Détresse et désinvestissements domineront les transactions minières en 2016

Les transactions canadiennes en 2015 ont été à leur plus bas niveau en dix ans

MONTRÉAL, le 8 mars 2016 /CNW/ - La détresse financière parmi les entreprises des mines et métaux devrait marquer les activités de fusion et d'acquisition (F&A) dans le secteur en 2016, et les désinvestissements devraient s'accélérer en raison de l'instabilité et de l'incertitude entourant le moment de la reprise, selon un récent rapport d'EY.

«La valeur et le volume des transactions canadiennes en 2015 ont été à leur plus bas niveau en dix ans, déclare Zahid Fazal, associé chez EY et leader du secteur minier pour le Québec. L'anticipation des risques liés aux transactions, comme la séparation et les approbations des organismes de réglementation et des coentreprises, revêt encore plus d'importance sur ce marché. Les acquéreurs éventuels ne sont pas légion de sorte qu'ils réduiront l'évaluation, voire se retireront, si ces questions ne sont pas traitées adéquatement.»

Les auteurs du rapport d'EY intitulé A new normal, or the bottom of the cycle? Mergers, acquisitions and capital raising in mining and metals, 2015 trends and 2016 outlook font remarquer qu'après la cinquième année d'affilée de baisse du volume et des valeurs des transactions, les niveaux plus élevés de détresse financière viendront multiplier les désinvestissements, les scissions partielles, les coentreprises, et peut-être les offres publiques d'achat hostiles.

Le rapport nous avertit qu'étant donné le surplus d'actifs, la rareté des capitaux, les acquéreurs sélectifs et la conjoncture qui forcent les ventes accélérées, il sera primordial de bien exécuter les processus de désinvestissement pour réaliser une vente, même celle des actifs de la meilleure qualité.

M. Fazal poursuit : «On ne sait pas combien de temps persistera le ralentissement actuel, mais les entreprises ne peuvent rester les bras croisés en attendant que la conjoncture s'améliore. Beaucoup sont déjà forcées de réduire la taille de leur portefeuille et d'aborder l'évaluation de manière pratique, ce qui, en retour, amène un nouveau souffle à l'activité transactionnelle.»

Parmi les principales tendances transactionnelles à surveiller en 2016 :

  • Un plus grand nombre de transactions seront conclues au moyen de capitaux privés, mais seuls les meilleurs actifs attireront leur attention, et les prix demeureront fermes.
  • Les contreparties différées gagneront la faveur en raison du nombre limité d'acheteurs et de la très grande incertitude entourant le prix.
  • Les scissions partielles comme moyens de modifier des actifs et de s'en départir sont de plus en plus présentes dans les discussions des conseils d'administration et demeureront en tête de liste des priorités stratégiques, mais le fonds de roulement requis fera en sorte que peu seront réalisées.
  • On recherchera de plus en plus les fusions et les coentreprises, surtout pour atténuer les risques et préserver le capital, et ces deux nécessités porteront les transactions jusqu'à leur conclusion.
  • La volatilité persistante des prix pourrait ouvrir la porte à des offres publiques d'achat hostiles de la part d'entités mieux capitalisées, mais seulement lorsque la cible exploite à faibles coûts des actifs souhaitables dans des territoires stables.

À propos du rapport

Le rapport intitulé A new normal, or the bottom of the cycle? Mergers, acquisitions and capital raising in mining and metals, 2015 trends and 2016 outlook est le fruit de l'analyse des transactions conclues en 2015 et des mobilisations de capitaux effectuées avant le 31 décembre 2015. Les données proviennent principalement de ThomsonONE, et, à moins d'avis contraire, toutes les valeurs sont en dollars américains. Le rapport intégral est accessible à ey.com/mining.

À propos d'EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour en savoir plus, visitez le site ey.com/ca. Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

EY désigne l'organisation mondiale des sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/fr.

SOURCE EY (Ernst & Young)

Renseignements : Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : Julie Fournier, julie.fournier@ca.ey.com, 514 874 4308; Leigh Kjekstad, leigh.kjekstad@ca.ey.com, 604 648 3807; Sasha Anopina, sasha.anopina@ca.ey.com, 416 943 2637

RELATED LINKS
http://www.ey.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.