Discours du Trône - Pour l'UMQ deux priorités : infrastructures et sécurité ferroviaire

MONTRÉAL, le 15 oct. 2013 /CNW Telbec/ - L'Union des municipalités du Québec (UMQ) invite le premier ministre du Canada, le très honorable Stephen Harper, à prioriser les investissements dans les infrastructures et les réformes nécessaires pour rendre le système ferroviaire canadien le plus sécuritaire possible. « J'invite le premier ministre du Canada à bâtir des partenariats constructifs entre son gouvernement, le gouvernement du Québec et les municipalités afin que les citoyens puissent bénéficier de milieux de vie sécuritaires, attrayants et dynamiques. La conclusion de l'entente Canada Québec sur le Plan Chantiers Canada et l'adoption de réforme sur le système ferroviaire sont deux enjeux à hisser au rang des priorités dans le discours inaugural », a déclaré le président de l'UMQ et maire de Rimouski, monsieur Éric Forest.

Sécurité ferroviaire
Depuis la tragédie à Lac Méganitc, l'UMQ planche sur un plan d'action pour éviter qu'une autre tragédie de la sorte se reproduise. Elle demande depuis trois mois l'inspection systématique des voies ferrées. Pour l'Union, le gouvernement fédéral doit agir et hisser cet enjeu au rang des priorités. De plus, elle demande que les municipalités soient reconnues comme des partenaires à part entière des gouvernements du Québec et du Canada quant à l'amélioration de la sécurité du transport ferroviaire. Des mécanismes d'échange d'information permanents entre les municipalités et les compagnies ferroviaires devraient être mis en place afin de mieux coordonner les plans d'intervention d'urgence de chacun en cas d'accident. Enfin, des réformes doivent être mises en place par Transport Canada afin de rendre le système ferroviaire canadien le plus sûr possible.

Infrastructures : Plan Chantiers Canada
L'UMQ salue la décision du gouvernement fédéral de s'engager dans un nouveau plan d'infrastructures de dix ans dans son Plan d'action économique de 2013, lequel prévoit l'indexation de 2 % par année du Fonds de la taxe sur l'essence. Ces investissements contribueront à réparer les routes, atténuer la congestion routière et améliorer la sécurité et la productivité tout en créant des emplois. Cependant, il ne permettra pas de combler tous les besoins. L'UMQ rappelle que les municipalités québécoises sont responsables de 58 % des infrastructures publiques. Une récente étude réalisée par les firmes Deloitte et E&B Data a évalué l'état des besoins en infrastructures municipales et les constats sont clairs : 1) pour réhabiliter et maintenir nos actifs en bon état, les trois paliers de gouvernement doivent augmenter leurs investissements de trois milliards $; 2) les besoins en infrastructures sont très diversifiés : voirie, transport collectif, équipements culturels et récréatifs, bâtiments municipaux, etc.; 3) les municipalités assument 76 % de la facture nette du financement des infrastructures municipales.

Alors que la phase cruciale de la conception des programmes est en cours, l'UMQ réitère sa demande d'un élargissement des types d'infrastructures admissibles pour mieux répondre aux besoins des citoyens. De plus, elle souhaite que le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec s'entendent rapidement afin que les municipalités québécoises ne subissent pas de délais indus comme cela a été le cas lors du dernier plan canadien sur les infrastructures. L'UMQ réclame une entente entre le gouvernement du Canada et du Québec sur le Plan Chantiers Canada d'ici le 31 décembre 2013 afin que les municipalités puissent prévoir et entreprendre les travaux dès 2014. Elle offre sa collaboration aux gouvernements pour conclure une entente à la satisfaction des municipalités québécoises.

L'UMQ demande également que les municipalités du Québec reçoivent leur juste part et dans ce contexte, elle propose un financement distinct du Fonds Chantiers Canada pour le Pont Champlain.

À propos de l'UMQ
Depuis sa fondation en 1919, l'UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Elle a pour mission de promouvoir le rôle fondamental des municipalités dans le progrès social et économique de l'ensemble du territoire québécois et de soutenir ses membres dans la construction de milieux de vie démocratiques, innovants et compétitifs. Sa structure, qui regroupe ses membres en caucus d'affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole, est l'expression de toute la diversité et de la solidarité municipale québécoise. Ses membres représentent plus de 75 % de la population du Québec et 80 % du territoire québécois.

SOURCE : Union des municipalités du Québec

Renseignements :

François Sormany
Directeur des communications
Tél. : 514 282-7700, poste 265
Cellulaire : 514 910-7272
fsormany@umq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.