Dévoilement de la plateforme lacopropriete.info - La copropriété québécoise n'est pas une bande dessinée

MONTRÉAL, le 18 juin 2015 /CNW Telbec/ - Le RGCQ salue la mise en ligne d'une nouvelle plateforme Web intitulée lacopropriete.info, qui a récemment été dévoilée par la Chambre des notaires du Québec, en collaboration avec le Ministère de la Justice. Ce nouveau portail ne fera que mieux servir les intérêts des consommateurs québécois, plus particulièrement les copropriétaires et ceux qui comptent acheter un condo.

Nous prenons également acte que ce site Web découle, directement, de l'une des recommandations contenues dans le mémoire du Comité consultatif sur la copropriété, qui souhaitait créer des outils d'information grand public traitant de la copropriété divise au Québec.

Cela dit, à une époque où la loi régissant cette formule d'habitation collective a un urgent besoin d'être dépoussiérée, le RGCQ s'interroge à savoir si ce portail cible les bons objectifs. Loin de vouloir remettre en cause sa mission, nous questionnons néanmoins l'approche ludique qui y est préconisée, alors que la copropriété québécoise vit des heures difficiles, voire dramatiques.

Loin d'être une bande dessinée

Pour tout dire, des milliers de copropriétaires québécois ne la trouvent plus drôle à l'heure actuelle. Leurs primes et franchises d'assurance ont grimpé en flèche, par le fait d'un mauvais entretien généralisé des immeubles dans lesquels ils vivent, voire de bâtiments dont la construction est déficiente. Et tout récemment, Aviva Canada a tourné le dos à ces mêmes copropriétaires, car la copropriété québécoise n'est plus rentable pour cette compagnie d'assurance. Aviva n'a pas mâché ses mots : les fonds de prévoyance insuffisants ont largement justifié ce retrait.

En somme, alors que le gouvernement québécois tarde à annoncer sa réforme législative sur la copropriété, l'Ontario en est à la énième réforme de sa loi de 1998 sur les condominiums (Condominium Act). Le gouvernement ontarien prend les choses au sérieux, tandis que le Québec piétine sur cette question. À preuve, les dernières modifications du cadre législatif portant sur la copropriété québécoise remontent à 1994, lorsque le Code civil du Québec a été bonifié. Depuis ce temps, pratiquement rien n'a été fait.

Tout cela pour dire que la copropriété québécoise ressemble à tout, sauf à une bande dessinée humoristique, ce que nous inspire à plusieurs égards lacopropriete.info », lance Yves Joli-Coeur, avocat émérite, secrétaire général du RGCQ et membre du Comité consultatif sur la copropriété. Le RGCQ trouve d'ailleurs regrettable que la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, n'ait pas saisi l'opportunité de ce lancement afin d'annoncer l'imminence de sa réforme législative sur la copropriété.

Le RGCQ réclame des changements depuis plusieurs années, déjà, afin d'assurer une meilleure protection du public. Mais le Ministère de la Justice ne semble pas pressé d'y donner suite. « Pourtant, il est grandement temps d'agir, faute de quoi, la copropriété s'exposera à une perte de confiance de la part des Québécois », prévient Yves Joli-Coeur. Les conséquences seraient désastreuses pour ce segment de marché résidentiel, qui représente désormais le choix numéro un en matière d'habitation au Québec.

 

SOURCE Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ)

Renseignements : Yves Joli-Cœur, Cell : 514 835-6126; François G. Cellier, Cell : 514 581-8609

LIENS CONNEXES
www.rgcq.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.