Déversement d'eaux usées dans le Saint-Laurent - La CAQ réclame la démission de David Heurtel

QUÉBEC, le 6 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'environnement et député de Masson, Mathieu Lemay, ainsi que le leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec et député de Granby, François Bonnardel, demandent la démission immédiate du ministre de l'Environnement, David Heurtel, à la suite de sa gestion désastreuse du dossier entourant le déversement de huit milliards de litres d'eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent.

Pour les députés caquistes, David Heurtel a failli à son mandat premier qui consiste à assurer la protection de l'environnement au Québec. De plus, il était informé de ce déversement depuis le 28 avril 2014 et a fait preuve d'un manque de transparence impardonnable en gardant secret jusqu'à la dernière minute un dossier d'une aussi grande envergure.

« Le ministre est chargé de protéger l'environnement sur tout le territoire du Québec. C'est sa fonction première en vertu de la loi. Or, il a lamentablement failli à cette tâche en ne prenant aucune mesure, au moment où c'était encore le temps, pour empêcher un tel fiasco », a expliqué Mathieu Lemay, en indiquant s'être entretenu avec le syndicat des ingénieurs de la Ville de Montréal, qui confirme que le ministre n'a formulé aucune exigence visant à atténuer les impacts de ce déversement au moment de délivrer le certificat d'autorisation, alors qu'il aurait pu le faire.

« Il n'est pas normal qu'on apprenne l'imminence d'un tel déversement uniquement à quelques jours de préavis et au moment où, semble-t-il, plus rien ne peut être fait. Selon nos informations, il a traité ce dossier de la même manière qu'on traite un simple déversement de 100 litres d'eaux usées. Mais on parle de 8 milliards de litres! Le ministre aurait dû rendre public le dossier dès le moment où il en a été informé et prendre les mesures nécessaires pour atténuer l'impact de ce déversement alors que c'était encore possible. Maintenant, il est trop tard et il n'a que lui-même à blâmer », a poursuivi le député de Masson.

Une décision répugnante

En plus de la démission du ministre, le leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec, François Bonnardel, demande au gouvernement libéral de rendre publics, dans les plus brefs délais, les études d'impacts environnementaux, le certificat d'autorisation et tous les documents y étant rattachés.

« Les Québécois méritent d'avoir l'heure juste. En huit ans de politique active, je n'ai jamais vu une décision aussi répugnante et sans considération pour la qualité de vie des citoyens concernés », a-t-il dit.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.