Discours du Trône 2015 : un exercice fidèle aux engagements électoraux

MONTRÉAL, le 4 déc. 2015 /CNW Telbec/ - La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) voit dans le Discours du Trône présenté cet après-midi un exercice qui reflète fidèlement les engagements électoraux pris par le Parti Libéral du Canada durant la dernière campagne. Elle profite de l'occasion pour rappeler au gouvernement que le développement économique doit constituer une grande priorité.

« Nous nous réjouissons de retrouver dans ce discours le souhait du gouvernement à vouloir mettre en place des mesures qui favoriseront la croissance économique. Le gouvernement doit maintenant passer à l'action et présenter des mesures concrètes », affirme Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.

La FCCQ est d'avis que l'État doit créer un climat d'affaires propice au développement économique. Elle encourage le gouvernement à travailler sur des solutions qui favoriseront la croissance, accroîtront la productivité des entreprises et feront du Canada un pays attrayant au plan des investissements.

Le gouvernement semble engagé à améliorer le niveau de vie des Canadiens et à combattre les inégalités. Il réitère son engagement de baisser l'impôt sur le revenu des citoyens de la classe moyenne. En campagne électorale, le Parti libéral du Canada a émis l'idée de hausser l'impôt des contribuables gagnant plus de 200 000 $ pour financer les baisses de la classe moyenne. La FCCQ favorise une réduction générale du fardeau fiscal des contribuables. Elle est toutefois d'avis qu'il existe d'autres voies que celle suggérée par le gouvernement.

« Aucun effort ne doit être ménagé pour améliorer le niveau de vie au Canada », poursuit Mme Bertrand. « Nous croyons qu'il est possible pour le gouvernement de réaliser sa promesse d'accroître la progressivité du régime fiscal. Nous l'invitons toutefois à envisager des avenues qui ne nuiront pas à la croissance et à la concurrence fiscale. »

Le Discours du Trône rappelle les promesses faites en campagne électorale à propos des investissements souhaités dans les infrastructures. Même si l'on sait qu'ils contribueront à accroître les déficits budgétaires, la FCCQ est en faveur de ces investissements. Dans ce secteur, elle croît qu'un financement judicieux et réalisé dans un esprit de collaboration avec les provinces peut se faire au nom du développement économique.

« Les attentes sont nombreuses en matière d'infrastructures au pays », ajoute Mme Bertrand. « Le développement nordique, les infrastructures portuaires, celles de transport collectif et aérien, de même que les infrastructures permettant une meilleure exploitation de nos ressources naturelles, voilà autant de chantiers qui contribueront à améliorer la vitalité économique du pays et des communautés. »

Le gouvernement semble bien engagé dans sa réflexion sur un plan de lutte contre les changements climatiques. Réduire la pollution et mettre un prix sur le carbone sont au nombre des avenues envisagées par le gouvernement sur cet enjeu. La FCCQ a maintes fois souligné l'importance de réduire de façon substantielle les émissions de GES. Elle rappelle toutefois que cela doit se faire en s'assurant de préserver la compétitivité des entreprises d'ici.

« La diminution des GES ne peut se faire que si elle est accompagnée de conditions gagnantes. Nous voyons des opportunités d'affaires liées à l'économie verte et nous invitons le gouvernement à procéder sur ce plan de manière rigoureuse, afin que les cibles de réduction que nous nous donnons n'aient pas d'impact négatifs sur notre économie », déclare Mme Bertrand.

Le gouvernement veut enfin faciliter les processus permettant aux immigrants de s'établir et de réussir au Canada. La FCCQ offre au gouvernement fédéral sa pleine collaboration dans la recherche de mesures qui favoriseront l'intégration économique de nouveaux citoyens, notamment ceux en provenance de la Syrie.

À propos de la FCCQ
Grâce à son vaste réseau de plus de 140 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d'affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d'affaires et d'entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu'ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.

 

SOURCE Fédération des chambres de commerce du Québec

Renseignements : Marilyne Marcoux, Conseillère aux communications, Fédération des chambres de commerce du Québec, 514-844-9571, poste 3227, Cell : 514 647-4745, marilyne.marcoux@fccq.ca

RELATED LINKS
http://www.fccq.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.