Deux défenseurs exceptionnels des droits de la personne honorés par le Barreau

Waleed Abu al-Khair et Cindy Blackstock sont reconnus pour leurs vastes contributions aux droits de la personne

TORONTO, le 23 févr. 2017 /CNW/ - Le Barreau du Haut-Canada a honoré deux défenseurs exceptionnels des droits de la personne hier soir à Osgoode Hall.

Le défenseur des droits de la personne Waleed Abu al-Khair et la professeure Cindy Blackstock ont été reconnus pour leurs contributions exceptionnelles à l'avancement des droits de la personne et à la promotion de la règle de droit aux paliers provincial, national et international.

Le trésorier Paul B. Schabas a déclaré à la cérémonie : « Nous sommes extrêmement ravis d'honorer Mme Blackstock et M. Abu al-Khair, qui ont tous deux fait preuve d'un courage et de conviction remarquables dans leurs efforts constants pour promouvoir les droits de la personne. En s'acharnant à contrer la discrimination systémique chez les enfants des Premières Nations, Mme Blackstock a fait une contribution importante et durable qui aura un fort impact sur les enfants des Premières Nations. Par ailleurs, les sacrifices de M. Abu al-Khair sont énormes, et en lui remettant le prix des droits de la personne du Barreau, nous lui disons, à lui et aux autres comme lui, que leurs sacrifices sont reconnus, a ajouté le trésorier.

Le récipiendaire Waleed Abu al-Khair, 37 ans, est arbitrairement emprisonné en Arabie Saoudite depuis le 15 avril 2014. Il est un avocat et militant des droits de la personne réputé et a fondé l'organisation Monitor of Human Rights in Saudi Arabia. Il a travaillé sans relâche pour défendre les droits de la personne et la règle de droit pour tous et toutes -- face à une extrême adversité et au risque de sa propre liberté. Gail Davidson, directrice générale de Lawyers' Rights Watch Canada a accepté le prix en son nom.

« Waleed a commencé à exercer le droit en 2007 et depuis, il se sert de la parole écrite et parlée ainsi que de ses connaissances juridiques pour exiger courageusement des réformes visant à améliorer les vies de toutes et de tous en Arabie Saoudite pour que le gouvernement laisse ses citoyens jouir de droits internationaux tels que les droits de liberté d'expression, d'association, de réunion et le droit de participer aux affaires publiques. Il a également défendu avec force l'égalité des droits des femmes et des prisonniers de conscience » a-t-elle déclaré.

La récipiendaire Cindy Blackstock, Ph. D. (service social) est une défenseuse exceptionnelle très respectée des droits des enfants et des jeunes des Premières Nations au Canada. Elle concentre son travail sur la discrimination systémique dans le système de bien-être des enfants. Membre de la Première Nation Gitksan, Mme Blackstock cumule 25 années d'expérience en travail social en matière de protection de l'enfance et des droits des enfants autochtones.

Dans son allocution devant 180 participants, Mme Blackstock a déclaré : « Ce prix est dédié à tous les enfants des Premières Nations qui portent le poids de la discrimination au Canada depuis des décennies et aux milliers d'enfants et de jeunes non autochtones qui réclament avec eux la justice. L'équité pour les enfants doit venir d'un trait sans trainer. Ils n'ont qu'une enfance. »

Teresa Donnelly, la présidente du Groupe de surveillance des droits de la personne, a quant à elle déclaré : « Quand l'indépendance de la magistrature et la règle de droit sont menacées, ici ou ailleurs, cela nous touche tous. Le Barreau du Haut-Canada et le Groupe de surveillance des droits de la personne dénoncent les injustices perpétrées contre les membres de la profession juridique et les juges parce qu'ils s'acquittent de leurs tâches professionnelles. Cette injustice comprend le harcèlement, l'intimidation, les menaces, les détentions illégales, les arrestations à domiciles illégales, la torture et même la mort. »

Le Groupe de surveillance des droits de la personne est un groupe de conseillers et de conseillères du Barreau du Haut-Canada nommés par le Conseil pour surveiller les violations aux droits de la personne qui ciblent les membres de la profession juridique et de la magistrature parce qu'ils s'acquittent légitimement de leurs fonctions professionnelles.

Le Prix des droits de la personne a été créé en 2013 par le Barreau dans le cadre de son engagement de longue date envers les droits de la personne, la règle de droit et l'accès à la justice. Il est remis tous les deux ans pour un travail de promotion des droits et de la primauté du droit sur une longue période ou pour un acte de service exceptionnel.

Le Barreau du Haut-Canada est l'organisme régissant plus de 50 000 avocates et avocats et 8 000 parajuristes dans la province de l'Ontario au Canada. Le Barreau s'engage à défendre la règle de droit et à maintenir l'indépendance de la profession.

Cherchez @LawsocietyLSUC sur Instagram, Twitter et Facebook
#DroitsPersonne

SOURCE Barreau du Haut-Canada

Renseignements : Orli Giroux Namian, Relations avec les médias et gestion d'enjeux au 416 947-3336 ou ogiroux@lsuc.on.ca.

LIENS CONNEXES
http://www.lsuc.on.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.