Deux médailles d'or et une médaille de bronze lors de la dixième journée - Weldon/Bessette et l'équipe masculine de basketball en fauteuil roulant sont champions paralympiques

Remarque à l'intention des rédacteurs : Des fichiers vidéo et mp3 prêts à être radio-diffusés sont à la disposition des médias qui peuvent les télécharger via SendtoNews : www.sendtonews.com. Des photos sont disponibles à l'adresse http://www.paralympic.ca/banqueimages.

LONDRES, le 8 sept. 2012 /CNW/ - La journée a commencé et s'est terminée par une médaille d'or aujourd'hui pour le Canada. Le tandem composé de Robbi Weldon et Lyne Bessette a dominé la course sur route de 80 km plus tôt aujourd'hui et l'équipe masculine de basketball en fauteuil roulant a battu l'équipe australienne, championne paralympique en titre, sur le score de 64-58 en soirée.

En natation, Amber Thomas (Drayton Valley, AB) a pour sa part réalisé un retour incroyable pour décrocher la médaille de bronze dans le 200 m quatre nages individuel féminin.

Weldon et Bessette a franchi la ligne d'arrivée avec un temps de 2:08.26, possédant une avance de 34 secondes sur leurs plus proches rivales et médaillés d'argent, le tandem de l'Espagne.

« Je suis très heureuse. Lyne et moi sommes ravis de cette performance en or. Il est bon de terminer sur une note d'or. Nous avons eu une course fantastique. Tout le monde était fort dans le peloton. Nous respections tout le monde au sein du peloton, » a déclaré Robbi Weldon, une ancienne skieuse de fond qui a transféré en cyclisme après les Jeux paralympiques de Vancouver 2010.

Les deux tandems se sont séparés du peloton dans le cinquième des huit tours, et ils ont réussi à augmenter leur avance sur le reste de la course. « Heureusement pour nous, personne n'a suivi notre grosse attaque autre que l'Espagne. Nous avons travaillé dur sans arrêt jusqu'à la fin. Tout peut arriver avec des bicyclettes, comme nous l'avons vu avec les gars dans le contre-la-montre [le tandem masculin eu une crevaison avec 1 kilomètre à faire], » a poursuivi Weldon.

« Ce que nous voulions faire, c'était d'être patientes dans les premiers tours, » a affirmé Bessette. « À la mi-parcours, l'objectif était de rendre la course un peu plus dure si rien ne se passait. « 

Les deux se sont battus d'arrache-pied dans l'échappée, et, finalement, les Canadiennes ont placé leur attaque lors du dernier tour, ce qui s'est avéré être le coup gagnant. « Bien qu'elles n'aient pas beaucoup d'expérience, les Espagnoles sont fortes alors c'était parfait. Ensuite, c'était à moi de juger quand c'était le temps de partir, » a ajouté Bessette.

« Nous sommes très contentes de cette médaille surtout que nous étions déçues du contre-la-montre alors nous voulions nous reprendre. Ça finit bien les Jeux, » a ajouté Bessette, qui a aussi pris l'occasion pour annoncer sa retraite du paracyclisme : « Je voulais une belle fin et elle est arrivée. Je peux partir contente. Ç'a été très enrichissant et ça remet les pieds sur terre de travailler avec des gens si exceptionnels. »

L'équipe canadienne masculine de basketball en fauteuil roulant a remporté sa troisième médaille d'or au cours des quatre dernières éditions des Jeux paralympiques, samedi, en battant les Australiens, champions paralympiques en titre, sur le score de 64-58. Le Canada a pris sa revanche de la finale de 2008 où l'Australie avait mis fin aux ambitions canadiennes de l'emporter pour une troisième fois d'affilée.

Le Canada conclut le tournoi avec une fiche vierge de 8-0 et réaffirme ainsi sa domination sur la plus grande scène internationale. Cette victoire marque la 31e victoire du Canada depuis 2000 et améliore son record de 31 victoires pour une défaite au cours des douze dernières années. Le Canada a décroché trois médailles d'or et une médaille d'argent au cours de cette période.

Patrick Anderson (Fergus, ON) a réalisé la meilleure performance du match avec 34 points, 10 rebonds et 8 assistances pour le Canada. Le numéro 12, en 2012, a réalisé l'une des meilleures performances de sa carrière, terminant le tournoi en tête ou quasiment en tête de chaque catégorie offensive. Il a réalisé en moyenne mieux qu'un double double par match et, en l'espace de huit matches, a totalisé 200 points (25 points par match), 88 rebonds (11 rebonds par match) et 64 assistances (8 assistances par match).

Le Canada a connu un début de match difficile et a eu du mal à trouver le panier lors des premiers moments de ce match pour la médaille d'or. Le Canada est passé devant pour la première fois à 4 minutes 12 secondes dans le deuxième quart-temps, avec un taux de réussite au lancer de 41 %. Comme lors du match de demi-finale remporté contre la Grande-Bretagne, c'est le troisième quart-temps qui s'est avéré le meilleur pour le Canada. Les Canadiens ont marqué 20 points contre 15 pour les Australiens lors de la troisième période, puis ont assuré leur victoire en fin de quatrième quart-temps en livrant une défense acharnée.

En natation, au 200 QNI féminin S11 pour les nageuses aveugles, Mary Fisher, de la Nouvelle-Zélande, a battu le record du monde en 2:46,91 pour remporter la médaille d'or. Daniela Schulte, d'Allemagne, a terminé deuxième en 2:49,57 et Thomas a suivi en 2:59,00 pour décrocher sa deuxième médaille des Jeux. Elle avait terminé deuxième du 400 libre vendredi.

«Je suis excitée par cette médaille, a dit Thomas, âgée de 18 ans. J'étais totalement épuisée dans les 50 derniers mètres, mais j'ai continué et continué, poussant un peu plus fort. J'ai comme senti le côté de Daniela, mais je ne pouvais pas le confirmer.»

Thomas était septième après la section du dos et sixième après le papillon, puis elle a été engagée dans une chaude lutte avec trois autres nageuses pour la médaille de bronze. Ce n'est que dans le dernier 50 mètres, en libre, qu'elle s'est échappée du peloton.

«Ce fut la course la plus forte que je pense que je pouvais faire, a-t-elle dit. J'ai eu de très bonnes quatre premières épreuves, mais j'étais fatiguée pour ces deux dernières, mais elles ont tout de même été couronnées de succès. J'ai retranché quatre secondes à mon record personnel dans cette course et cinq dans la course d'hier soir.»

ATHLÉTISME

Les athlètes canadiens ont récolté une paire de places parmi les huit premiers aujourd'hui, lors de la compétition d'athlétisme. Keira-Lyn Frie, de Saskatoon, Sas., et Nathan DeWitt, de Surrey, C.-B., ont terminé respectivement sixième et huitième lors des 100 mètres T54 et T34.

Frie a pris la sixième place en 17,26 secondes lors du 100 mètres féminin T54. « J'ai eu un départ difficile, mais j'ai atteint une bonne vitesse à la fin. C'était ok, j'espère apprendre beaucoup de cette expérience. » Frie termine ses premiers Jeux paralympiques avec trois places parmi les huit meilleures. Elle a aussi terminé huitième aux 1500 et 5000 mètres en fauteuil roulant.

DeWitt fut huitième du 100 mètres T34 en fauteuil roulant, avec un temps de 17,36. « Je suis très content de ma course, tout ce que je voulais était de faire la finale, et je l'ai atteint! J'ai poussé aussi fort que possible. On ne peut être désappointé de cela. »

L'équipe masculine du relais 4x400 mètres T53-54 en fauteuil roulant, formée d'Alexandre Dupont, de Bradwell, Sas., Brent Lakatos, de Dorval, Qué., Colin Mathieson, de Winnipeg, Man., et Curtis Thom, de Mississauga, Ont., a enregistré u chrono de 3:17,50 pour obtenir la deuxième place de sa série. Le temps ne fut pas suffisant pour passer à la finale, et l'équipe a terminé cinquième du classement global.

La compétition d'athlétisme des Jeux paralympiques de 2012 se termine demain avec trois Canadiens concourant au marathon en fauteuil roulant. Diane Roy, de Sherbrooke, Qué., Josh Cassidy, d'Ottawa, Ont., et Michel Filteau, de St-Jean-Baptiste, Qué., commencent l'épreuve à 11 h 30 heure locale (06 h 30 heure de l'est).

CYCLISME

L'équipe néerlandaise a croisé la ligne d'arrivée en troisième position pour la médaille de bronze, devançant de justesse le deuxième tandem canadien de Geneviève Ouellet et Émily Roy dans une fin de course enlevante.

« Finalement, je suis ben content de la quatrième position, dans une course que nos coéquipières ont remportée, » a dit Geneviève Ouellet. « On a donné tout ce que l'on avait, et c'est quand même surprenant pour un petit tandem comme le nôtre, pas très puissant, termine deuxième au sprint.

« Je suis en réflexion. Présentement, il y a peut-être les Championnats du monde de Baie-Comeau en 2013, mais c'est certain que je n'irai pas plus loin que ça, » a admis Ouellet, à propos de son futur.   « Les deux tandems canadiens roulaient pour gagner. Aujourd'hui, ce qui était important, c'était que le Canada gagne. Après l'excellente attaque de Lyne et Robbi au sixième tour, notre rôle était de répondre aux contre-attaques. Lors du sprint final, on a été capable de s'accrocher à la roue des Néerlandaises. Elles ont été sur le podium toute l'année, donc on savait que c'était une bonne roue. En fin de compte, le Canada gagne et c'est ce qui importe. C'est certain que nous sommes un peu déçues, car on gagne la médaille en chocolat en quatrième place, et nous aurions aimé revenir au Canada avec une vraie médaille, » a dit Roy.  

Dans la course sur route tandem masculin, le tandem Canada formé de Daniel Chalifour et Alexandre Cloutier, les Champions en titre du Canada dans l'épreuve, a terminé sa course en neuvième place.  

Le tandem a roulé en toute sécurité au sein du peloton pour les 88 premiers kilomètres des 104 km à disputer, et a raté l'attaque qui finira par se révéler être le coup gagnant.  

La course sur route pour les tricycles a aussi eu lieu aujourd'hui. La Torontoise Shelley Gautier a été dépassée lors du deuxième tour et n'a pas terminé la course, tandis que Marie-Ève Croteau n'a pas participé puisqu'elle se remet toujours d'une blessure.  

Pour clore ces Jeux paralympiques de 2012, le relais pas équipe a eu lieu, et l'équipe canadienne formé de Robert Labbé (H1), Mark Beggs (H2) et Mark Ledo (H3) a terminé au cinquième rang.

NATATION

L'équipe canadienne de paranatation termine la compétition avec un impressionnant total de 16 médailles (quatre d'or, neuf d'argent et trois de bronze).

«Notre objectif était 15 podiums et nous en avons 16. C'est excellent, a dit l'entraîneur-chef du Canada, Craig McCord, de Vancouver. Je suis très fier de l'équipe. Les athlètes ont suivi l'horaire peu importe que leurs meilleures épreuves aient eu lieu au début ou à la fin de la compétition, comme pour Amber.»

Dans la finale du 100 brasse féminin S13 pour les nageuses de déficience visuelle, la triple médaillée Valérie Grand'Maison, de Montréal, a été engagée dans une lutte à quatre pour la médaille de bronze et elle s'est classée sixième. Elle a nagé un record personnel en 1:22,16, à seulement 0,66 de seconde de la troisième place.

«Je ne veux pas savoir à quel point j'étais proche, a dit Grand'Maison, qui a gagné la médaille d'or et battu le record du monde au 200 QNI vendredi. Je suis simplement vraiment satisfaite du temps. J'ai participé à cette course pour le plaisir, donc je peux profiter du moment. Ce fut une année difficile en préparation pour ces Jeux et je suis extrêmement fière de ces médailles. Elles signifient beaucoup pour moi.»

Au 200 QNI masculin S11, Donovan Tildesley, de Vancouver, qui participait probablement à sa dernière course aux Jeux paralympiques, a terminé septième en 2:30,22. Quatre fois paralympien, Tildesley évalue que les Jeux de Londres sont ses favoris.

«J'ai eu le plus de plaisir ici par rapport à tous mes Jeux, a-t-il dit. Même si je n'ai pas gagné de médaille, ce fut tout simplement une expérience incroyablement agréable. En accrochant cette accréditation, c'est toute une sensation. C'est là où je dois être. Il n'y avait aucune anxiété ou nervosité.»

Tandis que des vétérans comme le triple médaillé Benoît Huot, de Montréal, et Grand'Maison ont excellé dans ces Jeux, des plus jeunes comme Thomas et la double médaillée d'argent Brianna Nelson, de Victoria, ne laissent aucun doute que le Canada aura encore une forte équipe de paranatation pendant plusieurs autres années.

«Nous avons toujours dit que nous étions ici non seulement pour Londres, mais aussi pour Rio, a dit McCord. Le Canada est vraiment bien organisé pour ceux Jeux-là aussi.»

Summer Mortimer, âgée de 19 ans, d'Ancaster, en Ontario, a été la paranageuse du Canada qui a obtenu le plus de succès aux Jeux avec quatre médailles, dont deux d'or. Huot et Grand'Maison en ont ajouté trois chacun. Les quatre médailles d'or ont été gagnées avec des records du monde.

RUGBY EN FAUTEUIL ROULANT

Le Canada a battu son rival américain 50-49 aujourd'hui en demi-finale du tournoi de rugby en fauteuil roulant des Jeux paralympiques de 2012 à Londres. Le Canada, qui a pris l'avantage en début de match, menait de six points à la mi-temps. Les États-Unis sont revenus à égalité pour la première fois alors qu'il ne restait que 1 minute et 46 secondes dans le temps réglementaire. Le suspense était palpable chez les spectateurs d'un aréna absolument comble.

Dans une dernière minute inimaginable, le joueur américain Chuck Aoki a marqué pour revenir à égalité 49 partout, ce qui a permis au Canada d'effectuer un dernier changement. La recrue Zac Madell est alors sortie pour être remplacée par le vétéran Garett Hickling. Alors que les dernières secondes s'égrenaient, Hickling et Mike Whitehead se sont emparés du ballon, ce qui a forcé les États-Unis à commettre deux fautes défensives en l'espace de quelques secondes pour essayer de reprendre possession du ballon. Alors qu'il restait moins d'une seconde à jouer, Hickling a franchi la ligne de but, ce qui a permis aux Canadiens de l'emporter.

« La clé du match, ça a été que nos quatre gars sont sortis en trombe, prêts à tout donner, bourrés d'énergie », a déclaré Hickling. « Nous avions un plan, nous avions une stratégie. Je pense que nous avons traumatisé les États-Unis. Nous nous en sommes tenus à notre plan et les gars ont continué à travailler et à faire ce qui était nécessaire. »

« Nous avons entamé la partie en pleine confiance », a déclaré le joueur clé Trevor Hirschfield. « Nous savions qu'il nous faudrait les prendre à la gorge très tôt et maintenir la pression. C'est ce que nous avons fait dans le premier quart-temps et ça a très bien marché. Nous savions qu'ils n'abandonneraient pas. Ce sont les États-Unis. Ils ont continué à se battre, encore et encore. Mais au final, nous avons répondu présents. Nous nous en sommes sortis. »

L'entraîneur en chef Kevin Orr s'est avéré moins timide dans ses louanges à l'endroit de ses joueurs.

« Lorsque vous prenez un gars comme Garett Hickling, il va se battre pour vous. Il a le type de leadership dont on a besoin au sein d'une équipe. Garett est un guerrier. Et ce sport demande des guerriers. C'est une guerre. Il faut des guerriers prêts à se lancer dans la bataille et c'est exactement ce qu'ont fait nos gars. »

Orr s'est montré particulièrement satisfait de Hirschfield, qui se situe en bas de l'échelle de classification. « Je pense que c'est grâce à Trevor Hirschfield que nous l'avons emporté », a-t-il déclaré. « Il est le cœur et l'âme de cette équipe. Il était déterminé à l'emporter. »

Zak Madell est le joueur qui a marqué le plus de points pour Équipe Canada avec 14 réalisations, suivi de Trevor Hirschfield, avec 11 points plus un point par équipe, Mike Whitehead avec 11 points, Garett Hickling avec sept points et David Willsie, Ian Chan et Fabian Lavoie avec deux points chacun.

Les États-Unis manqueront la médaille d'or en compétition internationale pour la deuxième fois seulement de l'histoire de ce sport. Ils ont été battus par le Canada en finale du Championnat du monde de 2002, puis battus à nouveau par le Canada lors des Jeux paralympiques de 2004, comme l'a montré Murderball, un documentaire récompensé par un Academy Award.

Ironie du sort, l'entraîneur en chef du Canada, Kevin Orr, était l'entraîneur de l'équipe américaine lors des Jeux de 2004 à Athènes.

« Remporter ce match est difficile à expliquer sur le plan émotionnel », a-t-il déclaré après le match. « Lorsque nous sommes sortis des vestiaires, les Américains pépiaient dans le tunnel, tandis que nos gars avaient le regard fixé vers l'avant, concentrés sur l'objectif. La clé de ce match, c'était la concentration. Nous sommes venus ici et nous avons fait ce que nous devions faire. »

« Nous sommes venus ici pour remporter une médaille d'or. Ça n'a aucune importance que nous soyons les outsiders aujourd'hui, demain ou n'importe quand, nous étions venus ici pour gagner », a-t-il ajouté.

La Canada fera sa troisième apparition en finale paralympique, la dernière tentative remontant à 2004. Les Canadiens avaient remporté la médaille d'argent après s'être inclinés face à la Nouvelle-Zélande. Avant les Jeux d'Athènes, le Canada avait participé à la finale pour la médaille d'or lors des Jeux paralympiques de 1996 à Atlanta, où le rugby en fauteuil roulant était encore un sport de démonstration.

Le Canada affrontera l'Australie demain, le 10 septembre, à 14 h 15, dans le match pour la médaille d'or. Ce sera la deuxième fois que le Canada affronte l'Australie lors des Jeux paralympiques de 2012 à Londres. Le Canada avait perdu lors de leur première rencontre, en match de poule, sur le score de 52-64.

Équipe Canada utilisera l'expérience acquise à l'issue du match de poule contre l'Australie pour accroître ses chances de l'emporter demain.

« Il faut que nous sortions des vestiaires avec le même état d'esprit qu'aujourd'hui. Il faut que nous continuions à aller de l'avant. Que nous mettions la pression », a déclaré Hirschfield. « Ils ont un excellent joueur, il faut que nous le fatiguions et que nous le fassions travailler pour chaque but, d'un bout à l'autre du terrain. »

« La composition de notre équipe de départ a changé. Nos jeunes joueurs ont énormément progressé et nous allons venir prêts à envoyer un message », a ajouté Hickling.

À propos du Comité paralympique canadien
Le Comité paralympique canadien est un organisme privé à but non lucratif comprenant 46 organisations sportives membres ayant pour vocation d'améliorer le Mouvement paralympique. Sa vision est d'être au premier rang mondial en tant que nation paralympique. Sa mission est de développer un système sportif durable pour permettre aux athlètes canadiens de monter sur le podium des Jeux paralympiques. En appuyant les athlètes paralympiques canadiens et en faisant la promotion de leur réussite, le CPC incite tous les Canadiens qui ont un handicap physique à pratiquer des sports au moyen des programmes offerts par nos membres.

Suivez votre équipe :
www.paralympique.ca/londres2012
www.facebook.com/CDNParalympics
www.twitter.com/CDNParalympics #Londres2012 #GoCanadaGo
www.youtube.com/CDNParalympics

SOURCE : COMITE PARALYMPIQUE CANADIEN (CPC)

Renseignements :

Alison Korn
Chef de presse
Équipe paralympique canadienne
Londres  : 07510 875 867
akorn@paralympic.ca

Judy Joseph-Black
Chef de presse adjointe
Équipe paralympique canadienne
Londres  : 07510 875 869
jjoseph-black@paralympic.ca

Profil de l'entreprise

COMITE PARALYMPIQUE CANADIEN (CPC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.