $ identifiés par le DGEQ dans un avis d'intention de réclamation, relativement à des contributions illégales versées antérieurement à l'ADQ.

« À la CAQ, nous avons été clairs dès le début : nous rembourserons toute somme réclamée relativement à des contributions illégales versées antérieurement à l'ADQ. Nous sommes les seuls à avoir tenu parole, en payant dès le mois d'août les 35 450 $ que nous a réclamés le DGEQ. Les libéraux et les péquistes : pas un seul sou. Plus le temps passe et plus leur réticence à rembourser est inquiétante. À la toute dernière minute, le PQ a accepté d'appuyer notre motion et vient donc de s'engager formellement à rembourser 250 000 $ en dons illégaux avant le début des élections partielles. Nous aurons les péquistes à l'œil, soyez-en assuré. Finis les vérifications, fini de se laver les mains des actions de son parti. Tous doivent passer à la caisse. C'est la confiance des Québécois et le bon fonctionnement de notre démocratie qui sont en jeu », a insisté Benoit Charette.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.