Désistement du candidat au conseil d'administration du CHUM - Il n'y a pas de crise au Centre hospitalier universitaire de Montréal

QUÉBEC, le 7 août 2015 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, tient à rectifier les propos tenus par le candidat au conseil d'administration du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), Jean-Claude Deschênes, à propos de son désistement, tels que rapportés dans l'édition de ce matin du journal Le Devoir.

« Les accusations d'ingérence sont non-fondées et diffamatoires!», affirme le ministre Barrette. « Le commissaire à l'éthique, rappelons-le, a conclu que je n'avais pas mal agi en questionnant le développement des nominations des chefs de département du CHUM, tel que la Loi l'exige et à la demande de différentes personnes au CHUM, dont le président démissionnaire monsieur Jacques Turgeon lui-même en avril dernier. J'ai été blanchi! Pourquoi jeter de l'huile sur un feu qui ne brûle pas? » demande le ministre.

Jean-Claude Deschênes avait obtenu, lors de son retour à titre de président du conseil d'administration en mars dernier, que sa candidature soit considérée lors de l'application de la Loi 10.  D'ailleurs, sa candidature a effectivement été analysée par le comité d'experts indépendants qui, de plus, l'a recommandé comme membre du conseil d'administration du CHUM. Le ministre a jusqu'au 30 septembre pour procéder aux nominations et les présidents directeurs généraux des 34 CISSS, CIUSSS et établissements non-fusionnés du Québec ont sa confiance pour gérer avec rigueur jusqu'à cette date.

Quant à l'allégation que le cabinet du premier ministre ne prend pas ses appels et ceux de monsieur Turgeon, le ministre rappelle que tous les citoyens qui ont des préoccupations peuvent s'adresser aux élus. « On m'indique que ni M. Deschênes, ni M. Turgeon n'ont tenté d'entrer en contact avec le cabinet du premier ministre pour un problème qui nécessiterait son intervention », précise le ministre Barrette. « Par exemple, monsieur Turgeon n'a même pas informé le cabinet du premier ministre de sa démission surprise. »

Le ministre conclut : « Je me tourne vers l'avenir du CHUM, qui sera un des fleurons hospitaliers du Québec. Il est inapproprié pour un candidat au conseil d'administration de faire de telles allégations alors que les faits démontrent qu'il n'y a pas de crise au CHUM. Bien que j'aurais préféré que monsieur Turgeon reste en poste, je respecte son choix de faire carrière dans le privé aux États-Unis, mais  je suis convaincu que son remplaçant ainsi que les membres du conseil d'administration du CHUM, qui seront tous nommés sous peu, sauront comme moi mettre toute leur énergie à faire du CHUM l'établissement de haute qualité que méritent les Québécois. »

Le ministre Barrette est disponible pour des entrevues.

 

SOURCE Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux

Renseignements : Joanne Beauvais, Attachée de presse du ministre de la Santé et des Services sociaux, 418 266-7171


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.