Développement économique à Pointe-aux-Trembles : Le maire Coderre et la mairesse Rouleau font fausse route !

MONTRÉAL, le 9 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Un groupe d'entreprises de l'est de Montréal vient de former une coalition et interpelle le maire Denis Coderre et la mairesse Chantal Rouleau à qui il reproche de nuire au développement économique de Pointe-aux-Trembles. La Coalition pour le développement économique de Pointe-aux-Trembles (CDÉPAT) estime que le maire et la mairesse font fausse route dans deux dossiers importants : la gestion des risques industriels associés aux installations de Suncor Énergie et l'emplacement choisi pour la construction d'un centre de compostage à Pointe-aux-Trembles.

Une situation explosive qui nuira aux entreprises locales
« La Ville de Montréal et l'Arrondissement de Pointe-aux-Trembles tiennent les entreprises en otages et vont jusqu'à menacer leur viabilité », a déclaré Martin Dubois, Président de Rampa.

D'une part, le service de sécurité incendie de Montréal (SIM) a établi, après réévaluation, que le niveau de risque des installations de Suncor en bordure de l'autoroute 40 était passé à « élevé ». Les risques d'explosion sont dangereux non seulement pour les entreprises situées en périphérie mais aussi pour les automobilistes qui circuleront sur l'autoroute 40 en bordure de Suncor.

Du coup, tout projet de développement, de rénovation, d'expansion et de vente dans la zone de risque des installations de Suncor a été suspendu, une décision qui met en danger les emplois et même la survie de plusieurs entreprises, comme Rampa, Beaudry & Cadrin (Grossiste en alimentation), USIMM, Centres de pièces d'auto RTA et l'école du Routier professionnel.

D'autre part, la construction projetée d'un centre de compostage dans le même secteur menace elle aussi le développement économique local. Il convient de rappeler que le maire Coderre et la mairesse Rouleau ont annoncé l'implantation du centre de compostage de Pointe-aux-Trembles sans en discuter au préalable avec la population ou les entreprises riveraines du site choisi.

Aux termes d'un règlement adopté sous le bâillon (article no 89), le zonage du site a été modifié, ce qui a eu pour effet de stopper le projet de développement de 40 M$ de l'entreprise Rampa à l'intersection de l'autoroute 40 et du boulevard Saint-Jean-Baptiste. Or, ce projet, qui avait été accepté en première lecture par l'Arrondissement de Pointe-aux-Trembles, aurait créé plus de 200 emplois et rapporté près de 11 M$ en impôts fonciers à l'Arrondissement. La mairesse Rouleau a préféré construire un centre de compostage qui créera tout au plus une dizaine d'emplois et qui n'apportera aucun revenu fiscal. De plus, l'interdiction de tout développement dans un rayon de 500 mètres du centre de compostage privera l'Arrondissement de nouvelles sources de revenus fiscaux et d'emplois.

Risques de contaminations alimentaires à travers le Québec
« Le centre de compostage pourrait avoir un impact majeur sur mon entreprise, a déploré M. Jacques Beaudry, président de Beaudry & Cadrin, un grossiste en alimentation depuis quatre générations. La contamination de nos produits par les odeurs ou par des bio-contaminants provenant du centre de compostage, telle que confirmée par une firme d'experts indépendants, Golder et Associés, serait fatale ».

Curieusement, la direction de l'environnement de la Ville de Montréal a omis de mentionner l'existence de cette entreprise alimentaire de plus de 200 employés lorsqu'elle a demandé un avis préliminaire pour la construction du centre de compostage au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Le ministre de l'environnement, David Heurtel, n'a jamais répondu aux demandes effectuées par les membres de la Coalition pour le rencontrer. Qu'attendent le maire Coderre et la mairesse Rouleau pour régler ces deux situations qui étranglent les entreprises à Pointe aux Trembles?

À propos du CDÉPAT
Nouvellement formée, la Coalition pour le développement économique de Pointe-aux-Trembles, CDÉPAT, regroupe les entreprises établies à proximité du site d'implantation du centre de compostage de Pointe-aux-Trembles et de la zone de risque de Suncor Énergie. Ces entreprises emploient près de 700 personnes et représentent plus de 80 M$ en évaluation foncière. Elle est composée majoritairement de PME, souvent familiales, et bon nombre sont actives depuis des décennies.

 

SOURCE Coalition pour le développement économique de Pointe-aux-Trembles (CDÉPAT)

Renseignements : Pierre Tessier, pierre.tessier@cominfrarouge.com, 514 849-4554, Cell : 514 233-1636

Profil de l'entreprise

Coalition pour le développement économique de Pointe-aux-Trembles (CDÉPAT)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.