Deux nouveaux projets prêts à améliorer le traitement de la maladie mentale et de la toxicomanie en Ontario

Des initiatives fondées sur des preuves concrètes propices à l'intégration des soins vont bientôt être déployées dans toute la province

TORONTO, le 10 juin 2015 /CNW/ - Les personnes qui luttent contre la dépression, l'abus d'alcool et la dépendance aux opioïdes reçoivent souvent des soins fragmentés. Elles sont souvent admises dans des centres de traitement sans plan coordonné. Pis encore, certaines ne reçoivent jamais les soins dont elles ont besoin.

Le programme Adopting Research to Improve Care (ARTIC), annoncé aujourd'hui, finance deux projets de traitement de la maladie mentale et de la toxicomanie dans l'environnement le plus apte à fournir de bons résultats. ARTIC a été établi à l'origine par le Council of Academic Hospitals of Ontario (CAHO) afin de mettre les conclusions des recherches en pratique. Récemment, CAHO et Qualité des services de santé Ontario (QSSO) se sont associés pour maximiser l'incidence éventuelle du programme ARTIC et le déployer au‑delà du secteur des hôpitaux universitaires.

« En Ontario, nous sommes tous touchés de près ou de loin par la maladie mentale ou la toxicomanie, parfois personnellement parfois par l'entremise d'un proche, a déclaré le Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée. Une composante importante de Priorité aux patients : Plan d'action en matière de soins de santé consiste à élargir les services et programmes de soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie, dont ARTIC. En appuyant le déploiement de soins fondés sur des preuves concrètes, nous pourrons accélérer l'accès au traitement approprié des problèmes de santé mentale et de dépendance. »

Fin 2014, ARTIC a émis un appel à propositions afin de diffuser les résultats des recherches mis à l'essai et prouvés dans au moins un établissement et prêts à être mis en œuvre dans plusieurs organismes ou secteurs. Le thème de cet appel à propositions était centré sur l'intégration des soins. Les deux soumissions représentant le mieux ce thème étaient Depression and Alcoholism - Validation of an Integrated Care Initiative (DAVINCI) et Mentorship, Education, and Training in Addictions : Primary care-Hospital Integration (META:PHI).

Les projets DAVINCI et META:PHI sont étayés par les résultats de recherches et sont maintenant prêts à être mis en œuvre dans d'autres établissements de la province, ayant démontré leur capacité à améliorer les expériences et les résultats pour les patients dans plusieurs centres de la province :

  • Le but de DAVINCI est de s'assurer que les patients qui souffrent de trouble dépressif majeur (TDM) et d'alcoolisme ont accès à des soins centrés sur la personne, intégrés et fondés sur des preuves concrètes. L'approche traditionnelle consiste à traiter les TDM et l'alcoolisme séparément, souvent par des professionnels différents à des moments différents. Et ce, bien que les preuves cliniques suggèrent qu'en traitant ces deux conditions simultanément et de façon coordonnée, il est possible d'obtenir de meilleurs résultats. DAVINCI est actuellement situé au Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto et, grâce au programme ARTIC, sept autres centres situés à Toronto, Hamilton, Ottawa et North Bay recevront bientôt un financement.

  • META:PHI intègre le traitement de l'alcoolisme ou de la dépendance aux opioïdes administré par le personnel des urgences, les médecins spécialisés en toxicomanie et les fournisseurs de soins primaires. Il est rare qu'un programme de soins continus soit prescrit pour les personnes en sevrage lorsqu'elles quittent les urgences. Et celles pour lesquelles un tel traitement est prescrit doivent attendre des mois pour en bénéficier et ne sont pas dirigées vers des services de soutien au terme du traitement. Qui plus est, nombre de fournisseurs de soins primaires indiquent ne pas être à l'aise ou avoir suffisamment d'expérience en gestion des dépendances. Le but de META:PHI est d'orienter les patients qui se sont présentés aux urgences pour des troubles liés à l'abus d'alcool ou d'opioïdes vers leur fournisseur de soins primaires (à la sortie) qui leur prodiguera des soins de sevrage efficaces, fondés sur des preuves concrètes (avec l'appui d'un spécialiste en dépendances), les conseillera et les dirigera vers un programme de traitement communautaire. META:PHI est actuellement mis en œuvre dans trois hôpitaux de Toronto - Women's College Hospital, St. Joseph's Health Centre et l'Hôpital St. Michael - et, grâce au programme ARTIC, sept autres centres situés à Ottawa Sudbury, London, Owen Sound, Sarnia, St. Catharines, et Newmarket recevront bientôt un financement.

« DAVINCI et META:PHI sont des projets innovateurs, mais surtout efficaces, affirme Karen Michell, directrice générale de CAHO. Le programme ARTIC a été créé pour faciliter la diffusion et la mise en œuvre des résultats des recherches et je me réjouis que ces projets fondés sur des preuves concrètes, qui font beaucoup pour intégrer les soins en santé mentale et toxicomanie, aideront bientôt des centaines de personnes qui en ont besoin. »

Le déploiement de ces programmes tombe au bon moment, puisque la maladie mentale, l'abus d'alcool et la dépendance aux opioïdes sont à la hausse au Canada. En Ontario seulement, le fardeau de la maladie mentale et de la toxicomanie est 1,5 fois celui de tous les cancers et plus de sept fois celui de toutes les maladies infectieuses1. De fait, le fardeau économique de la maladie mentale au Canada est estimé à 51 milliards de dollars par an et les demandes de règlement associées à la maladie mentale forment la catégorie des coûts d'invalidité qui s'accroît le plus rapidement2.L'alcoolisme compte pour environ 8 % de l'ensemble des décès et 7 % de l'ensemble des hospitalisations3. Au chapitre de la dépendance aux opioïdes, on dénombre chaque semaine quelque 10 décès dus à l'administration d'opioïdes en Ontario4. Or, malgré la fréquence et la prévalence de l'abus d'alcool et d'opiacées, la formation aux dépendances et à la gestion de la douleur offerte dans les facultés de médecine est limitée5.

« Le programme ARTIC et les deux projets innovateurs actuellement déployés sous son égide répondent à des besoins importants et ouvrent de nouvelles possibilités pour le traitement des problèmes de santé mentale et de toxicomanie en Ontario, a déclaré le Dr Joshua Tepper, président-directeur général de Qualité des services de santé Ontario (QSSO). Un système de santé efficace et efficient est un système qui repose sur des données probantes. Notre partenariat avec le CAHO et le programme ARTIC est intéressant en ce qu'il accroîtra le rythme auquel des initiatives fondées sur des preuves concrètes fructueuses seront déployées à l'échelle de la province, comblant les lacunes dans la prestation des soins et améliorant les expériences et les résultats pour les patients. »

À propos de QSSO
Qualité des services de santé Ontario conseille la province au chapitre de la qualité des soins de santé en Ontario, évaluant l'efficacité des technologies et des services de soins de santé, formulant des recommandations fondées sur des données probantes, produisant des rapports publics sur la qualité du système de santé et favorisant la diffusion d'activités d'amélioration de la qualité à l'échelle du système. Pour plus de détails, visitez www.hqontario.ca/accueil.

About CAHO
Le Council of Academic Hospitals of Ontario (CAHO) représente les 24 hôpitaux de recherche de l'Ontario qui jouent un rôle unique et essentiel dans le système de santé de la province. Il permet aux habitants d'accéder en temps voulu aux soins, forme les prochaines générations de professionnels de la santé et fait de la recherche de pointe. Les hôpitaux membres du CAHO sont des chefs de file et, ensemble, aspire à édifier un Ontario en bonne santé, prospère et intelligent. Visiter caho-hospitals.com pour en savoir plus.

Documents de référence :

_________________________________________________
1
Ratnasingham S. et coll. (2012). Opening Eyes, Opening Minds: The Ontario Burden of Mental Illness and Addictions Report. Toronto: Institute for Clinical Evaluative Sciences and Public Health Ontario. Tiré de : http://www.publichealthontario.ca/en/eRepository/Opening_Eyes_Report_En_2012.pdf 
2 Lim, K. et coll. (2008). A new population-based measure of the economic burden of mental illness in Canada. Chronic Diseases in Canada, Volume 28, N° 3. Tiré de : http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/hpcdp-pspmc/28-3/pdf/cdic28-3-2eng.pdf  
3 Alex Consiglio. « Alcohol One of Canada's Top Health Threats: Study. » The Toronto Star (Toronto, Ontario), 6 mars 2013. Tiré de : http://www.thestar.com/news/gta/2013/03/06/alcohol_one_of_canadas_top_health_threats_study.html 
4 David Juurlink. « Canada slow to respond to opioid addiction crisis. » The Globe and Mail (Toronto, Ontario), 14 août 2014. Tiré de : http://www.theglobeandmail.com/globe-debate/canada-slow-to-respond-to-prescription-opiod-crisis/article20058291/
5 DDaniel P. Alford. Clinical Roundtable: Treating Patients with Pain and Addiction Issues. PainEDU.com. Tiré de : https://www.painedu.org/roundtable.asp?roundtableNumber=15 

SOURCE Qualité des services de santé Ontario

Renseignements : Pour obtenir de plus amples renseignements sur le programme ARTIC ou demander une entrevue, contacter : Neil McMullin, conseiller principal en communications, Qualité des services de santé Ontario, 416 323-6868, poste 163, Neil.McMullin@hqontario.ca

LIENS CONNEXES
www.ohqc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.