Deux partenariats pour appuyer le développement durable et le développement économique à Montréal

MONTRÉAL, le 20 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, en compagnie de deux membres du comité exécutif, Mme Chantal Rouleau et M. Réal Ménard, annonçait ce matin la conclusion de partenariats avec l'Institut de recherche en biologie végétale de l'Université de Montréal et Polytechnique Montréal.

Dans la foulée de la stratégie de développement économique de Montréal, le maire Coderre a rappelé que Montréal entend favoriser un pôle consacré à la chimie verte afin de transformer ses défis environnementaux en opportunités économiques.

L'Institut de recherche en biologie végétale
La collaboration avec l'Institut de recherche en biologie végétale de l'Université de Montréal consistera à mener une opération de phytoremédiation sur de grands terrains contaminés de la métropole. La phytoremédiation est un procédé selon lequel les plantes, en conjonction avec les micro-organismes du sol, viennent réduire l'efficacité des agents polluants contenus dans les sols. Ultimement, la phytoremédiation parvient à décontaminer complètement les sols pollués.

La Ville de Montréal accorde donc un soutien financier de 780 000 $ à l'Institut de recherche en biologie végétale pour la réalisation d'un banc d'essai en phytoremédiation d'une durée de quatre ans. Le projet est rendu possible grâce, entre autres, à une aide de 195 000 $ du gouvernement du Québec accordée dans le cadre de l'Entente Montréal 2025, administrée par le Secrétariat à la région métropolitaine.

« La phytoremédiation représente une solution fort enviable aux scénarios actuels, comme celui qui consiste à creuser les sols contaminés et enfouir la terre toxique ailleurs, surtout pour de grands terrains », a expliqué M. Réal Ménard.

« La décontamination des sols est un enjeu métropolitain qui est directement lié à l'aménagement et au développement de Montréal, face auquel nous devons investir pour trouver des solutions novatrices. Le gouvernement du Québec est fier de soutenir ce partenariat porteur entre la Ville et l'Institut de recherche en biologie végétale de l'Université de Montréal », a fait savoir le ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, M. Robert Poëti.

La phytoremédiation constitue une filière prometteuse du pôle de chimie verte qu'entend développer Montréal, mais ce n'est pas la seule. Mme Chantal Rouleau est venue expliquer le rôle que jouera le compost dans la chaîne écologique qui se mettra bientôt en place à Montréal. Le compost qui sera produit au futur Centre de traitement des matières résiduelles de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles servira, entre autres, à fertiliser les végétaux servant à la décontamination des sols.

« En plus de revitaliser de grands espaces actuellement pollués, toute cette approche aura des retombées positives en matière de développement économique. Nous sommes en train de développer une expertise et un savoir-faire montréalais en décontamination des sols, tout en donnant naissance à une véritable industrie liée à la chimie verte », a commenté Mme Rouleau.

La Chaire de recherche sur la valorisation des matières résiduelles
Le maire Coderre a aussi annoncé la conclusion d'un partenariat avec Polytechnique Montréal, en s'engageant dans la constitution d'une Chaire de recherche sur la valorisation des matières résiduelles.

La programmation de recherche de la nouvelle chaire est planifiée sur un premier cycle de cinq ans, de 2015 à 2019, basé sur un financement d'un million de dollars par année. Pour ses deux premières années d'activité, la chaire comptera sur le financement de ses deux partenaires fondateurs - la Ville de Montréal et Polytechnique Montréal. Dans ce contexte, la Ville injectera 280 000 dollars, à raison de 100 000 $ par année. Les 80 000 $ restants se traduiront par des prestations de services prévoyant la participation d'employés municipaux pour recruter d'autres partenaires financiers, soutenir les activités de la chaire et encadrer des étudiants.

Cette chaire de recherche s'intéressera évidemment aux moyens de valoriser les matières résiduelles dans un modèle d'économie circulaire. Concrètement, les chercheurs identifieront des procédés qui permettront de valoriser la plus grande fraction possible des ordures ménagères et, ainsi, de diminuer l'enfouissement. La Chaire aidera également la Ville à appuyer ses futurs choix de gestion des matières résiduelles sur des études crédibles et indépendantes.

Le maire Coderre a rappelé que Montréal avait récemment adhéré au National Zero Waste Council, une organisation qui permet des échanges d'expertise avec d'autres villes à travers le pays et qui vise une politique de zéro déchet.

« Avec ce partenariat, nos centres de traitement des matières organiques deviendront des laboratoires en soi. Nous visons à ce que le projet devienne un modèle de développement économique en favorisant l'émergence d'entreprises innovantes en matière d'environnement et de chimie verte », a précisé le maire Coderre.

Ce dernier n'a pas caché qu'il rêve de faire de Montréal un leader nord-américain de recherche et de solution en matière de traitement de matières organiques. Il a ajouté qu'il était convaincu qu'il est maintenant possible de concilier développement économique et développement durable.

Le maire a enfin rappelé que les deux grandes filières environnementales que sont l'électrification des transports et la chimie verte figurent parmi les initiatives les plus innovantes, les plus structurantes et les plus ambitieuses de la stratégie de développement économique de la Ville de Montréal.

« Ces deux filières s'imbriquent dans une vision large de la Ville. Elles placent Montréal dans une transition écologique qui bénéficiera aux générations futures. Cette vision veut positionner la métropole dans le peloton de tête mondial des villes qui se mobilisent en amont des changements liés à l'environnement, pour les diriger plutôt que de les subir », a conclu Denis Coderre.

Il est possible de visionner les allocutions officielles prononcées lors de cet événement à partir de la chaîne YouTube du maire de Montréal, M. Denis Coderre, à l'adresse suivante : http://bit.ly/1LekA8U.

 

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements : Sources : Catherine Maurice, attachée de presse, Cabinet du maire et du comité exécutif, 514 346-7598 ; Anne-Catherine Couture, Attachée politique, Cabinet du ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, 418 643-6980 ; Renseignements : François Goneau, relationniste, Service des communications, 514 868-5859


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.